Aller au contenu principal

La neige ceinture les exploitations
"On fait avec..."

Pas de doute, le monde rural et agricole n'est pas à la fête en ces jours de neige. Aux Chambres, petite commune du canton de la Haye Pesnel (Manche), on prend son mal en patience tout en surveillant l'atelier laitier.

Arriver jusqu'au village de l'Hivernière, situé sur la commune des Chambres revèle de l'exploit ou presque. La route départementale est "damée" par le passage des rares voitures. Quant à la route communale menant jusqu'à l'exploitation de Karine et Jean-Hugues Lorault, 15 à 20 centimètres de neige la submerge. Comment vit-on cet épisode hivernal sur une ferme laitière ? Et bien, pas trop mal à condition de prendre quelques précautions. "Honnêtement" explique Jean-Hugues, "nous n'avons pas de grosses difficultés. Toutes les laitières sont dans le bâtiment en stabu paillée et nous n'avons pas de passages entre la laiterie et la stabu en béton qui soit gelés. Les vaches ne souffrent pas du froid si elles ont une ration bien équilibrée". Un bémol pourtant, une légère chute de production due au stress provoquée par le manque de luminosité; logique la neige recouvre les parois transparentes. Le lait, lui, est collecté, du moins jusqu'à jeudi, date de notre passage. "Par précaution, le gaec peut stocké pendant 4 jours sa production, largement de quoi voir venir. "Au niveau des fourrages, on consomme un peu plus bien sûr, mais on a de la réserve".

Reste que les agriculteurs demeurent, comme tous ceux qui habitent en milieu rural isolés. Ici aussi, comme dans de nombreuses communes manchoises, on s'interroge sur le manque de sablage des routes. "Heureusement, nous avons fait quelques réserves, notamment de pain, mais il ne faudrait pas que cela dure, il est extrêmement difficile de circuler". L'occasion pour les parents de Karine et Jean-Hugues d'évoquer deux autres hivers très durs, "1985/86 avec des congères et des températures de -17 ° et l'hiver 1955/1956; à l'époque, on ravitaillait les vaches dans les champs avec une carriole à cheval. Les fers étaient enduits d'huile pour éviter les dérapages..."

La suite dans votre prochaine édition

 

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Pascal Le Brun a été entendu par les adhérents des sections lait de la FDSEA et JA, représentées par Ludovic Blin, Edouard Cuquemelle et Luc Chardine.
FDSEA et JA interpellent Pascal Le Brun d'Agrial
Le 11 avril dernier, une cinquantaine d'adhérents des sections lait de la FDSEA et des JA ont rencontré Pascal Le Brun d'…
Un accord a été signé pour 425 €/1 000 litres en moyenne nationale sur les quatre premiers mois de l'année. Les discussions continuent sur la formule de prix.
Accord avec Lactalis : le combat de l'Unell continue
Après plusieurs semaines de tensions et d'incertitudes, depuis décembre 2023, l'Union nationale des éleveurs livreurs Lactalis (…
Ghislain Huette (à gauche) et Armand Prod'Homme (à droite)
"JA61, c'est avant tout une équipe"
La relève est assurée. Le lundi 15 avril 2024, Armand Prod'Homme et Ghislain Huette ont été nommés coprésidents du syndicat des…
Philippe Chesnay cultive sur 54 ha en bio du colza, de l'avoine et du trèfle principalement.
Aides de la PAC : ça ne passe toujours pas
Philippe Chesnay, agriculteur en grandes cultures, est toujours en attente d'une aide de 300 euros, qui devait lui être versée…
Soirée conviviale mais aussi l'occasion de faire plus ample connaissance entre élus ou délégués du Cerfrance Normandie Ouest (Calvados et Manche). Pour la petite histoire, la OLA d'avant match n'a pas suffi. Le Caen HB (dont le Cerfrance Normandie Ouest est partenaire) s'est incliné d'un petit but (35 à 36) et devra encore se battre pour assurer son maintien parmi l'élite.
Le Cerfrance Normandie Ouest lance sa nouvelle mandature
C'est à l'occasion du match de hand-ball Vikings contre Massy, vendredi 19 avril 2024 au Palais des Sports de Caen, qu'Antoine…
A Bretteville-sur-Ay, Charlène et Thomas Lebreuilly, maraichers bio, ont échangé avec le premier ministre, Gabriel Attal, en présence des responsables agricoles de la Manche.
Gabriel Attal, Premier ministre dans la Manche : "L'agriculture est une force et une chance"
Le Premier ministre, Gabriel Attal, s'est déplacé dans la Manche, samedi 27 avril, en débutant par la Foire aux bulots de…
Publicité