Aller au contenu principal

Chambres d'Agriculture
FNSEA, FDSEA et JA affichent leurs ambitions électorales

Conserver la Seine-Maritime, l’Eure, l’Orne, la Manche et conquérir le Calvados au plan régional. Faire mieux que la dernière fois à l’échelon national. FNSEA, FDSEA et JA affichent leurs ambitions.

"Certains de nos concurrents passent leur temps à parler de nous. Mais les difficultés ne sont pas entre agriculteurs. Il faut faire de la transparence syndicale".
"Certains de nos concurrents passent leur temps à parler de nous. Mais les difficultés ne sont pas entre agriculteurs. Il faut faire de la transparence syndicale".
© TG
Le 15 novembre à Caen, FNSEA et JA (Dominique Barrau, secrétaire général de la FNSEA et Samuel Gaborit secrétaire général adjoint de JA) ont rencontré une centaine de responsables syndicaux de la FRSEA et des JA de Normandie dans le cadre de la campagne électorale pour les Chambres d’Agriculture. Election qui se déroulera par correspondance entre le 21 et le 31 janvier prochain. L’occasion de prendre le pouls de la base et de vérifier que le projet FNSEA/JA est en phase avec les préoccupations des agriculteurs. "Nous défendons un syndicalisme responsable qui critique et revendique, mais qui accompagne aussi les agriculteurs quand les décisions sont prises, même si la FNSEA s’est opposée à leur mise en œuvre" a déclaré Dominique Barrau, secrétaire général de la FNSEA. Il évoquait la réforme de la Pac que la FNSEA n’a pas voulue et son cortège de nouvelles règles qui s’imposent désormais aux paysans : les DPU, la généralisation de la conditionnalité. Sans parler de la paperasserie. "Alors que l’agriculture retrouve des perspectives, ce positionnement est apprécié des militants", a résumé le secrétaire général. Ainsi la FNSEA et les JA se trouvent également confortés par la base sur les positions qu’ils ont pu prendre sur le nécessaire maintien de la préférence communautaire, le renforcement de l’organisation des marchés et la mise en place d’un dispositif de gestion des risques. Egalement bien accueilli : le combat des biocarburants, lancé il y a près de vingt ans et qui se concrétise aujourd’hui. "Depuis 20 ans, l’agriculture n’a pas connu de projets nouveaux. Les débouchés non alimentaires nous redonnent du pushing," s’est félicité Pascal Férey, président de la FRSEA de Basse-Normandie. Les agriculteurs se félicitent aussi des résultats obtenus en matière de baisse des charges, d’exonération de la TIPP sur les carburants et celle partielle de la taxe sur le foncier non bâti notamment. Sans oublier le versement anticipé des aides décroché par les OPA majoritaires. L’agriculture en perspective "Nous avons su remettre l’agriculture en perspective et ça, les agriculteurs nous en savent gré", résume Dominique Barrau. Et cette bouffée d’oxygène dont ils vont bénéficier en terme de prix et de revenus, "ne peut que renforcer le syndicalisme majoritaire" précise-t-il lors des prochains échéances électorales. Avant d’ajouter : "la question qui se pose aujourd’hui est de savoir s’il y aura assez de paysans et de terre, pour répondre aux attentes de la société". En matière alimentaire certes, mais aussi en ce qui concerne les nouveaux débouchés de l’énergie et la chimie vertes. "Oui, répond Jean-Yves Heurtin (président des JA de Normandie). A condition de réaliser des installations viables et vivables". Th. Guillemot
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Commémorations : des restrictions de circulation à prévoir le 6 juin 2024
À l'occasion des commémorations du 80e anniversaire du Débarquement, une zone de circulation régulée (ZCR) va être mise en place…
La grande championne du concours régional Prim'Holstein, cette année, est PLK Plusbelle du Gaec Christal de l'Eure.
[EN IMAGES] Festival de l'élevage de Vire : le Graal pour PLK Plusbelle
Elles étaient nombreuses sur le ring de l'hippodrome de Vire, samedi 1er juin 2024 : les Prim'Holsteins venues du Calvados, de l'…
Valentin Flajolet est polyvalent, entre bovins, ovins et équins. Avec Tatiana, génisse de 20 mois, il participe à son 1er concours en tant qu'associé.
Valentin Flajolet, jeune éleveur bien dans ses bottes dans le Calvados
Installé depuis le 15 avril 2024, Valentin Flajolet conjugue entre existant et nouveauté. À Rumesnil, dans le Calvados, il…
Yvonne Mancel, entourée de son fils, Jacques, sa belle-fille, Christine et sa petite-fille, Barbara.
À 103 ans, Yvonne Paris se souvient de la drôle de guerre
À 103 ans, Yvonne Paris fait partie des témoins précieux de cette Seconde Guerre mondiale. Dans les moindres détails, elle se…
Hervé Morin veut régionaliser l'accès à l'agrivoltaïsme
Après avoir tapé du poing sur la table sur la "méthanisation", Hervé Morin remet le couvert sur "l'agrivoltaïsme". La Région…
La semaine dernière, l'association L214 s'est introduite dans un élevage de volailles du département.
L'association L214 s'infiltre dans une ferme ornaise
La semaine dernière, l'association L214 s'est introduite dans un élevage de volailles du département. Une action dénoncée par la…
Publicité