Aller au contenu principal

Farago : des équipements pour faciliter le travail

Les portes-ouvertes organisées par Farago, filiale commerciale des GDS de la Manche et du Calvados, ont permis d'expliquer des techniques, de faire découvrir des outils, et surtout d'échanger avec des exploitants qui étaient équipés.

Nordhal Lepaon, technico-commercial chez Farago et Nicolas Haize, éleveur à Les Veys, ont accueilli une vingtaine de personnes sur la journée porte-ouverte du 8 mars dernier.  DR
Nordhal Lepaon, technico-commercial chez Farago et Nicolas Haize, éleveur à Les Veys, ont accueilli une vingtaine de personnes sur la journée porte-ouverte du 8 mars dernier. DR
© SB

llll La société Farago, filiale commerciale des GDS du Calvados et de la Manche, est à la fois spécialisée dans la dératisation, la désinfection, le lavage et la désinfection des bâtiments agricoles, la ventilation, le rainurage et la qualité de l'eau.
Pour présenter leurs différents outils et équipements, l'entreprise organise différentes portes-ouvertes dans des exploitations sur l'ensemble de sa zone. Elles ont débuté il y a déjà quelques semaines et se poursuivent également en avril.

Plusieurs équipements
Le 8 mars dernier, c'est Nicolas Haize de l'Earl de la Gonnivière à Les Veys qui accueillait les visiteurs. Ils étaient une vingtaine de personnes à avoir fait le déplacement sur une porte ouverte dédiée à différents matériels, notamment des niches à veaux individuelles, un taxi lait ou encore le pédiluve automatique.
Installé depuis 2005, en premier lieu en Gaec avec ses parents, puis seul depuis trois ans, Nicolas Haize cherchait des solutions pour améliorer ses conditions de travail.

Faciliter le travail
Avec 120 vaches laitières, la nurserie devenait trop petite. Par conséquent, l'éleveur a fait l'acquisition de niches à veaux individuelles. « Il s'agissait de remédier au manque de place et chercher à faciliter le travail », note Nordhal Lepaon, technico-commercial chez Farago. Et très rapidement l'éleveur est allé vers une amélioration parasitaire. En plus de dix niches individuelles, Nicolas Haize a fait l'achat de deux niches collectives de cinq places.

Mieux marcher
Toujours dans le but d'améliorer les conditions de travail et d'en réduire la pénibilité, le taxi lait a fait son apparition sur l'exploitation il y a six mois. Une solution importante pour abreuver les veaux. Autre solution apportée sur la ferme : le pédiluve vink automatique. Cette technologie permet à la fois d'alimenter les buses en eaux claires ou traitées. Et pour les troupeaux qui rencontrent de la dermatite, l'amélioration est réelle. Cela se traduit bien souvent par une fréquence moindre du pédicure. Ce qu'espère bien entendu Nicolas Haize. Et au-delà de cet argument, il voit déjà ses vaches marcher plus facilement. « C'est une forme de confort pour elle », assure-t-il.

Une clôture sécurisée
Même si la clôture n'était pas le thème principal de cette journée, elle est un équipement non négligeable. Et Nordhal Lepaon rappelle quelques conseils de base. Bien souvent, « les éleveurs font comme les parents alors qu'il existe des techniques simples pour une clôture sécurisée », précise le technicien, qui régulièrement va dans des établissements scolaires tel le lycée agricole de Thère à Saint-Lô pour inculquer les bons gestes aux jeunes et les sensibiliser à la bonne clôture.

Prochaines portes-ouvertes
Clôture permanente Patura
Jeudi 15 mars au Gaec de Tronville, 4 rue de Tronville, à Valcanville.
Jeudi 12 avril à 14 h, à la SCEA Au fil de l'Ante, Miette, à Saint-Martin-de-Mieux.
Contact : Farago Manche Calvados, 15, route de Saint-Lô,
Saint-Amand. Tél 02 50 48 70 14

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Eleveur laitier à bout de souffle : il s'en est sorti et il témoigne
Marcel, 35 ans, s’est installé en Gaec en 2009, dans le bocage ornais. Entre les investissements, l’installation d’une troisième…
panneaux solaires
Soleil 14, ou le cadastre solaire pour tomber dans le bon panneau
Soleil 14 est portée par le Syndicat départemental d’énergies du Calvados et les 16 intercommunalités du département. La…
500 ch en bord de mer
Vincent Michel, ferme de la Saline dans le Calvados, a commandé avant l’été, le Fendt Vario 1050. Il est arrivé dans la cour de…
coopération laitière, négociations commerciales
La coopération laitière lance une alerte
Dans le bras de fer commercial opposant distribution et transformation qui doit trouver son épilogue avant le 1er mars 2022, la…
Littoral Normand Déleg Génisses
Déleg Génisses : un service à la hauteur des attentes et en devenir
Un peu plus d’un an après son lancement par Littoral Normand, retour bilanciel sur Déleg Génisses, un service de délégation d’…
RENCONTRE FILIERE PORCINE FRSEA NORMANDIE
La production porcine à l’heure de la loi Egalim 2
Egalim 2, fin de la castration, crise du porc… les sujets n’ont pas manqué pour animer la réunion organisée par la FRSEA de…
Publicité