Aller au contenu principal

Nouvelle réglementation pour les engins agricoles
”Etre bien vu ? Une sécurité sur la route”

La FD Cuma propose l’achat groupé, par le biais de la FDSEA, pour les nouveaux panneaux de signalétique obligatoire sur les engins agricoles, au 1er mars 2007.

Marc Lecoustey, président de la FD Cuma, “lors des réunions d’hiver, nous allons recenser les besoins en matière de signalétique”.
Marc Lecoustey, président de la FD Cuma, “lors des réunions d’hiver, nous allons recenser les besoins en matière de signalétique”.
© E.C.
La nouvelle signalétique pour les engins agricoles, obligatoire au 1er mars 2007, commence peu à peu à faire le tour du monde agricole. Marc Lecoustey, président de la Fédération des Cuma, explique en préambule, “c’est déjà mieux que ce que l’ont nous proposait au départ, voici un an”. Achats groupés Les tracteurs, remorques et autres engins agricoles sont légion dans la Manche, département rural par excellence. Dans le même temps, les véhicules particuliers ou professionnels provoquent un trafic intense sur le réseau, amélioré, des routes départementales. Afin d’éviter les accidents, comme partout en France, le gouvernement a modifié la législation en matière de signalétique routière (voir ci-contre). Au niveau des Cuma, Mac Lecoustey souligne, “lors des réunions d’hiver, nous allons sensibiliser tous les présidents de cuma à cette nouvelle donne. Nous allons aussi proposer à tous ceux qui le souhaitent de recenser les besoins en la matière, puis de leur proposer l’achat groupé souhaité par la FDSEA, pour diminuer les coûts”. Dernier point, “avoir une bonne signalétique est indispensable pour les agriculteurs : plus on est “repéré” sur la route, plus on est tranquille”.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité