Aller au contenu principal
Font Size

Parer aux accidents sur l'exploitation
Étonnant bricoleur

Travailler en sécurité et mieux sur une ferme ? Patrick Couétil (Cuves)n’hésite pas à fabriquer , modifier ou encore acheter le bon matériel.

Il fallait y penser : la brouette pour déplacer les veaux en toute sécurité.
Il fallait y penser : la brouette pour déplacer les veaux en toute sécurité.
© E.C.
“Tout est parti de mon mal de dos il y a quelques années déjà. J’ai donc décidé de modifier clôtures, barrières de contention, etc... pour éviter de me baisser sans arrêt”. Ici, à Cuves, non loin de Brécey, la petite route qui sépare les herbages de la stabulation de Patrick Couétil est déjà une preuve de bon sens : pour faire traverser ses laitières, notre agriculteur a acheté deux clôtures électriques “auto-enroulables”. “Pas de souci, dès qu’une voiture arrive, j’ai juste à dérouler la bande”. Simple, mais il fallait y penser. Brouette à veaux Ce qui n’existe pas sur le marché, Patrick cogite puis le réalise. Un exemple ? Sa brouette à “veaux”. Simple mais efficace : deux roues gonflables, des panneaux de bois issus de la récupération et là aussi plus besoin de se baisser pour soulever l’animal. Plus loin, la salle de traite et encore une réalisation “made in Couétil”. “En hiver, pour pallier au risque de gel, j’ai fabriqué mon propre panneau, en bois, qui s’abaisse et se lève avec un filin et une manivelle”. Pour la contention et l’isolement des bêtes, la barrière galvanisé a été purement et simplement modifiée avec à la clé une meilleure sécurité. En effectuant le tour de la ferme, tout est du même tonneau, de petites réalisations simples mais qui améliore grandement le confort et la sécurité au travail.Trois portes ouvertes Michel Pellé (CRDA) de la Baie et le technicien de l’Asavpa, ont, eux, décidé d’organiser des portes ouvertes, les 6, 8 et 13 décembre, dont une chez Patrick Couétil, pour sensibiliser les agriculteurs, salariés d’exploitations, bref tous ceux qui passent sur les fermes, à la sécurité. A cette opération, la MSA et Groupama ont répondu présents. “Nous voulons faire passer un message” expliquent les protagonistes, “limiter au maximum les facteurs de risques tout en rappelant les règles élémentaires de sécurité”. Et il est vrai que malgré de nombreuses campagnes d’informations, le danger guette à chaque carrefour dans une ferme : manipulation des produits phytosanitaires, signalisation agricole, manipulation, attelage du matériel et surtout divagation des animaux. Dans un autre registre, bien spécifique, celui de l’atelier, les risques sont omniprésents d’où la nécessité de s’assurer de la mise en sécurité d’un matériel av ant de travailler dessus. “Des vérifications de base comme l’état de l’installation électrique, des extincteurs ou encore des engins de levage sont indispensables”.Pratique : - Mercredi 6 décembre, à 14 h, gaec Pautret, Romilly, Saint Martin de Landelles : produits phytosanitaires, quad, signalisation du matériel, intervention en sécurité sur le matériel. - Mercredi 6 décembre, à 21 h, conférence, salle de la mairie à Ducey, donnée par le groupe régional d’études sur les cancers sur les facteurs de risques liés aux phytosanitaires. Vendredi 8 décembre, 14 h, earl de la Bunélière, à Cuves, tous les risques autour de l’élevage. Mercredi 13 décembre, 14 h, earl de la Limerie, chez Michel et Maryline Destouches, à Saint Jean des Champs : sécurité dans l’atelier et sur le travail du bois.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MALTRAITANCE CHEVAUX
Un cas dans le Calvados et un dans l'Orne: vigilance et bon voisinage contre les actes de barbarie sur les équidés
Le 25 août 2020, un cheval ornais est retrouvé avec une entaille à l’encolure. Vendredi 28 août 2020, deux chevaux du club…
VEAU 1835
Matricule 1835, levez-vous !
« Matricule 1835, levez-vous » ou l’histoire d’un veau condamné à ce que ses données morphologiques soient retirées de l’…
PAUL CHEVALIER JA 61
" J’ai été surpris mais content d’être élu au bureau "
Paul Chevalier est entré au bureau départemental jeudi 18 juin. À 20 ans, il est secrétaire général adjoint. S’il n’envisage pas…
Armand Prod’homme JA 61
" Pas d’élevage, pas de paysage "
Armand Prod’homme, 22 ans, est en cours d’installation au Gaec Olo, à Livaie, dans le secteur d’Alençon. Le nouveau responsable…
OPNC LACTALIS
Lactalis : L’accord-cadre est signé
L’OPNC (Organisation des Producteurs Normandie Centre) est la première des neuf OP adhérentes à l’Unell a avoir signé un accord-…
AGNEAU PRE SALE
Accrocher les wagons AOT à la locomotive AOP
Après 30 années de travail, l’agneau de pré-salé a enfin obtenu le fameux sésame AOP. Mais la vie dans les herbus n’est pas un…
Publicité