Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Entre terre et mer : vers un festival de records

Le Festival de la Terre et de la Ruralité se tient dimanche prochain à partir de 11 heures à Quettreville-sur-Sienne (50). Les records vont tomber.

Arnaud Martinet et Jean-François Dorenlor, les deux Jeunes Agriculteurs en charge de l'organisation du Festival de la Terre et de la Ruralité version 2014, peuvent être fiers du travail effectué par leur équipe d'une trentaine de bénévoles aux fours et aux fourneaux depuis presque un an. Avant même le top départ de ce rendez-vous désormais ancré dans la tradition depuis plusieurs décennies, un record est déjà tombé : celui du nombre de participants au concours de labours. "Il seront 19 , dimanche prochain à partir de 14 h à Quettreville-sur-Sienne, à s'élancer sur la ligne de départ dont de nombreuses nouvelles têtes", se félicitent Arnaud et Jean-Francois. Mais d'autres records sont à battre. Pour faire tomber celui du nombre de visiteurs (11 000), le comité d'organisation a concocté un programme ou jeunes et aînés, ruraux et citadins, devraient  trouver leur compte.

Des nouveautés
Aux valeurs sûres que constituent le 4 L Cross (27 participants, autre record), le comice agricole cantonal, la mini-ferme, le pôle enfants, le marché du terroir, les démonstrations de tonte de moutons et de chiens de troupeau, le village des OPA (Organisation Professionnelle Agricole), l'exposition de vieux tracteurs (...), viennent s'ajouter du freestyle vélo (figures de cascades aériennes) et un rodéo avec un taureau à l'accent italien. Excusez du peu, mais il est champion d'Europe et comptabilise à son actif 39 mises à terre de cavaliers émérites. "Toutes ces animations seront proposées non-stop tout au long de la journée. De quoi occuper toute la famille avec ce programme fédérateur", insistent Arnaud Martinet et Jean-François Dorenlor.
En attendant dimanche, c'est samedi dernier dans les rues de Granville que JA 50 a effectué, avec le soutien des élus locaux son tour de chauffe. Après place au mondial. Non pas les JEM (Jeux Equestres Mondiaux) mais les Terres de JIM.

En pratique
-Messe en plein air à 10 h 30,
- Entrée libre jusqu'à 11 heures (après 4 e/adulte, 2 e/enfant).
- Restauration sur place 13 e/adulte, 6 e/enfant).
- Renseignements : www.ja50.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)
Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité