Aller au contenu principal

Environnement
Environnement - McDo : visite dans une ferme de référence de la filière boeuf

Le GAEC Saillard, de la ferme de Champaubert basée à Villebadin dans l'Orne, est entré dans le réseau des fermes de référence pour la filière boeuf de McDonald's.Rencontre, à l'occasion d'une visite destinée à différents représentants institutionnels.

© AD

Détecter les pratiques favorables à l'environnement qui pourront être déployées demain à grande échelle, auprès des agriculteurs fournisseurs de l'enseigne McDonald's.Telle est la délicate mission de la trentaine de fermes de références constituée par McDonald's France, bien déterminé à aller au devant des critiques, sur le terrain de l'écologie. Le GAECSaillard basé à Villebadin dans l'Orne, sur la ferme de Chapaubert, est l'une de ces fermes de référence.Apporteur d'animaux pour la viande chez Agrial, partenaire de McKey, lui-même fournisseur de steacks hachés pour l'enseigne de restauration rapide ; l'exploitation a été détectée pour toutes les actions qu'elle mène en faveur de l'environnement.Vitrine de la démarche agroécologique de McDonald's, le GAEC accueillait une visite institutionnelle, mardi 24 septembre, à la veille des ensilages. Chambre de commerce et d'industrie, association environnementale locale, lycée agricole, Agrial, mais aussi différents cadres de restaurants McDonald's, étaient venus faire le déplacement.Des personnalités qui ont pu décourvrir les actions menées sur la ferme, en discutant directement avec Mathieu Pissot, responsable filière et contractualisation chez McKey, Eloi De-la-Celle, ingénieur achat qualité chez McDonald's France, ainsi que tous les membres du GAEC.

Image de marque
"Les équipiers de McDonald's essuient souvent des critiques de la part de leur entourage."Tu te fais exploiter, tu sers de mauvais produits..." Des visites comme celle que nous avons organisée aujourd'hui, doivent aussi permettre de faire connaître et d'apporter, à notre personnel, des arguments, à propos de tout le travail que mène  McDonald's, en faveur d'un approvisionnement vertueux, développe Jean Bignalet, propriétaire de cinq restaurants dans l'Eure, et à l'initiative de cette visite d'exploitation.McDonald's prend les devants sur de nombreux sujets.Nous mettons en place une filière de biodiesel pour nos huiles usagées.C'est une manière d'oeuvrer pour l'environnement, mais aussi de nous assurer que nos huiles n'iront pas alimenter des filières d'huile frelatée".

Ecologie moderne
La visite du GAECSaillard, montre une exploitation dynamique.Engagé dans une démarche Iso 14 001 (voir encadré), le GAEClaitier préfère anticiper plutôt que de subir, en matière de contraintes environnementales.Ayant une activité de chambres d'hôtes, les associés sont ouverts sur la société et désireux de faire connaître leur métier au grand public et les bonnes pratiques qu'ils mettent en oeuvre. Avec deux robots de traite, un distributeur automatique de lait pour les veaux, ou encore l'utilisation de matériel de guidage pour les cultures, le GAEC montre aussi que l'écologie peut s'ancrer dans la modernité et dans une logique d'investissement. L'exploitation souhaite d'ailleurs s'intégrer dans une agriculture écologiquement intensive (AEI).
Rester pragmatique
Agriculture de précision, mise en place de 9 ha de luzerne, techniques sans labour, utilisation d'outils d'aide à la décision, mise en oeuvre de mesures agroenvironnementales territorialisées (MAET), tri sélectif, pré-refroidissement du lait, gestion fine des rations, entretien des arbres têtards, dispositif de gestion des eaux, aire de remplissage du pulvérisateur sur fosse étanche et bassin de rétention, ...L'exploitation met en place un maximum de choses destinées à réduire l'impact de son activité sur l'environnement. Pragmatiques, les agriculteurs admettent qu'ils ont parfois dû reculer face à certaines solutions qui se sont avérées peu adaptées, à l'instar du désherbage mécanique ou du désherbinage.La diversification de l'assolement interroge aussi Michel Saillard."Nous faisons moins de céréales et nous devons importer de la paille par camion. L'environnement y a t-il gagné ? Nous ne sommes pas dogmatiques et nous ne nous interdisons pas de revenir un jour en arrière.C'est l'avantage de la norme iso 14 001.Nous sommes dans une démarche d'amélioration continue".

La FNSEArappelle à l'enseigne ses engagements
Rapeler à McDonald's et à d'autres enseignes de restauration, ainsi qu'aux disributeurs, leurs engagements en matière de préférence nationale, pour l'approvisionnement en viande bovine.Tel était le sens de la mobilisation lancée mercredi 2 octobre, à l'appel de la fédération nationale bovine, association spécialisée de la FNSEA. Au programme, visite des frigos, contrôle des bons de commandes et rencontre avec les consommateurs et les gérants de restaurants, sur différents sites, partout en France. Six mois après le scandale des plats cuisinés à base de viande de cheval, les discours doivent être suivis dans les faits, estime la fédération nationale bovine.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

KATRINE LECORNU - MARQUE GRAND FERMAGE - AGRIAL
Marque Grand Fermage : « on veut donner une image crédible et vraie de notre profession »
Katrine Lecornu est éleveuse à Nonant, dans le Bessin (14). Depuis deux ans, elle travaille avec l’équipe marketing d’Agrial sur…
Blandine Julienne, JA 61
Blandine Julienne : " J’aime gérer le relationnel et le terrain "
Blandine Julienne est installée en lait et cultures avec son conjoint Vivien à Bizou, dans le secteur de Longy-au-Perche. D’une…
ANNE MARIE DENIS PRESIDENTE FRSEA
" Forger un syndicat régional moteur d’une agriculture multiple "
Rencontre avec l’Ornaise Anne-Marie Denis, présidente de la Fdsea 61 et désormais de la Frsea Normandie. Une femme de caractère,…
JULIEN DENORMANDIE
Julien Denormandie : « Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens »
« Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens », souligne le ministre de l’Agriculture avant d’ajouter…
COOPERATIVE CREULLY ESSAI CULTURE POMMES DE TERRE
La Coop de Creully plante le cadre des pommes de terre industrielles
La Coopérative de Creully teste avec une vingtaine d’agriculteurs la production de pommes de terre industrielles. Près de 150 ha…
La nouvelle équipe de JA 61
La restauration collective épluchée en AG
Vendredi 25 septembre, les Jeunes agriculteurs étaient réunis en assemblée générale à Montabard. La nouvelle équipe avait choisi…
Publicité