Aller au contenu principal
Font Size

Ensileuses John Deere : la série 8000 sort du stand et s'élance en compétition

Présentée en démonstration à une poignée d'ensileurs fin octobre dans l'Orne , la nouvelle ensileuse série 8000 a été dévoilée jeudi dernier à Vire (14) devant près de 500 agriculteurs, entrepreneurs de travaux agricoles et cumistes réunis par les Ets Lebaudy.

© Lebaudy

"Que le meilleur gagne et on est persuadé, qu'aujourd'hui, on a la meilleure machine". Juste avant de lever le voile sur la 8600i bien camouflée derrière son rideau noir, Rémi Hanot (directeur général de John Deere France) a planté le décor du marché de l'ensileuse, modeste par la taille au regard de celui du tracteur mais stratégiquement incontournable pour un full liner mondial qui revendique une place de leader.
"De plus en plus d'agriculteurs vont devoir confier aux entrepreneurs de travaux agricoles et aux CUMA des travaux extrêmement spécialisés qui requièrent de la haute technologie s'appuyant sur des machines de haute performance". Rémi Hanot a visé juste.

Denis Brogniart en guest star
En face de lui à l'hippodrome de Vire, quelque 500 invités triés sur le volet par les Ets Lebaudy pesant un parc de 300 à 350 ensileuses. Pas de droit à l'erreur et un show presque à l'américaine avec, en guest star, Denis Brogniart. Le journaliste sportif (Automoto depuis 2012 et animateur de Koh-Lanta depuis 2002 sur TF1 mais qui a démarré sa carrière journalistique à France Bleu Basse-Normandie), plus habitué aux stands de Formule 1, s'est montré très à l'aise dans l'univers de la machine agricole. Il a même lancé quelques défis médiatiques à destination de ses hôtes qui pourraient, s'ils sont relevés, faire le buzz dans les prochains mois (à suivre).

20 jours de campagne
Si la convivialité était de rigueur et le moment festif, la finalité de cette présentation est restée très professionnelle. "Une campagne d'ensilage dure 15 à 20 jours, ont insisté Régis Lucas et Stéphane Roger, respectivement directeurs général et commercial des Ets Lebaudy. Vous êtes donc en droit d'exiger des machines hyperproductives, très fiables, qui consomment peu et peu gourmandes en pièces d'usure". Et d'assimiler la série 8000 à la Formule 1 de l'ensileuse. Et si John Deere a rendu une copie, très attendue, à la hauteur des espoirs nourris, du côté du distributeur, on a insisté aussi sur la qualité du SAV (Service Après-Vente) avec ses 17 km linéaires de pièces détachées, un bec de remplacement mis à disposition en cas de besoin sur chaque site et les 4 mulets déployés au cours de la campagne qui vient de s'achever. "Ce qui fait la différence entre deux produits, ce ne sont pas les quelques options en plus ou en moins, les quelques milliers d'euros (...)  mais la confiance que vous nous accordez", insiste Régis Lucas. Prochaine étape, une série de démonstrations à l'automne 2015 mais il y a fort à parier, qu'en coulisse, les premières négociations ont démarré.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Moisson 2020 : Et si les blés redonnaient un peu d’espoir ?
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture, curieux du contexte local
Julien Denormandie est venu visiter la ferme de François Rihouet à Périers (50) et écouter les demandes liées à plusieurs…
Un pick-up lin conçu par la SAMA voit le jour
L’agriculture devra se passer du glyphosate d’ici quelques années. Les producteurs de lin anticipent l’arrêt de l’herbicide,…
Requiem pour l’abattoir de Saint-Hilaire
Vendredi 10 juillet, Manuel Pringault, président du groupe Teba et patron de la société d’abattage saint-hilairien, ASH (gérante…
L’hétérogénéité des orges se confirme
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Julie Bléron, gendarme référente agricole cultivée sur le milieu
Julie Bléron est référente agricole de gendarmerie depuis le mois de janvier. Sa mission est de recréer du lien entre les deux…
Publicité