Aller au contenu principal

Bancassurance
Face à la crise, le Crédit Agricole Normandie fait de la résistance

La crise financière et économique s’est invitée en 2008 mais le Crédit Agricole Normandie fait de la résistance et poursuit ses investissements.

Daniel Epron et Marc Deschamps : “le Groupe Crédit Agricole reste l’établissement bancaire le mieux capitalisé en France et le premier partenaire du financement de l’économie grâce à la pertinence de son modèle économique”. 
Daniel Epron et Marc Deschamps : “le Groupe Crédit Agricole reste l’établissement bancaire le mieux capitalisé en France et le premier partenaire du financement de l’économie grâce à la pertinence de son modèle économique”. 
© TG

Certes, son résultat net est amputé de 20 % par rapport à l’an dernier mais son PNB (produit Net Bancaire) activité ne recule que de 3,2 % à 323 Me. Après une année pour le moins financièrement chaotique à cause d’une crise venue d’outre-Atlantique, la Caisse régionale de Crédit Agricole Normandie fait mieux que résister. “Seule banque unique ayant son siège social en Basse-Normandie, insiste son président Daniel Epron, notre jeune entreprise qui n’a que 4 ans dispose de fonds propres solides”. Une façon de légitimiser les choix stratégiques passés. Et s’il n’est pas question de bouger dans l’immédiat les curseurs, on peut souligner cependant que la banque verte régionale va investir 30 Me dans la rénovation et l’agrandissement de son siège avec création d’un parking qui pourrait être partagé avec la clinique St-Martin. “Un investissement vu à 12/15 ans pour que Caen reste le siège du Crédit Agricole Normandie s’il devait évoluer”.

Agriculture : 455 ME
Avec 455 Me de réalisations de crédit à l’agriculture en progression de 15 % , la Banque Verte confirme sa relation privilégiée avec le monde paysan. Des niveaux d’investissement jamais atteints qui peuvent s’expliquer peut-être en partie pour des raisons fiscales mais qui trouvent ses origines aussi par les délais de livraisons en matériel. Les agriculteurs ont anticipé sur ces délais très longs, les prêts Agilor ont progressé de 25 % et 2009 poursuit la même tendance.
Bonne progression également du côté de l’assurance agricole (avec + 19,2 %) qui fait mieux que le marché des particuliers (+8,3 %).

Adapter la voilure
Réaffirmant sa volonté de rester ancré à son territoire, le Crédit Agricole Normandie poursuit son maillage avec 3 nouvelles agences de de proximité ouvertes l’an dernier : Caen la Pigacière côté ville, Louvigny version banlieue en expansion et Mézidon pour la campagne. Et si la banque entend s’accrocher en certains endroits et “rester le dernier des Mohicans”, “des permanences qui traitent 12 opérations pas semaine, c’est du gâchis”, lâche son directeur général, Marc Deschamps. Il faudra donc adapter la voilure en faisant du cas par cas et trouver parfois des solutions alternatives comme les points verts. Le développement de la banque en ligne (200 000 internautes sur 600 000 clients) est une autre réponse. Objectif : maîtriser les niveaux de charges qui, en 2009, équivaudront à ceux de 2003. Cela passe aussi par l’emploi. Le Crédit Agricole Normandie, avant ou après fusion, c’est sensiblement le même effectif alors que 25 agences immobilières et plus de 120 collaborateurs ont rejoint le giron bancaire. Sur cet axe de développement, “nous sommes à mi plan”, confirme Marc Deschamps. Square Habitat, la marque immobilière du Crédit Agricole Normandie, compte à ce jour 25 agences et devrait s’enrichir d’une dizaine de pas de porte dans les prochains mois en fonction des opportunités du marché. “Ce déploiement sur les trois départements traduit notre volonté de développer encore plus de proximité et de compétences sur l’ensemble des métiers de service à l’immobilier : transactions, syndic, évaluation, expertise”.

Banque en ligne
15,4 millions de connexions internet.
1 million d’appels téléphoniques reçus.
50 000 mails reçus.
86 % des ordres de bourse (internet et téléphone).
1,6 million de virements par internet.
40 Me de crédits initiés par internet.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Session de la Chambre d’agriculture de l’Orne lundi 21 juin 2021, sans les représentants de l’Etat qui ont fait valoir leur droit de réserve en raison du second tour des élections le 27 juin 2021.
La récolte 2021 s’annonce belle dans l'Orne
La dernière session de l’Orne, lundi 21 juin, a été marquée par l’absence, pour cause d’élections, du personnel administratif d’…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
« Marc Vandecandelaere (président de la coopérative Linière du Nord de Caen : « St-Manvieu-Norrey est le site idéal, pas de voisin et pas de consommation de terres agricoles » . DR
Le site de teillage à Saint-Manvieu-Norrey opérationnel en septembre 2022
Le permis de construire est déposé. Si tout va bien, la nouvelle usine de teillage de St-Manvieu-Norrey  (14) devrait être…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Publicité