Aller au contenu principal

Entre les automobilistes et les agriculteurs : pas de barrière 

Les Jeunes Agriculteurs du Calvados ont débuté l’opération péage gratuit dès vendredi soir. La FDSEA du Calvados les a rejoints le samedi matin sur l’autoroute A13 à Dozulé. Avec les automobilistes, les échanges sont rapides. Mais ils rassurent le monde paysan sur la popularité de leur mouvement. 

© VM

llll “Allez-y les gars”, “on vous soutient”, “bon courage”, ou “je bosse avec vous”. À la barrière de péage de Dozulé, les mots d’encouragements se multiplient. Les Jeunes Agriculteurs y ont mené une opération péage gratuit. Les plus jeunes ont passé la nuit là-bas. Leurs ainées ont rejoint le mouvement samedi matin.

Un message simple
Tracts en main, les éleveurs sont entrés en contact avec les automobilistes. Au-delà de l’économie réalisée, les conducteurs apparaissent réceptifs aux  problèmes des agriculteurs. Les messages sont simples : “nous ne voulons pas vivre des primes, mais de notre travail. Si vous voulez manger français, aidez-nous”. Les éleveurs rappellent également que l’agriculture représente 5 millions d’emplois en France. “Nous demandons à nos politiques d’adopter l’uniformité des charges au sein de l’Europe. Nous voulons un retour équitable de la valeur ajoutée”, indique le tract de la FDSEA et des Jeunes Agriculteurs. 
Les manifestants ont également donné des chiffres simples aux automobilistes. Plus que de longs discours, ils illustrent la problématique des éleveurs. Sur le tract, un tableau comparait ainsi l’évolution des prix entre 1990 et aujourd’hui. Le SMIC horaire a augmenté de 98 %, la baguette de pain de 77 %. Sur la même période, la consultation médicale affiche une hausse de 68 %. Parallèlement, le litre de lait payé au producteur a progressé de seulement 3 %. Enfin, le quintal de blé payé au producteur a reculé de 17 %. Les évolutions de prix pour les éleveurs de viande bovine et porcine sont également à la baisse.
“Cette mobilisation est une réussite, car elle nous permet de sensibiliser le public dans le calme”, estime Patrice Lepainteur, président de la FDSEA 14.  Une écrasante majorité de conducteurs se dit derrière les éleveurs avant de poursuivre leur route. Certains sont plus connus que d’autres. Xavier Gravelaine, ancien footballeur et aujourd’hui directeur général du SM Caen, soutient les agriculteurs. Sans doute le signe qu’il faut continuer de jouer collectif.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 6e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS confirme, vendredi 26 mars 2021, qu'un sixième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans la zone historique.
SAMA THIBERVILLE 27
Un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27)
Depuis le 1er mars, la Sama propose un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27). Au commerce : Olivier…
Christian Duchemin vend la Ferme du Val d'Odon
Christian Duchemin passe la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de la Ferme du Val d'Odon,…
TUBERCULOSE BOVINE, REUNION THURY HARCOURT
Tuberculose bovine : la profession réclame efficacité et rapidité
Jeudi 18 mars, à Thury-Harcourt, les éleveurs de Suisse normande étaient invités à une réunion sur la tuberculose bovine, à l’…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
Publicité