Aller au contenu principal

Etre au courant du contrat à signer avant le 1er janvier

Nathalie Lepelletier est 2e vice-présidente de la FDSEA 14 et présidente de la commission agricultrice. Elle a notamment pris en charge le dossier des nouveaux contrats d’électricité.

© Réussir

Le 2 décembre, la FDSEA du Calvados a organisé une réunion d’information avec un juriste de la FNSEA. Le thème : la libéralisation des marchés de l’électricité. Quelle information principale en ressortez-vous ?
L’offre des tarifs réglementés ne s’appliquera plus à partir du 1er janvier 2016. Les agriculteurs doivent contacter des fournisseurs pour trouver l’offre la plus économique possible. Les exploitations concernées sont celles qui utilisent une puissance électrique supérieure à 36 kva. Sur ma ferme avec un système de traite robotisé, les racleurs et l’élevage de lapin, nous avons besoin de 42 kva.

Concrètement, que se passe-t-il si aucun contrat avec un fournisseur d’électricité n’est signé avant le 1er janvier ?
Une offre transitoire sera automatiquement proposée. Mais attention, elle est plus chère. Le surcoût avoisine les 10 à 15 %. Il faut y rester le moins longtemps possible.

A titre personnel, qu’avez-vous fait ?
Suite à la réunion du début du mois, j’ai recontacté des fournisseurs. J’avais reçu des offres, mais j’étais incapable de les analyser correctement. Ils ont chacun leur manière de facturer. Avec les informations données  le 2 décembre, j’ai signé un contrat avec EDF. 

Cette libéralisation peut-elle être financièrement intéressante ?
Oui, on peut y gagner. Dans notre cas, le nouveau contrat est financièrement intéressant.  

La FDSEA va-t-elle tenter de négocier collectivement à l’instar des commandes groupées de fioul ?
Oui. Nous voulons négocier collectivement. Nous devons donc recenser les besoins des adhérents. Ils doivent se faire connaître auprès de la FDSEA.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Pascal Le Brun a été entendu par les adhérents des sections lait de la FDSEA et JA, représentées par Ludovic Blin, Edouard Cuquemelle et Luc Chardine.
FDSEA et JA interpellent Pascal Le Brun d'Agrial
Le 11 avril dernier, une cinquantaine d'adhérents des sections lait de la FDSEA et des JA ont rencontré Pascal Le Brun d'…
Un accord a été signé pour 425 €/1 000 litres en moyenne nationale sur les quatre premiers mois de l'année. Les discussions continuent sur la formule de prix.
Accord avec Lactalis : le combat de l'Unell continue
Après plusieurs semaines de tensions et d'incertitudes, depuis décembre 2023, l'Union nationale des éleveurs livreurs Lactalis (…
Ghislain Huette (à gauche) et Armand Prod'Homme (à droite)
"JA61, c'est avant tout une équipe"
La relève est assurée. Le lundi 15 avril 2024, Armand Prod'Homme et Ghislain Huette ont été nommés coprésidents du syndicat des…
Philippe Chesnay cultive sur 54 ha en bio du colza, de l'avoine et du trèfle principalement.
Aides de la PAC : ça ne passe toujours pas
Philippe Chesnay, agriculteur en grandes cultures, est toujours en attente d'une aide de 300 euros, qui devait lui être versée…
Soirée conviviale mais aussi l'occasion de faire plus ample connaissance entre élus ou délégués du Cerfrance Normandie Ouest (Calvados et Manche). Pour la petite histoire, la OLA d'avant match n'a pas suffi. Le Caen HB (dont le Cerfrance Normandie Ouest est partenaire) s'est incliné d'un petit but (35 à 36) et devra encore se battre pour assurer son maintien parmi l'élite.
Le Cerfrance Normandie Ouest lance sa nouvelle mandature
C'est à l'occasion du match de hand-ball Vikings contre Massy, vendredi 19 avril 2024 au Palais des Sports de Caen, qu'Antoine…
A Bretteville-sur-Ay, Charlène et Thomas Lebreuilly, maraichers bio, ont échangé avec le premier ministre, Gabriel Attal, en présence des responsables agricoles de la Manche.
Gabriel Attal, Premier ministre dans la Manche : "L'agriculture est une force et une chance"
Le Premier ministre, Gabriel Attal, s'est déplacé dans la Manche, samedi 27 avril, en débutant par la Foire aux bulots de…
Publicité