Aller au contenu principal

Parole de Jeune Agriculteur
“A fond la Ferme”

Estelle et Sylvain Quellier, installés en élevage laitier depuis 2010 à Almenêches (Orne), ont participé pour la première fois à l’opération “les fermes ouvertes”.

© AD

“Combien tu pèses ? Trente kilos... Une vache en mange deux comme toi par jour, en ensilage, foin et concentré, et elle en avale encore autant en eau”. Les 20 élèves de GS/CP
du village d’Almenêches, menés par  l’institutrice Mme Dovet ont été rapidement impressionnés, mardi 27 mai, lors de la visite de l’EARL des prairies normandes au lieu dit “le Château d’Almenêches”. Il faut dire que les éleveurs, Estelle et Sylvain Quellier,  qui les accueillaient cette matinée dans le cadre de l’opération “les fermes ouvertes” de la FDSEA, savent trouver les mots pour parler aux enfants. Eux-mêmes sont parents de trois enfants dont un fils “à fond la ferme”.
Adossé à une boule d’enru-
bannée, le “Kinder des vaches laitières”, Sylvain donne des informations aux enfants sur l’alimentation des vaches. Estelle apprend aux élèves à bien différencier le foin et la paille, elle leur fait caresser les vaches, donner à manger aux petits veaux, visiter la salle de traite, le tank à lait, les prairies, les champs de blé. A chaque fois, l’éleveuse pose des questions aux enfants et distribue des images correspondant, aux premiers ayant trouvé la bonne réponse.

Créer du lien
Les éleveurs participent pour la première fois cette année à l’opération “les fermes ouvertes”. Une démarche active et volontaire de leur part. “Cela nous semblait important de communiquer et de recréer du lien, y compris avec les enfants voisins, insiste Sylvain. Il y a des enfants qui nous disent bonjour tous les jours lorsqu’on les croise en tracteur, mais qui n’ont jamais eu l’occasion de visiter la ferme. D’ailleurs, de nombreux élèves, pourtant issus du milieu rural, n’ont jamais eu l’occasion de visiter une ferme en vrai. C’est important qu’ils aient le pendant des  fermes musées qu’ils ont plus souvent l’occasion de visiter”.

Alexis dufumier

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité