Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Fanny, la viking grande championne

DEPARTEMENTAL PRIM’HOLSTEIN Calvados : avec treize élevages et une quarantaine de bêtes présentes, le concours départemental s’est déroulé dans de bonnes conditions. C’est Drakkar Fanny qui remporte le titre de grande championne. L’élevage de Thierry Chanu a également obtenu de belles récompenses avec le prix de l’élevage notamment.

© DB

lll La famille Vandernood a le sourire cet après-midi après que le juge, Tom Pelcat a désigné la numéro 42, alias Drakkar Fanny, grande championne du concours. Jan et Marion, tous les deux hollandais savourent cett ereconnaissance qui concorde avec l’arrivée de leur fils Tony sur l’exploitation Drakkar’Holstein à Gonneville-sur-Honfleur.
« Ca fait très plaisir, s’exclame Jan, ça fait plusieurs années qu’on vient et c’est la première fois qu’on gagne ce prix ». Naisseur de son père Endeno, vendu à Orygène, l’éleveur est particulièrement fier. « On fait de la génétique fonctonnelle depuis 25 ans, on recherche des vaches modernes, faciles pour aller en logettes, pas trop hautes, de taille standard.»
Il attend une sélection au Space à Rennes.

Qualités reconnues
C’est un jeune juge de l’Eure qui mène le concours : Tom Pelcat. Il a démarré ses fonctions en novembre dernier et se réjouit de juger à Vire, « c’est assez simple parce que je connais les éleveurs, ils sont bienveillants ». S’il note la présence d’animaux « de belle qualité », il exprime aussi la difficulté de juger : « tous les éleveurs n’ont pas la même expérience des concours ». Au-delà de la présentation, il recherche « les qualités intrinsèques de l’animal ».
Il a récompensé Fanny parce qu’elle est « extrêment bien conservée. Elle est complète, avec beaucoup de qualités dans ses membres à l’arrière. Elle peut évoluer dans n’importe quel système. Elle est jolie, on la remarque tout de suite. »
C’est au Gaec des deux collines à Valdallière qu’il attribue le prix de l’élevage : « trois vaches de très belle qualité : qualité de membres et qualité de la sélection génétique ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Ludovic Blin Président de la section laitière régionale de la FRSEA Normandie “ Et maintenant ? ”
A l’heure où le déconfinement s’organise progressivement sur le territoire français, le secteur laitier dresse un premier bilan…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité