Aller au contenu principal

Calvados
FDSEA et JA prônent un fauchage total des bordures

“Moins d’herbe coupée : nature protégée” affirme le Conseil général qui justifie ainsi un fauchage partiel des bords de routes. “Attention danger,” répond la profession agricole.

“Nous sommes critiques quand au devenir de la végétation non fauchée avant la maturité et la prolifération des graines, en particulier par la persistance des plantes que nous qualifions d’invasives, comme le chardon ou le rumex. Cette végétation a de fortes capacités de dissémination et, maintenue en l’état de porte-graines, il est à craindre une prolifération dans les parcelles agricoles voisines”, craignent FDSEA et JA.
“Nous sommes critiques quand au devenir de la végétation non fauchée avant la maturité et la prolifération des graines, en particulier par la persistance des plantes que nous qualifions d’invasives, comme le chardon ou le rumex. Cette végétation a de fortes capacités de dissémination et, maintenue en l’état de porte-graines, il est à craindre une prolifération dans les parcelles agricoles voisines”, craignent FDSEA et JA.
© TG

Patrice Lepainteur (président de la FDSEA) et Mathilde Vermès (présidente de JA) viennent en date du 2 septembre d’envoyer un courrier à l’attention de Jean-Léonce Dupont (président du Conseil général). Ils y abordent la problèmatique de l’entretien partiel des bordures de routes dont l’éxécutif départemental a la charge. Dans leur conclusion, les représentants du syndicalisme jeunes et aînés indiquent : “craignant donc de subir de nouvelles contraintes dans notre activité avec le risque d’une infraction à la loi, nous demandons donc, Monsieur le Président, que l’entretien des bordures de routes soit intégralement effectué, particulièrement en bordure de nos parcelles agricoles”.
A suivre

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Prix du lait juillet 2022 : le compte n’y est vraiment pas selon Ludovic Blin
Alors que la hausse des prix du lait a tardé à s’enclencher, la mécanique se grippe et les principaux opérateurs de la filière…
Moisson 2022 : dernière ligne droite
Toutes les semaines, nous proposons un point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne. Lundi 25 …
La haie fédère les acteurs locaux de toute la Normandie
La Région a lancé un appel à manifestation d’intérêt intitulé Opération Normandie haies fin 2021. Mercredi 6 juillet 2022, les…
Mesures de restriction d’eau dans le Calvados
La situation hydrologique et hydrogéologique était déjà défavorable début juillet 2022. L’absence de précipitation ainsi que les…
Moisson 2022 : rapide et en avance
Toutes les semaines, nous proposons un point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne. Lundi 18 …
Coquillages et préjugés : Anaïs, portrait d’une reconvertie
Le Comité régional conchyliculture (CRC) a lancé sa campagne de communication ConchyQuoi en mai 2022 sur les réseaux sociaux. Des…
Publicité