Aller au contenu principal

Fermes Ouvertes dans l'Orne : c’est reparti !

Dans l’Orne, les fermes ouvertes se déroulent du 9 au 27 mai, l’occasion pour de nombreux écoliers de découvrir la vie à la ferme…

© MM

En 2016, la FDSEA de l’Orne renouvelle une fois encore l’opération « Fermes Ouvertes ». Une manifestation initiée par la FNSEA afin de réduire le fossé qui se creuse entre le monde urbain et le monde agricole. La FNSEA encourage chaque année ses syndicats départementaux (FDSEA), avec le concours de ses structures régionales (FRSEA), à réitérer l’opération pour permettre aux écoliers de la France entière de découvrir les joies de la ferme. Cette année, c’est plus de 60 agriculteurs ornais qui ont répondu favorablement au projet. Du 9 au 27 mai, tour à tour, ils ouvriront leur exploitation aux enfants du département.
Le lundi 9 mai, jour du lancement des « Fermes Ouvertes », ce sont deux exploitations qui ont débuté l’opération simultanément.
L’une des premières exploitations est l’exploitation individuelle de Pierre Abrahamse, située à Aunay-les-Bois, spécialisée en production lait. Pierre Abrahamse et son salarié ont accueilli les enfants de l’école Jules Verne d’Alençon. Le temps de la visite, les enseignantes et les enfants ont pu découvrir le système de traite, la nurserie, la table d’alimentation, les différents aliments… Une visite qui s’est terminée autour d’un verre de lait.
La seconde exploitation est le GAEC du Haut Chêne à Bellou-sur-Huisne, dirigée par la famille Toutain. Les élèves de l’école primaire de Rémalard-en-Perche ont pu découvrir l’élevage de vaches allaitantes, de taurillons et de volailles avec des poulets démarrés.
Les visites se sont poursuivies mardi matin avec la rencontre de l’école Saint-Joseph du Mêle-sur-Sarthe et des exploitants du Gaec de Virlouvet à la Mesnière, spécialisé en production porcine. Un moment pour mettre des termes techniques comme « échographie », « mise bas », « verrat » sur la production étudiée en classe. Une excursion qui permet aux plus petits et aux plus grands d’avoir un contact direct avec les animaux et de poursuivre le travail pédagogique autour de la ferme.
Durant les trois prochaines semaines, les agriculteurs du département expliqueront les différentes facettes de leur système de production. Des productions diverses et représentatives de la production du département, qui va de l’élevage de bovins, de porcs, de volailles ou de moutons, à la culture de céréales et d’oléoprotéagineux.
L’occasion de faire une petite pause pour les exploitants malgré une période chargée et de communiquer sur leur métier. Un moment qui reste important pour répondre aux questions des élèves et donner une vision réaliste et contemporaine du monde agricole.
La fin de semaine sera rythmée par les visites des écoles de Courtomer et de Courteille.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Commémorations : des restrictions de circulation à prévoir le 6 juin 2024
À l'occasion des commémorations du 80e anniversaire du Débarquement, une zone de circulation régulée (ZCR) va être mise en place…
La grande championne du concours régional Prim'Holstein, cette année, est PLK Plusbelle du Gaec Christal de l'Eure.
[EN IMAGES] Festival de l'élevage de Vire : le Graal pour PLK Plusbelle
Elles étaient nombreuses sur le ring de l'hippodrome de Vire, samedi 1er juin 2024 : les Prim'Holsteins venues du Calvados, de l'…
Valentin Flajolet est polyvalent, entre bovins, ovins et équins. Avec Tatiana, génisse de 20 mois, il participe à son 1er concours en tant qu'associé.
Valentin Flajolet, jeune éleveur bien dans ses bottes dans le Calvados
Installé depuis le 15 avril 2024, Valentin Flajolet conjugue entre existant et nouveauté. À Rumesnil, dans le Calvados, il…
Yvonne Mancel, entourée de son fils, Jacques, sa belle-fille, Christine et sa petite-fille, Barbara.
À 103 ans, Yvonne Paris se souvient de la drôle de guerre
À 103 ans, Yvonne Paris fait partie des témoins précieux de cette Seconde Guerre mondiale. Dans les moindres détails, elle se…
Hervé Morin veut régionaliser l'accès à l'agrivoltaïsme
Après avoir tapé du poing sur la table sur la "méthanisation", Hervé Morin remet le couvert sur "l'agrivoltaïsme". La Région…
La semaine dernière, l'association L214 s'est introduite dans un élevage de volailles du département.
L'association L214 s'infiltre dans une ferme ornaise
La semaine dernière, l'association L214 s'est introduite dans un élevage de volailles du département. Une action dénoncée par la…
Publicité