Aller au contenu principal
Font Size

Entre les automobilistes et les agriculteurs : pas de barrière 

Les Jeunes Agriculteurs du Calvados ont débuté l’opération péage gratuit dès vendredi soir. La FDSEA du Calvados les a rejoints le samedi matin sur l’autoroute A13 à Dozulé. Avec les automobilistes, les échanges sont rapides. Mais ils rassurent le monde paysan sur la popularité de leur mouvement. 

© VM

llll “Allez-y les gars”, “on vous soutient”, “bon courage”, ou “je bosse avec vous”. À la barrière de péage de Dozulé, les mots d’encouragements se multiplient. Les Jeunes Agriculteurs y ont mené une opération péage gratuit. Les plus jeunes ont passé la nuit là-bas. Leurs ainées ont rejoint le mouvement samedi matin.

Un message simple
Tracts en main, les éleveurs sont entrés en contact avec les automobilistes. Au-delà de l’économie réalisée, les conducteurs apparaissent réceptifs aux  problèmes des agriculteurs. Les messages sont simples : “nous ne voulons pas vivre des primes, mais de notre travail. Si vous voulez manger français, aidez-nous”. Les éleveurs rappellent également que l’agriculture représente 5 millions d’emplois en France. “Nous demandons à nos politiques d’adopter l’uniformité des charges au sein de l’Europe. Nous voulons un retour équitable de la valeur ajoutée”, indique le tract de la FDSEA et des Jeunes Agriculteurs. 
Les manifestants ont également donné des chiffres simples aux automobilistes. Plus que de longs discours, ils illustrent la problématique des éleveurs. Sur le tract, un tableau comparait ainsi l’évolution des prix entre 1990 et aujourd’hui. Le SMIC horaire a augmenté de 98 %, la baguette de pain de 77 %. Sur la même période, la consultation médicale affiche une hausse de 68 %. Parallèlement, le litre de lait payé au producteur a progressé de seulement 3 %. Enfin, le quintal de blé payé au producteur a reculé de 17 %. Les évolutions de prix pour les éleveurs de viande bovine et porcine sont également à la baisse.
“Cette mobilisation est une réussite, car elle nous permet de sensibiliser le public dans le calme”, estime Patrice Lepainteur, président de la FDSEA 14.  Une écrasante majorité de conducteurs se dit derrière les éleveurs avant de poursuivre leur route. Certains sont plus connus que d’autres. Xavier Gravelaine, ancien footballeur et aujourd’hui directeur général du SM Caen, soutient les agriculteurs. Sans doute le signe qu’il faut continuer de jouer collectif.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MALTRAITANCE CHEVAUX
Un cas dans le Calvados et un dans l'Orne: vigilance et bon voisinage contre les actes de barbarie sur les équidés
Le 25 août 2020, un cheval ornais est retrouvé avec une entaille à l’encolure. Vendredi 28 août 2020, deux chevaux du club…
VEAU 1835
Matricule 1835, levez-vous !
« Matricule 1835, levez-vous » ou l’histoire d’un veau condamné à ce que ses données morphologiques soient retirées de l’…
PAUL CHEVALIER JA 61
" J’ai été surpris mais content d’être élu au bureau "
Paul Chevalier est entré au bureau départemental jeudi 18 juin. À 20 ans, il est secrétaire général adjoint. S’il n’envisage pas…
Armand Prod’homme JA 61
" Pas d’élevage, pas de paysage "
Armand Prod’homme, 22 ans, est en cours d’installation au Gaec Olo, à Livaie, dans le secteur d’Alençon. Le nouveau responsable…
OPNC LACTALIS
Lactalis : L’accord-cadre est signé
L’OPNC (Organisation des Producteurs Normandie Centre) est la première des neuf OP adhérentes à l’Unell a avoir signé un accord-…
AGNEAU PRE SALE
Accrocher les wagons AOT à la locomotive AOP
Après 30 années de travail, l’agneau de pré-salé a enfin obtenu le fameux sésame AOP. Mais la vie dans les herbus n’est pas un…
Publicité