Aller au contenu principal

Urbanisation et activités agricoles autour de Caen
FDSEA et JA à la rencontre de Sonia de la Provoté

Lundi 16 juin, les représentants de la FDSEA et des JA du Calvados ont rencontré Sonia de la Provoté à Caen.

© CG

En rencontrant la 2ème vice-présidente de Caen la Mer, en charge de l’aménagement de l’Espace, les syndicats souhaitaient faire un premier échange pour avoir la vision de Caen la Mer sur la consommation des espaces agricoles à un moment où les nouvelles équipes se mettent en place et où se dessinent les orientations politiques de ces prochaines années.
Comme le souligne Jean-Yves Heurtin, président de la FDSEA, “l’agglomération caennaise se distingue par une forte consommation du foncier agricole ces dernières années. Non pas tant sur la consommation brute, mais sur la consommation au regard de l’occupation en résultant. En clair, c’est l’étalement urbain qui est privilégié au détriment du maintien d’une certaine densification.” La question posée à Caen la Mer est donc simple : peut-on rester sur un tel schéma, surtout quand l’évolution démographique actuelle ne l’impose pas ?
Sonia de la Provoté a ainsi reconnu qu’il fallait trouver un certain équilibre entre une consommation zéro et certains abus de consommation constatés : “la modification de certaines règles d’urbanisme va dans ce sens. Le SCOT de Caen Métropole est en cours de révision, et prochainement se mettra en place des PLU inter communal qui devrait aboutir à plus d’équilibre.”
Au cours de cette rencontre a également été abordé le thème du «vivre ensemble”. En effet, l’étalement urbain a amené à ce que des exploitations se retrouvent  “asphyxiées” par un entourage progressivement intolérant à l’activité agricole et agroalimentaire proche. En face, cette même activité se retrouve pénalisée par des contraintes réglementaires et de circulation de plus en plus fortes. FDSEA et JA ont ainsi rappelé qu’il était inconcevable que Caen et ses alentours puissent tourner le dos à l’activité agricole, dans un des secteurs réputés comme ayant les meilleures terres de France. “Autour de Caen existent également des industries de transformation qui profitent ainsi d’une production de proximité. Il faut maintenir cette situation. Nous avons malheureusement trop d’exemples d’entreprises qui souffrent de cet étouffement alors qu’elles sont génératrices de valeurs ajoutées  pour les agriculteurs et d'emplois pour Caen et son agglomération.” Un constat que rejoint Sonia de la Provoté. “Nous devons désormais avoir une vraie cartographie des terres et des espaces à conserver, pour ainsi contribuer au maintien des outils agricoles et agroalimentaires. Ces activités demeurent pour Caen une opportunité d’emplois et de richesses.”
D’autres rendez-vous suivront entre les syndicats et l’agglomération pour défendre l’agriculture aux portes de la ville.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

AUTORISATION CHASSE 61
Feu vert à la chasse dans l’Orne
Jeudi 5 novembre, la commission départementale de la chasse et de la faune sauvage était en réunion extraordinaire. Malgré le…
SOJA NORMAND MOISSON
Le potentiel du soja prend racine
Au printemps, des éleveurs adhérents à l’OP des 3 Vallées (Danone) et des cultivateurs ont semé 29 ha de soja, en partenariat…
SCoT Caen métropole
Le futur visage de la métropole de Caen
Le nouveau SCoT de Caen métropole réduit la possibilité d’urbaniser les terres agricoles et naturelles. Une enveloppe foncière…
Pascal Desvages et Stéphane Carel Président et directeur de la coopérative de Creully (14).
Coopérative de Creully (14) : " Nos choix stratégiques sont confortés "
Malgré la crise sanitaire et autre perturbateur conjoncturel et structurel, la coopérative de Creully (14), qui tient son…
LIN ET COVID
Le lin : une filière d’excellence à l’épreuve de la Covid
80% de la production mondiale de fibre de lin teillé est d’origine européenne et la France en est le leader mondial. Outre leur…
pressoir lycée agricole Sées
Au lycée de Sées, on presse beaucoup pour le plaisir
Le pressoir de Patrick Yvard s’installe chaque année durant deux mois et demie dans la cour de la cidrerie du lycée de Sées. Les…
Publicité