Aller au contenu principal

Festival de la terre de la Manche :10 000 personnes attendues

Après avoir sillonné les rues de Valognes et Cherbourg, les Jeunes agriculteurs s’apprêtent à s’installer à Saint-Sauveur-le-Vicomte, le 2 septembre dans le cadre du Festival de la terre et de la ruralité. Le programme d’animations est riche et diversifié pour que citadins comme ruraux prennent plaisir à échanger avec les agriculteurs.

© SB

llll Le premier week-end de septembre reste emblématique pour les Jeunes agriculteurs de la Manche. Effectivement, ils organisent chaque année le Festival de la terre et de la ruralité. Il aura donc lieu le 2 septembre à Saint-Sauveur-le-Vicomte, à Selsoif, sur l’axe La Haye-du-Puits-Bricquebec, sur les terres de quatre exploitations, étalée sur 25 ha, dont 8 ha sont réservés aux parkings. D’une année sur l’autre le lieu change. Cette année, c’est dans le nord du département que le festival se déroulera. L’équipe départementale s’appuie donc sur les bénévoles des cantons de Bricquebec, Saint-Sauveur-le-Vicomte et Valognes, des bénévoles conduits par Thomas Pasquier, président cantonal.

Une vitrine agricole
Cette journée est avant tout une vitrine du monde agricole. L’entrée se fait d’ailleurs par l’allée de maïs semée au mois de mai, avec le concours des semenciers de la région. Le reste de la parcelle de maïs formera un labyrinthe. S’ajoutent de multiples animations dites annuelles comme la messe en plein air, qui en quelque sorte donne le coup d’envoi du Festival. Elle sera célébrée par Monseigneur Le Boulc’h. Se suivent ensuite l’épreuve départementale du concours national de labour à partir de 13 h 30, la démonstration de 4L cross, le concours d’arrondissement en race Normande et Prim’Hosltein, le concours régional ovin, le marché du terroir, la mini-ferme, les balades en calèche, le pôle enfant avec structures gonflables et atelier maquillage, l’exposition de matériels agricoles neufs et anciens, la démonstration de chien de troupeau, l’aquabulle…

Des structures pour les grands
Pour cette édition, les JA cantonaux ont opté pour une démonstration d’ensilage avec des machines de plus de vingt ans, et de battage à l’ancienne. L’animation phare se situera au niveau du village « JA Land » où de nombreuses structures gonflables attendent petits et grands avec la balyette infernale, le rodéo, Big Jump, le phare escalade et le Wipe out. Des fous rires garantis.

Ambiance festive
Même si cette journée demande une organisation importante, les JA du département comme des cantons se mobilisent pour réussir l’événement. « Nous avons une équipe dynamique et motivée qui a à cœur l’envie de promouvoir le métier d’agriculteur, d’échanger avec les visiteurs sur leur quotidien, et ceci dans une ambiance festive », assurent François Rihouet, président des JA de la Manche et Thomas Pasquier, président des JA des cantons de Bricquebec, Saint-Sauveur et Valognes.
A noter que plus de 10 000 personnes y sont attendues. Ce qui classe ce Festival au 3e rang des plus grandes manifestations agricole après la foire de Lessay et la Saint-Martin de Saint-Hilaire-du-Harcouet. 

Pratique : Dimanche 2 septembre de 10 h à 18 h 30. Entrée gratuite jusqu’à 11 h. Au-delà, entrée enfants : 2 €, adultes : 5 €. Parking gratuit.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Commémorations : des restrictions de circulation à prévoir le 6 juin 2024
À l'occasion des commémorations du 80e anniversaire du Débarquement, une zone de circulation régulée (ZCR) va être mise en place…
La grande championne du concours régional Prim'Holstein, cette année, est PLK Plusbelle du Gaec Christal de l'Eure.
[EN IMAGES] Festival de l'élevage de Vire : le Graal pour PLK Plusbelle
Elles étaient nombreuses sur le ring de l'hippodrome de Vire, samedi 1er juin 2024 : les Prim'Holsteins venues du Calvados, de l'…
Valentin Flajolet est polyvalent, entre bovins, ovins et équins. Avec Tatiana, génisse de 20 mois, il participe à son 1er concours en tant qu'associé.
Valentin Flajolet, jeune éleveur bien dans ses bottes dans le Calvados
Installé depuis le 15 avril 2024, Valentin Flajolet conjugue entre existant et nouveauté. À Rumesnil, dans le Calvados, il…
Yvonne Mancel, entourée de son fils, Jacques, sa belle-fille, Christine et sa petite-fille, Barbara.
À 103 ans, Yvonne Paris se souvient de la drôle de guerre
À 103 ans, Yvonne Paris fait partie des témoins précieux de cette Seconde Guerre mondiale. Dans les moindres détails, elle se…
La semaine dernière, l'association L214 s'est introduite dans un élevage de volailles du département.
L'association L214 s'infiltre dans une ferme ornaise
La semaine dernière, l'association L214 s'est introduite dans un élevage de volailles du département. Une action dénoncée par la…
Faire un bâtiment innovant et évolutif
Emmanuel Hérouard, conseiller en bâtiment d'élevage à la Chambre d'agriculture de Normandie depuis 2011, a d'ores et déjà plus de…
Publicité