Aller au contenu principal
Font Size

Festival de l’élevage : Thierry Hulmer succède à Eric Lecler

Le comité départemental des festivals de la Manche est désormais présidé par Thierry Hulmer depuis deux mois. Il succède à Eric Lecler, président pendant une quinzaine d’années,et qui, lui-même, avait continué l’œuvre de René Hulmer. Pour la 21e édition, les éleveurs et les partenaires répondent toujours présents.

© SB

Le Comité départemental des festivals de la Manche organise avec le concours de la Chambre d’agriculture de la Manche et Littoral Normand, avec le soutien de multiples partenaires dont le Conseil départemental de la Manche et la région Normandie, la foire de Lessay, où différents concours départementaux se déroulent. C’est Thierry Hulmer qui en assure la présidence depuis la fin juin « après un bail de long terme » d’Eric Lecler. Il l’a remercié pour son engagement au service de l’élevage.

Depuis 1985
Le comité des festivals est né à la suite de la société départementale de l’agriculture de la Manche, présidée en 1985 par Gustave Leprévost de la Moissonière. Depuis, les présidents se sont succédé afin d’organiser l’événement phare de la foire de Lessay. Si ce rendez-vous des éleveurs a été itinérant pendant deux années, à Carentan et Saint-Hilaire-du-Harcouët, il s’est installé à Saint-Lô au centre de promotion de l’élevage en 1992 avant d’arriver à Lessay en 1999.

« On s’y sent bien »
« Cette installation nous a été facilitée par le maire de Lessay. On s’y sent bien. Le monde agricole s’y retrouve chaque année avec envie », reconnaît Thierry Hulmer. Grâce à l’investissement dans un bâtiment inauguré en 2003, « les éleveurs et les partenaires reviennent chaque année avec plaisir », se réjouit le président. Dès la deuxième année, les partenaires voulaient être autour du ring, au sein du pôle élevage, là où nombreux sont les visiteurs. « C’est une belle vitrine pour l’agriculture, pour le département », confie Thierry Hulmer. C’est aussi l’occasion de discuter avec le grand public. Une occasion à ne pas manquer notamment en cette période où l’agribashing persiste.

Un vrai public
En 20 ans, le festival de l’élevage a su trouver « un vrai public », comme le souligne Eric Lecler. Au fil des années, le nombre d’éleveurs a su se maintenir. « Nous avons su accentuer notre présence au sein de la foire millénaire qui accueille autour de 350 000 visiteurs », ajoute Thierry Hulmer. Le festival de l’élevage dans la Manche reste un des plus importants, et avec une très bonne notoriété, reconnue à plusieurs niveaux, notamment au niveau des juges.
Cette année, c’est un juge suisse, Bruno Charrière, qui viendra juger les races Prim’Holstein, Normande et Jersiaise.
Par ailleurs, la Société d’ethnozootechnie qui regroupe des experts de l’élevage, mais aussi ethnologues, historiens, géographes… sera présente le vendredi matin. Elle restera plusieurs jours dans la Manche afin de voir les différentes productions.

21e édition
Pour cette 21e édition, le programme reste sensiblement le même. Pas moins de 120 vaches Normandes issues de 38 exposants participeront, 90 vaches Prim’Hosteins de 20 éleveurs, 13 animaux en race Brune, 13 en race Jersiaise, 34 en race Limousine et 35 en Charolaise. S’ajoutent les ovins, blonde d’Aquitaine et salers en présentation. Au total, plus de 300 animaux seront présents à Lessay du 5 au 8 septembre, offrant une belle vitrine de l’élevage manchois.

Programme

Vendredi 6 septembre : 9 h 30 - 11 h concours en race Limousine ;
11 h - 13 h concours en race Brune et Jersiaise ;
13 h - 18 h : concours en race Prim’Hostein
Samedi 7 septembre : 9 h 30 - 11 h : concours en race Charolaise,
10 h - 13 h et de 14 h - 18 h : concours en race Normande ; 
18 h : challenge championne Suprême.
18 h 30 : remise de trophées par le Criel Normandie
Dimanche 8 septembre : 10 h : messe des éleveurs ; 
11h 30 - 12 h : présentation des races Blonde d’Aquitaine, Salers ;
12 h : présentation de chevaux d’attelage ;
12 h 30 : animation autour de la viande par Interbev Normandie ;
13 h 30 : Animation FAN ;
15 h 30 : défilé officiel des animaux.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MOISSON ORGE
Les orges ouvrent le bal des batteuses
Dès le milieu de la semaine dernière, les batteuses ont ouvert le bal de la moisson. Les orges, comme à leur habitude, sont les…
JA NORMANDIE
JA Normandie renouvelle son bureau
Après les élections départementales, JA Normandie a élu son nouveau bureau mardi 23 juin. Questions à Alexis Graindorge qui…
SAFER - JA NORMANDIE
Safer et JA de Normandie luttent contre l’accaparement des terres
En attendant une loi foncière, Safer et JA de Normandie s’organisent pour lutter contre le transfert opaque des terres. En 2019,…
Un pick-up lin conçu par la SAMA voit le jour
L’agriculture devra se passer du glyphosate d’ici quelques années. Les producteurs de lin anticipent l’arrêt de l’herbicide,…
Bureau JA 50
" Il y a encore des lignes à faire bouger "
Les JA de la Manche ont élu leur nouveau bureau vendredi 12 juin. A la tête de la structure, Luc Chardine, éleveur laitier en…
L’hétérogénéité des orges se confirme
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Publicité