Aller au contenu principal

Estimez la quantité d’azote absorbé par le colza avant l’hiver

Le colza a entamé sa phase de “repos végétatif”. Le moment est donc venu d’évaluer, à l’échelle parcellaire, la quantité d’azote déjà absorbé par la culture avant les éventuels épisodes de gel hivernal. Cette information s’intègrera dans l’équation du calcul de la dose prévisionnelle d’azote à apporter en 2016.

La méthode par pesée consiste à couper des pieds de colza (pas trop humides) au ras du sol sur 1 m² en évitant les bordures.
La méthode par pesée consiste à couper des pieds de colza (pas trop humides) au ras du sol sur 1 m² en évitant les bordures.
© Terres Inovia

Si certains prévisionnistes ont déjà prophétisé un hiver 2016 plus rude que la normale, d’autres préfèrent ne pas s’avancer, arguant que la météorologie n’est pas une science exacte. Une chose est sûre : l’été indien est désormais bien derrière nous. Et le colza en a bien profité pour, en l’espace d’un mois, rattraper le retard considérable de croissance et de développement accumulé jusqu’alors. Retour à la normale donc aujourd’hui avec une culture qui présente dans l’ensemble un bon état de croissance dans la région. En attendant de savoir si l’hiver sera rigoureux, il convient de rappeler quelques règles utiles pour la gestion de la fertilisation à venir.

Pourquoi est-ce si important d’estimer dès maintenant l’azote absorbé ?

Il existe une corrélation simple entre la biomasse produite (poids de matière verte fraiche) et la quantité d’azote absorbé par la culture. La quantité mobilisée à ce jour dans les racines et les feuilles couvrira en partie les besoins de la culture pour atteindre l’hypothèse de rendement. Durant l’hiver, les éventuelles gelées pourront provoquer des pertes de feuilles vertes plus ou moins importantes. Or, 50 % de la quantité d’azote contenu dans ces feuilles tombées au sol sera remobilisé au printemps. Pour ne pas passer à côté et estimer donc au mieux l’azote absorbé à l’ouverture du bilan azoté, il est donc recommandé d’évaluer la biomasse avant hiver (1re quinzaine de décembre) puis en fin d’hiver vers la fin janvier-début février 2016. Pour cela, il existe plusieurs façons de faire.

Balance, outils satellitaires, drones ou smartphones

La méthode par pesée consiste à couper des pieds de colza (pas trop humides) au ras du sol sur 1 m² en évitant les bordures. La biomasse prélevée est pesée et le poids exprimé en kg/m². Renouveller l’opération à plusieurs endroits 3 ou 4 fois.Il est également possible d’obtenir les informations sur les biomasses entrée et sortie hiver ainsi que sur les doses d’azote via : - des outils utilisent les images satellitales ou drones (Farmstar Expert, Cérélia, Airnov) dont Terres Inovia a validé les méthodes de calcul. D’autres prestataires proposent également leurs services (via des capteurs sur drones par exemple) ;- une application smartphone : mise au point par Yara en collaboration avec Terres Inovia, “Image IT” estime la matière verte aérienne et en déduit la quantité d'azote absorbé par le colza, à l'entrée et à la sortie de l'hiver, à partir de photos. Elle est utilisable pour un taux de couverture du sol par le colza allant jusqu'à 80 % (ne convient donc pas à des colzas ayant dépassé 1 kg/m2). Cette application est gratuite pour les 5 premières estimations.

La Réglette azote de Terres Inovia a fait peau neuve !

Terres Inovia (ex-CETIOM) a revu en 2014 la règle de calcul de la fertilisation azotée du colza d’hiver et notamment l’estimation de la quantité d’azote absorbé par la culture. Les coefficients de conversion de la biomasse aérienne fraîche en azote absorbé (kg N/ha) ont fait l’objet d’un important travail d’analyse et ont évolué. Ainsi, en entrée hiver, on retiendra qu’1 kg/m² de biomasse équivaut à 50 kg N/ha. En sortie hiver, 1 kg/m² équivaut à 65 kg N/ha. Les règles de calcul de la quantité d’azote absorbé à prendre en compte pour le calcul de la dose prévisionnelle ont également été améliorées. Pour estimer la quantité d’azote absorbé par votre colza, accéder gratuitement à l’outil Réglette azote colza via l’application smartphone ou sur : www.regletteazotecolza.fr

A savoir

Respectez strictement les réglementations en vigueur, notamment les arrêtés préfectoraux en zones vulnérables. Les arrêtés préfectoraux diffèrent d'une région à une autre, dans les méthodes de calcul et les grilles de références.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Six installations plutôt qu'un (des) agrandissement(s) en Normandie
Safer et JA Normandie ont réuni, samedi dernier à Petit-Caux près de Dieppe (76), les acteurs d'une opération foncière inédite…
La haie en session CAN : plein les bottes d'attendre
La CAN (Chambre d'agriculture Normandie) s'est réunie en session le 15 mars 2024. Le 15 mars, c'est aussi la date…
Les organisateurs ont présenté l'affiche officielle et le programme, lundi 25 mars 2024 à Lisieux.
La foire de Lisieux de retour ce week-end du 6 et 7 avril 2024
Habituellement organisée début mai, la Foire de Lisieux revient dès le 6 et 7 avril 2024 pour cette nouvelle édition. Au…
GAGNEZ 2 PLACES POUR LE MATCH SMC - LAVAL
Jeu concours pour aller encourager votre club normand au stade d'Ornano !
Nicolas Legentil était l'hôte d'une porte ouverte allaitante, jeudi 14 mars, à Brémoy. Il a fait visiter son exploitation aux 250 invités.
[EN IMAGES] Taurillons : le Gaec Legentil expose son savoir-faire dans le Calvados
Jeudi 14 mars 2024, le Gaec Legentil a accueilli plus de 250 personnes sur son exploitation, à Brémoy, dans le Calvados, pour une…
Entretien : pas de cours d'eau à la main dans la Manche
Point d'étape sur les conséquences de la tempête Ciaran, la pluviométrie abondante, la gestion des arbres, des branchages, des…
Publicité