Aller au contenu principal

Gel en arboriculture
Les fleurs brûlées par le gel en Normandie ne donneront pas de fruits

Les gelées ont touché des vergers dont la floraison est amorcée, principalement dans l'Eure et dans l'Orne. Les producteurs de fruits à cidre disent tout haut qu’ils ne veulent pas être exclus du fonds de solidarité, annoncé par le Premier ministre dans l’Hérault, samedi 17 avril 2021. Interview de Thomas Pelletier, président de la Fédération nationale des producteurs de fruits à cidre.

GEL POMMIERS
© TG
Quel est l’état des vergers en Normandie après les épisodes de gel ?

Je ne connais pas encore l’ampleur exacte des dégâts, mais on peut estimer que 25% à 30 % des vergers ont été touchés par le gel, surtout dans l’Eure et dans l’Orne. Nous avons connu un moment de chaud en mars, les arbres ont commencé à débourrer. Ils sont donc sensibles au froid que nous subissons depuis quinze jours. J’ai vu le thermomètre descendre à -3°C et on m’a rapporté -5°C dans les terres. Au moins 50 producteurs sont touchés.

Quelles sont les conséquences ?

C’est difficile à estimer dès aujourd’hui, car il gèle encore. Mais plus les arbres avancent, plus les conséquences sont fortes. Les pommiers démarrent leur floraison. Les fleurs brûlées ne donneront pas de pommes. Selon les variétés, l’impact est plus ou moins important. Les plus précoces sont les plus touchées.

Que demandez-vous ?

Nous avons déposé des dossiers dans les départements pour être intégrés au fonds de solidarité débloqué par Jean Castex. Les producteurs de fruits à cidre ne veulent pas en être oubliés. En quatre ans, c’est la troisième année que nous subissons des gels aussi forts et aussi tardifs au printemps.

Si vous êtes touchés par le gel, la Cran a mis en place un numéro d’appel spécial pour transmettre une estimation des pertes (surface, pourcentage de dégâts, pertes financières). Cette démarche ne remplace pas les dossiers individuels à établir auprès des assurances. Contact Cran : tél. 02 31 300 200 ; du lundi au vendredi, de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Session de la Chambre d’agriculture de l’Orne lundi 21 juin 2021, sans les représentants de l’Etat qui ont fait valoir leur droit de réserve en raison du second tour des élections le 27 juin 2021.
La récolte 2021 s’annonce belle dans l'Orne
La dernière session de l’Orne, lundi 21 juin, a été marquée par l’absence, pour cause d’élections, du personnel administratif d’…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
« Marc Vandecandelaere (président de la coopérative Linière du Nord de Caen : « St-Manvieu-Norrey est le site idéal, pas de voisin et pas de consommation de terres agricoles » . DR
Le site de teillage à Saint-Manvieu-Norrey opérationnel en septembre 2022
Le permis de construire est déposé. Si tout va bien, la nouvelle usine de teillage de St-Manvieu-Norrey  (14) devrait être…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Publicité