Aller au contenu principal

Stéphane Carel, directeur de la coopérative de Creully
Féverole : un intérêt agronomique mais aussi en terme de filière

“Nous sommes attentifs aux élections qui se déroulent en Egypte. Du résultat des urnes, peuvent sortir des positions politiques plus ou moins radicales qui peuvent impacter la façon de travailler des principaux exportateurs”.
“Nous sommes attentifs aux élections qui se déroulent en Egypte. Du résultat des urnes, peuvent sortir des positions politiques plus ou moins radicales qui peuvent impacter la façon de travailler des principaux exportateurs”.
© TG
La coopérative de Creully attache une importance particulière à la culture de la féverole. Pourquoi ?
Il s’agit en premier lieu d’une culture supplémentaire qui apporte une rémunération valorisante et présente un intérêt agronomique au niveau de la rotation.
Plus largement, la féverole représente un enjeu en terme de filière avec des volumes supplémentaires à l’export au départ du port de Caen qui souhaite se développer. Elle participe ainsi au lissage des coûts fixes.
Notons enfin qu’elle démontre la capacité de la coopérative de Creully, en partenariat avec des sociétés de courtage et de négoce, de pénétrer de nouveaux marchés comme celui de l’alimentation humaine. Des marchés plus valorisants à terme pour la coopérative et ses adhérents.

Des marchés valorisants mais aussi des marchés à risques. Vous êtes attentifs à la situation géopolitique en Egypte par exemple ?
Nous sommes attentifs aux élections qui se déroulent là bas. Du résultat des urnes, peuvent sortir des positions politiques plus ou moins radicales qui peuvent impacter la façon de travailler des principaux exportateurs. Alors “oui”; effectivement, la situation géopolitique peut avoir des effets sur la commercialisation.

La récolte 2011 de féverole a été moyenne. Comment s’annonce 2012 ?
Aujourd’hui, les féveroles en culture s’annoncent de façon très positive et supérieure à l’an dernier. En 2011, nous avons souffert de la sécheresse au printemps. En 2012, c’est plutôt l’inverse. L’excès de pluie amène aussi son lot de contrariétés mais je reste optimiste.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Silphie culture
Des éleveurs séduits par la silphie testent la nouvelle culture
La silphie est une culture pérenne, implantée pour une quinzaine d’années. La plante est utilisée dans les Vosges surtout pour la…
Léonie Angot-Hastain, maire de Saint-Manvieu-Norrey, 3e sur la liste calvadosienne ; Frédéric Moreau, exploitant à Mouen ; Stéphanie Yon-Courtin (ex-LR), tête de liste LREM dans le Calvados avec Laurent Bonnaterre ; David Hastain, agriculteur à Saint-Manvieu-Norrey ; Sébastien Binet, agriculteur maire de Versainville, 8e sur la liste calvadosienne.
Dans le Calvados, la candidate LREM ne veut pas opposer les sujets
La députée européenne, ancienne maire de Saint-Contest et colistière de Laurent Bonnaterre aux élections régionales, Stéphanie…
SERVICE REMPLACEMENT 61
Les agents de remplacement de l’Orne à l’honneur
La fédération départementale des services de remplacement de l’Orne a organisé, pour la 3e  année consécutive, une journée dédiée…
SIP DEMONSTRATION FAUCHEUSE
VIDEO. La plus large faucheuse du monde en démonstration en Normandie
La Silvercut Disc 1500 T (de marque SIP) est la faucheuse la plus large au monde avec 15 mètres de travail. Il en existe une…
VIDEO. Des silos en préfa modulables, à monter soi-même
Mickaël Féret est à la tête d’une société ornaise de fabrique d’éléments en bétons destinés, notamment, au stockage agricole. De…
PANNEAUX ELECTIONS
Régionales : les têtes de listes ont passé leur oral agricole
FRSEA, JA et Chambre régionale d’agriculture de Normandie ont, lundi dernier, invité les têtes de listes aux régionales (ou leur…
Publicité