Aller au contenu principal

Syndicalisme
Former et communiquer : les deux piliers du projet de JA de Normandie

Devant ses partenaires, la nouvelle équipe de JA de Normandie a présenté son projet de mandature, jeudi 3 septembre. Au menu, des idées pour communiquer davantage auprès du grand public et en interne. JA veut aussi devenir organisme de formation.

JA NORMANDIE
Pierre Le Baillif (à gauche), président sortant et Alexis Graindorge, nouveau président de JA de Normandie.
© DR

C’est au cours d’un séminaire de deux jours dans l‘Eure, en août, que la nouvelle équipe a construit son projet de mandature pour les deux prochaines années. Le président Alexis Graindorge et Stanislas Dutel, le secrétaire général, ont présenté un programme salué par les partenaires présents et qualifié de « concret et ambitieux » par Arnold Puech d’Alissac, président de la FRSEA de Normandie.

Communiquer avec l’extérieur

JA de Normandie souligne le besoin de former les adhérents à la communication vers le grand public. « Il faut informer le public à partir de faits vrais, martèle Alexis Graindorge, avoir des jeunes qui répondent avec pertinence. » L’équipe veut aussi renforcer sa communication auprès du public scolaire et développer des outils pour éveiller la curiosité des élèves en amont du forum des métiers, qui se tiendra cette année dans l’Eure.

En interne

En interne, JA de Normandie veut renforcer la dynamique du réseau, « travailler un peu mieux ensemble, FRSEA, Chambre d’agriculture, réseau professionnel, etc ».
Pour permettre une plus large représentation de JA au sein des instances, l’équipe veut inciter ses adhérents à utiliser davantage les bons de service de remplacement. « Nous n’avons qu’un tiers d’installés », rappelle Alexis Graindorge, qui milite pour que ces bons puissent bénéficier aussi aux employeurs des salariés agricoles syndiqués.
Enfin, il s’agit de créer un lien plus fort avec les groupes jeunes des coopératives, aller à la rencontre des EPCI (communautés de communes, agglomérations) et « rencontrer nos instances régionales tous les ans ».

Formation

JA de Normandie veut devenir organisme de formation, « pour pousser des formations qui ne sont pas mises en place sur le terrain ». Pour les adhérents : apprendre à communiquer, gérer des ressources humaines. Le syndicat veut aussi accompagner les jeunes avant leur installation et créer une formation Agent d’élevage, notamment pour les hors cadres familiaux. Partant du constat que tous les futurs installés ne sont pas aidés, le président relève que « JA peut les réunir et les aider à constituer leur étude économique pour être autonomes face à leur banquier ».

Ne soyez pas radin

Pierre Le Baillif, président durant quatre ans, a rappelé les différents jalons de son mandat : « on a refusionné les deux structures, Basse et Haute Normandie, pour en faire une organisation viable, grâce à notre personnel, nos idées et le soutien de nos partenaires ». Il invite les OPA à mettre davantage la main à la poche, « vous êtes comme les parents qui payent des études à leurs enfants, sourit-il, quand vous votez les lignes de subvention, ne soyez pas radins ! »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

L'abattoir ex-AIM renaît et abatterait jusqu’à 66 000 T de porc par an
L’avenir du site de l’abattoir de Sainte-Cécile s’écrit avec la Boucherie Saint-Michel, créée par Virginie Allaire-Arrivé et…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler près de Sées
Mercredi 21 avril 2021, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds, dans l'Orne, est…
Inquiétude dans le Bessin après l’annonce d’un septième cas de tuberculose bovine
Les éleveurs du Bessin ont été invités à une réunion d’information sur la tuberculose bovine après la découverte d’un cas en…
BLAIREAU
Tuberculose bovine : la préfète signe l’arrêté de régulation des blaireaux
Mercredi 7 avril 2021, la préfète de l’Orne Françoise Tahéri a signé l’arrêté ordonnant les prélèvements de blaireaux dans les…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler à Belfonds
Mercredi 21 avril, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds (61), est décédé…
COOP LIN VILLONS LES BUISSONS
La Coop lin de Villons-les-Buissons compte sur deux nouvelles lignes de teillage
Désormais propriétaire des locaux de l’ex Agire (Centre d’Insémination artificielle) à Saint-Manvieu-Norrey, la coop lin de…
Publicité