Aller au contenu principal
Font Size

Etre au courant du contrat à signer avant le 1er janvier

Nathalie Lepelletier est 2e vice-présidente de la FDSEA 14 et présidente de la commission agricultrice. Elle a notamment pris en charge le dossier des nouveaux contrats d’électricité.

© Réussir

Le 2 décembre, la FDSEA du Calvados a organisé une réunion d’information avec un juriste de la FNSEA. Le thème : la libéralisation des marchés de l’électricité. Quelle information principale en ressortez-vous ?
L’offre des tarifs réglementés ne s’appliquera plus à partir du 1er janvier 2016. Les agriculteurs doivent contacter des fournisseurs pour trouver l’offre la plus économique possible. Les exploitations concernées sont celles qui utilisent une puissance électrique supérieure à 36 kva. Sur ma ferme avec un système de traite robotisé, les racleurs et l’élevage de lapin, nous avons besoin de 42 kva.

Concrètement, que se passe-t-il si aucun contrat avec un fournisseur d’électricité n’est signé avant le 1er janvier ?
Une offre transitoire sera automatiquement proposée. Mais attention, elle est plus chère. Le surcoût avoisine les 10 à 15 %. Il faut y rester le moins longtemps possible.

A titre personnel, qu’avez-vous fait ?
Suite à la réunion du début du mois, j’ai recontacté des fournisseurs. J’avais reçu des offres, mais j’étais incapable de les analyser correctement. Ils ont chacun leur manière de facturer. Avec les informations données  le 2 décembre, j’ai signé un contrat avec EDF. 

Cette libéralisation peut-elle être financièrement intéressante ?
Oui, on peut y gagner. Dans notre cas, le nouveau contrat est financièrement intéressant.  

La FDSEA va-t-elle tenter de négocier collectivement à l’instar des commandes groupées de fioul ?
Oui. Nous voulons négocier collectivement. Nous devons donc recenser les besoins des adhérents. Ils doivent se faire connaître auprès de la FDSEA.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MALTRAITANCE CHEVAUX
Un cas dans le Calvados et un dans l'Orne: vigilance et bon voisinage contre les actes de barbarie sur les équidés
Le 25 août 2020, un cheval ornais est retrouvé avec une entaille à l’encolure. Vendredi 28 août 2020, deux chevaux du club…
VEAU 1835
Matricule 1835, levez-vous !
« Matricule 1835, levez-vous » ou l’histoire d’un veau condamné à ce que ses données morphologiques soient retirées de l’…
PAUL CHEVALIER JA 61
" J’ai été surpris mais content d’être élu au bureau "
Paul Chevalier est entré au bureau départemental jeudi 18 juin. À 20 ans, il est secrétaire général adjoint. S’il n’envisage pas…
Armand Prod’homme JA 61
" Pas d’élevage, pas de paysage "
Armand Prod’homme, 22 ans, est en cours d’installation au Gaec Olo, à Livaie, dans le secteur d’Alençon. Le nouveau responsable…
RIP
Un outil d’expression démocratique à l’épreuve de la réalité des élevages
Mercredi 16 septembre, JA 14 a invité les parlementaires du département chez Samuel Biderre, éleveur, entre autres, de veaux de…
OPNC LACTALIS
Lactalis : L’accord-cadre est signé
L’OPNC (Organisation des Producteurs Normandie Centre) est la première des neuf OP adhérentes à l’Unell a avoir signé un accord-…
Publicité