Aller au contenu principal

Jeunes Agriculteurs
Favoriser encore et toujours l’installation

Installation, quotas laitiers, PAC, Ludovic Blin et Jean-François Bouillon font le bilan d’une année 2006 bien remplie.

Ludovic Blin et Jean-François Bouillon, “au niveau laitier, il faut réorganiser les quotas sur le plan national”.
Ludovic Blin et Jean-François Bouillon, “au niveau laitier, il faut réorganiser les quotas sur le plan national”.
© E.C.
Alors que les forums “cédants”, organisés par les Jeunes Agriculteurs débutent (toujours sans financement du conseil régional), Ludovic Blin et Jean-François Bouilon, président et secrétaire général de la structure, font le point sur l’année écoulée. - Votre vision du parcours à l’installation ? “Un parcours plus simple mais plus efficace. Nous souhaitons qu’il soit personnalisé. Certains jeunes n’ont pas besoin des 11 jours. Nous voulons de vrais chefs d’entreprises et non pas des assistés dans les exploitations”. - Justement, vous organisez des forums cédants cet hiver ? “Deux réunions sont programmées cet hiver, l’une à Sourdeval, qui vient d’avoir lieu mardi dernier, et l’autre à Colomby qui se déroule le 12 décembre. Nous voulons, une fois de plus, mettre en relation les cédants et les jeunes. Par ailleurs, les JA de la Manche vont participent au forum des métiers cette semaine à Caen ainsi qu’à celui de Cherbourg, les 31 janvier, 1er et 2 février. Enfin, la Manche organise en mars prochain, le forum régional des métiers de l’agriculture et du milieu rural qui aura lieu à Saint-Lô avec 85 partenaires et environ 3000 jeunes”. - Votre gros dossier reste cependant le lait ? “Nous voulons toujours une dynamique d’installation laitière dans le département. Nous avons recensé 1500 jeunes demandeurs de lait. C’est pourquoi, au niveau de la gestion des quotas, nous voulons que les départements qui n’arrive pas au bout de leur référence puisse en redonner aux autres, comme le bassin du grand ouest”. - Autre préoccupation, les étourneaux ? “Cela peut, au premier abord, paraître anodin, mais les étourneaux, notamment dans le nord-Manche, puisent dans les réserves d’ensilage avec à la clé des pertes pour les exploitants et un danger sanitaire. Les Pouvoirs Publics doivent s’emparer du dossier le plus vite possible afin de mettre en place des solutions adéquates”. - Votre vision sur l’évolution de l’agriculture ? “favoriser le renouvellement des générations en confortant les exploitations existantes par la reprise de structures cohérentes, tout en limitant les charges de mécanisation et la pression sur le foncier. Quant à l’après 2013, pas de doute, il faut se préparer à la prochaine réforme de la pac et aux inévitables mutations à venir. Nous sommes relativement optimistes grâce à l’émergence de nouveaux débouchés (notamment non alimentaires) et la nécessité, qui existera toujours, de nourrir les hommes”.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Eleveur laitier à bout de souffle : il s'en est sorti et il témoigne
Marcel, 35 ans, s’est installé en Gaec en 2009, dans le bocage ornais. Entre les investissements, l’installation d’une troisième…
panneaux solaires
Soleil 14, ou le cadastre solaire pour tomber dans le bon panneau
Soleil 14 est portée par le Syndicat départemental d’énergies du Calvados et les 16 intercommunalités du département. La…
500 ch en bord de mer
Vincent Michel, ferme de la Saline dans le Calvados, a commandé avant l’été, le Fendt Vario 1050. Il est arrivé dans la cour de…
coopération laitière, négociations commerciales
La coopération laitière lance une alerte
Dans le bras de fer commercial opposant distribution et transformation qui doit trouver son épilogue avant le 1er mars 2022, la…
Littoral Normand Déleg Génisses
Déleg Génisses : un service à la hauteur des attentes et en devenir
Un peu plus d’un an après son lancement par Littoral Normand, retour bilanciel sur Déleg Génisses, un service de délégation d’…
RENCONTRE FILIERE PORCINE FRSEA NORMANDIE
La production porcine à l’heure de la loi Egalim 2
Egalim 2, fin de la castration, crise du porc… les sujets n’ont pas manqué pour animer la réunion organisée par la FRSEA de…
Publicité