Aller au contenu principal

Farmer Academy : à chacun sa réalité en télé

La Farmer Academy revient. L'émission diffusée sur internet et Campagne TV a été tournée le week-end dernier dans une ferme du Bessin. Quatre binômes, composés d'un vétérinaire et d'un éleveur, s'affrontent sur des questions de santé animale. L'an passé, le tandem du Calvados l'avait emporté.

© VM

Ce jeu télévisé s’adresse aux professionnels. Aucun binôme de la région ne participe à la saison 2 de la Farmer Academy. Originaires du Calvados, Arnaud Triomphe (vétérinaire) et Mickaël Vivier (éleveur) avaient remporté la première saison tournée en Aveyron. Même s'ils ne concourent pas cette année, le tandem victorieux participe de près ou de loin au cru 2016. Arnaud Triomphe, vétérinaire, est ainsi passé du statut de candidat à celui de juge. Mickaël Vivier accueille, lui, le tournage sur son exploitation. Producteur de lait à Longues-sur-Mer, il a mis sa ferme à disposition pendant trois jours. Les épreuves pratiques s'y sont succédé. « De la saison 1, on a de très bons souvenirs avec Mickaël, les confrères vétérinaires et les éleveurs. Ensuite, nous en avons discuté sur le terrain dans la région. Nous avons senti pas mal d'émulation autour du projet. Le vote du public nous a d'ailleurs permis de l'emporter. Nous avions joué au profit de l'association «  Sauve qui peut ». C'est une bonne expérience qui nous a aussi permis de nous confronter aux médias », raconte Arnaud Triomphe. Ce dernier pose un regard particulier sur la relation entre l'éleveur et le vétérinaire. « L’émission est assez représentative ».

Prolonger les bons souvenirs avec un tournage à domicile

Lors des épreuves, les bonnes ou moins bonnes pratiques  sont filmées et notées. Le programme invite à la remise en question. « C'est le côté humain des choses. Nous ne sommes pas des machines. Nous pouvons commettre des petites erreurs. L'émission revêt un caractère pédagogique », estime Arnaud Triomphe. Le jury découvre les thèmes au fur et à mesure des épreuves, comme les participants. « Tout est dans l'improvisation. On juge en fonction de ce qu'on voit.  C'était plus stressant en tant que participant, surtout parce que j'étais confronté aux caméras pour la première fois ».

Derrière la Farmer Academy : Zoetis

Farmer Academy est un programme destiné à sensibiliser les éleveurs aux bénéfices de la prévention des maladies respiratoires chez les bovins. Exemple des épreuves proposées lors de la première saison : écouvillonnage nasal des veaux, audit de bâtiments d’élevage. Les bonnes pratiques de vaccination étaient également de la partie… Zoétis, entreprise pharmaceutique vétérinaire, est en effet partenaire l'émission. Cependant, Mickaël Vivier reste droit dans ses bottes. « L'année dernière, ils ont quand même coupé certains de mes propos au montage. J'ai dit que je ne changerai pas d'avis sur la vaccination. Je n'ai pas d'intérêt à vacciner les veaux pour des problèmes respiratoires sur mon exploitation. Les vêlages groupés permettent de réaliser un vide sanitaire. Je n’ai actuellement pas de soucis. Pour cette saison, ils n'ont pris que des éleveurs qui vaccinaient », sourit l’éleveur. Vaccin ou pas, seule la bonne humeur semblait contagieuse pendant le tournage.

Un jury et le vote du public

La nouvelle saison sera diffusée à partir de novembre en 5 épisodes. Les binômes jouent toujours pour des associations. Et le public participera encore à la désignation des vainqueurs. A vos clics.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Christian et Catherine Duchemin vendent La Ferme du Val d’Odon à Alain Datin
Christian et Catherine Duchemin passent la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de La Ferme du Val d'…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler près de Sées
Mercredi 21 avril 2021, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds, dans l'Orne, est…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
BLAIREAU
Tuberculose bovine : la préfète signe l’arrêté de régulation des blaireaux
Mercredi 7 avril 2021, la préfète de l’Orne Françoise Tahéri a signé l’arrêté ordonnant les prélèvements de blaireaux dans les…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler à Belfonds
Mercredi 21 avril, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds (61), est décédé…
COOP LIN VILLONS LES BUISSONS
La Coop lin de Villons-les-Buissons compte sur deux nouvelles lignes de teillage
Désormais propriétaire des locaux de l’ex Agire (Centre d’Insémination artificielle) à Saint-Manvieu-Norrey, la coop lin de…
Publicité