Aller au contenu principal
Font Size

Les rendez-vous techniques du CONTRÔLE LAITIER du Calvados
Ferti’Conseil chasse le gaspi d’intrants

IIls sont 540, dans le Calvados, à utiliser l’outil Ferti’Conseil proposé par le Contrôle Laitier. Pour moins de 200 €/an, ce service permet à tout éleveur de rester dans les clous de la conditionnalité et de faire des économies d’intrants. Sébastien Lemière, agriculteur à Reuxdans le Pays d’Auge, en apprécie la praticité et l’efficacité.

Le plus de la visite mensuelle
Le gros avantage pour moi, c’est la visite mensuelle de Pascal”. Un rendez-vous bien huilé qui permet à Sébastien Lemière et son technicien Contrôle Laitier, Pascal Laigre, de réaliser un enregistrement régulier et formalisé de la fertilistaion. Une exploitation de 95 ha adossée à un atelier lait (55 vaches pour un quota de 450 000 litres) et à un atelier taurillons (70 à 80 sorties par an).
Si la première année, c’est un peu plus long puisqu’il faut rentrer tous les îlots, l’opération ne demande désormais que quelques minutes chaque mois pour tout enregistrer puis établir des prévisions”, insiste Sébastien Lemière.
Les stocks sont inventoriés et mis à jour au gré des achats et sorties. “Nous estimons par ailleurs les quantités d’effluents et établissons une prévision d’épandage qui veille au respect de la règlementation”, précise Pascal Laigre.

Se constituer un historique
Avec Ferti’Conseil, l’exploitant se constitue un historique des parcelles. “Je me sens un peu plus serein en cas de contrôle de l’administration”, avoue Sébastien Lemière. Le coût de ce service est inférieur à 200 €/an. “Une somme modique en regard de la pertinence de la prestation avec à la clé de grosses économies à faire sur les engrais de fonds”. Notre éleveur apprécie à ce titre l’indépendance du conseil vis-à-vis de tout fournisseur, qu’il soit coopératif ou privé. De par sa conception, Ferti’Conseil est modulable et évolutif. C’est ainsi que le Contrôle Laitier peut l’utiliser dans l’établissement du diagnostic conditionnalité. Et pourquoi pas demain y enregistrer les pratiques phytosanitaires ? C’est déjà dans les cartons !

Pascal Laigre

Le Contrôle Laitier a su s’adapter en mettant au point des services répondant aux besoins nouveaux des éleveurs, en particulier pour ceux liés aux exigences de la réglementation.  Si Ferti’Conseil est utile en cas de contrôle de l’Administration, il permet aussi d’avoir un analyse concrète et objective de ce que l’éleveur fait sur son exploitation. C’est pourquoi il n’est pas limité à la fumure azotée et intègre la fumure de fonds. Le logiciel utilisé sécurise le technicien qui s’appuie sur une équipe spécialisée en interne chargée de suivre et de vérifier les dossiers. Dès cette saison, une option d’enregistrement des pratiques phytosanitaires vient compléter le service pour ceux qui le souhaitent. “Nous suivons des élevages depuis plus de 4 ans et nous constatons que des économies sont réalisées, assure Pascal Laigre. Elles paient largement le service et les analyses de sol qu’il faudrait faire plus souvent”.
Le fait de passer régulièrement dans l’élevage est un plus incontestable car le technicien a une connaissance fine de l’exploitation ce qui facilite les choses et fait gagner du temps à l’éleveur.
Pour les techniciens, ce service a apporté un regard nouveau  sur la production fourragère et sur l’ensemble de l’exploitation. La qualité des conseils s’en ressent et ils sont  plus pertinents. 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MALTRAITANCE CHEVAUX
Un cas dans le Calvados et un dans l'Orne: vigilance et bon voisinage contre les actes de barbarie sur les équidés
Le 25 août 2020, un cheval ornais est retrouvé avec une entaille à l’encolure. Vendredi 28 août 2020, deux chevaux du club…
VEAU 1835
Matricule 1835, levez-vous !
« Matricule 1835, levez-vous » ou l’histoire d’un veau condamné à ce que ses données morphologiques soient retirées de l’…
PAUL CHEVALIER JA 61
" J’ai été surpris mais content d’être élu au bureau "
Paul Chevalier est entré au bureau départemental jeudi 18 juin. À 20 ans, il est secrétaire général adjoint. S’il n’envisage pas…
Armand Prod’homme JA 61
" Pas d’élevage, pas de paysage "
Armand Prod’homme, 22 ans, est en cours d’installation au Gaec Olo, à Livaie, dans le secteur d’Alençon. Le nouveau responsable…
OPNC LACTALIS
Lactalis : L’accord-cadre est signé
L’OPNC (Organisation des Producteurs Normandie Centre) est la première des neuf OP adhérentes à l’Unell a avoir signé un accord-…
AGNEAU PRE SALE
Accrocher les wagons AOT à la locomotive AOP
Après 30 années de travail, l’agneau de pré-salé a enfin obtenu le fameux sésame AOP. Mais la vie dans les herbus n’est pas un…
Publicité