Aller au contenu principal

Jeunes Agriculteurs
Favoriser encore et toujours l’installation

Installation, quotas laitiers, PAC, Ludovic Blin et Jean-François Bouillon font le bilan d’une année 2006 bien remplie.

Ludovic Blin et Jean-François Bouillon, “au niveau laitier, il faut réorganiser les quotas sur le plan national”.
Ludovic Blin et Jean-François Bouillon, “au niveau laitier, il faut réorganiser les quotas sur le plan national”.
© E.C.
Alors que les forums “cédants”, organisés par les Jeunes Agriculteurs débutent (toujours sans financement du conseil régional), Ludovic Blin et Jean-François Bouilon, président et secrétaire général de la structure, font le point sur l’année écoulée. - Votre vision du parcours à l’installation ? “Un parcours plus simple mais plus efficace. Nous souhaitons qu’il soit personnalisé. Certains jeunes n’ont pas besoin des 11 jours. Nous voulons de vrais chefs d’entreprises et non pas des assistés dans les exploitations”. - Justement, vous organisez des forums cédants cet hiver ? “Deux réunions sont programmées cet hiver, l’une à Sourdeval, qui vient d’avoir lieu mardi dernier, et l’autre à Colomby qui se déroule le 12 décembre. Nous voulons, une fois de plus, mettre en relation les cédants et les jeunes. Par ailleurs, les JA de la Manche vont participent au forum des métiers cette semaine à Caen ainsi qu’à celui de Cherbourg, les 31 janvier, 1er et 2 février. Enfin, la Manche organise en mars prochain, le forum régional des métiers de l’agriculture et du milieu rural qui aura lieu à Saint-Lô avec 85 partenaires et environ 3000 jeunes”. - Votre gros dossier reste cependant le lait ? “Nous voulons toujours une dynamique d’installation laitière dans le département. Nous avons recensé 1500 jeunes demandeurs de lait. C’est pourquoi, au niveau de la gestion des quotas, nous voulons que les départements qui n’arrive pas au bout de leur référence puisse en redonner aux autres, comme le bassin du grand ouest”. - Autre préoccupation, les étourneaux ? “Cela peut, au premier abord, paraître anodin, mais les étourneaux, notamment dans le nord-Manche, puisent dans les réserves d’ensilage avec à la clé des pertes pour les exploitants et un danger sanitaire. Les Pouvoirs Publics doivent s’emparer du dossier le plus vite possible afin de mettre en place des solutions adéquates”. - Votre vision sur l’évolution de l’agriculture ? “favoriser le renouvellement des générations en confortant les exploitations existantes par la reprise de structures cohérentes, tout en limitant les charges de mécanisation et la pression sur le foncier. Quant à l’après 2013, pas de doute, il faut se préparer à la prochaine réforme de la pac et aux inévitables mutations à venir. Nous sommes relativement optimistes grâce à l’émergence de nouveaux débouchés (notamment non alimentaires) et la nécessité, qui existera toujours, de nourrir les hommes”.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

RIP
Un outil d’expression démocratique à l’épreuve de la réalité des élevages
Mercredi 16 septembre, JA 14 a invité les parlementaires du département chez Samuel Biderre, éleveur, entre autres, de veaux de…
KATRINE LECORNU - MARQUE GRAND FERMAGE - AGRIAL
Marque Grand Fermage : « on veut donner une image crédible et vraie de notre profession »
Katrine Lecornu est éleveuse à Nonant, dans le Bessin (14). Depuis deux ans, elle travaille avec l’équipe marketing d’Agrial sur…
ANNE MARIE DENIS PRESIDENTE FRSEA
" Forger un syndicat régional moteur d’une agriculture multiple "
Rencontre avec l’Ornaise Anne-Marie Denis, présidente de la Fdsea 61 et désormais de la Frsea Normandie. Une femme de caractère,…
ANNE MARIE DENIS PRESIDENTE FRSEA
Anne-Marie Denis, présidente de la FRSEA de Normandie
La FRSEA de Normandie a terminé ce lundi 21 septembre le renouvellement de ses instances engagé au printemps dernier.
Blandine Julienne, JA 61
Blandine Julienne : " J’aime gérer le relationnel et le terrain "
Blandine Julienne est installée en lait et cultures avec son conjoint Vivien à Bizou, dans le secteur de Longy-au-Perche. D’une…
JULIEN DENORMANDIE
Julien Denormandie : « Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens »
« Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens », souligne le ministre de l’Agriculture avant d’ajouter…
Publicité