Aller au contenu principal

MFR
Former et se former !

A la Maison Familiale Rurale de Blangy-le-Château, les maîtres de stages aussi se forment. Au programme : nouvelle législation routière sur les engins agricoles.

La réglementation suscite de nombreuses questions. Les participants se sont montrés particulièrement actifs lors de la formation.
La réglementation suscite de nombreuses questions. Les participants se sont montrés particulièrement actifs lors de la formation.
© V.M.
Mardi 22 janvier, une soixantaine d’agriculteurs a repris le chemin de l’école. Ils sont tous maîtres d’apprentissage. Nouvelle législation routière sur les engins agricoles était donc au programme à la Maison Familiale Rurale de Blangy-le-Château. Le thème choisi a séduit. “Je fais des visites d’exploitation. Je me suis rendu compte qu’ils sont nombreux à s’interroger sur la pose des plaques de signalisation pour les engins. On sent un intérêt pour ces renseignements. C’est la première formation sur ce sujet à destination des maîtres de stages. L’an passé, Thierry Morel animateur de Groupama était déjà intervenu auprès des élèves”, explique Jean-François Kiné, formateur en économie et machinisme agricole.

Réglementation
mais surtout sécurité

Mardi, deux groupes se sont succédé. Le matin s’adressait aux agriculteurs. L’après-midi se destinait aux maîtres de stage « jardin-espaces verts ». “Pour eux, le travail porte davantage sur la signalisation des chantiers. C’est un atelier en partenariat avec la Mutualité Sociale Agricole et l’Union Nationale des Entrepreneurs du paysage”, explique Nathalie Prunier, professeur jardin-espace vert.
Après la théorie en salle, place à la pratique. Différents matériels équipés de plaques et panneaux réfléchissants ont permis d’illustrer les propos de Thierry Morel, animateur prévention de Groupama. Indirectement, les apprentis sont aussi ciblés par cette opération. “Les maîtres de stage ont un rôle explicatif auprès des jeunes qu’ils accueillent. Avant de parler de réglementation, il faut apprendre la sécurité”, rappelle Bruno Hoffmann, directeur de la MFR.
V.M.

Il a dit

 « La réglementation ne fait pas tout »

 

Thierry Morel est animateur prévention à Groupama.
La réglementation évolue. Les agriculteurs ont bien compris leur rôle de formateur. Si une machine est mal utilisée, la réglementation ne sert à rien. Il faut associer la réglementation et l’utilisation même du matériel, à travers la vitesse de déplacement, les déports ou les risques de dévers. Nous avons deux maîtres de stages qui ont apporté du matériel. C’est un bon exercice pour voir si la position des plaques est correct et comment les fixer.
Au début, des agriculteurs se sont rués sur les plaques rouges et blanches. Après un an d’usage, on s’est aperçu qu’elles ne tenaient pas. Aujourd’hui, nous conseillons des systèmes amovibles comme les plaques aimantées ou les bandes autocollantes
”. 
 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Commémorations : des restrictions de circulation à prévoir le 6 juin 2024
À l'occasion des commémorations du 80e anniversaire du Débarquement, une zone de circulation régulée (ZCR) va être mise en place…
La grande championne du concours régional Prim'Holstein, cette année, est PLK Plusbelle du Gaec Christal de l'Eure.
[EN IMAGES] Festival de l'élevage de Vire : le Graal pour PLK Plusbelle
Elles étaient nombreuses sur le ring de l'hippodrome de Vire, samedi 1er juin 2024 : les Prim'Holsteins venues du Calvados, de l'…
Valentin Flajolet est polyvalent, entre bovins, ovins et équins. Avec Tatiana, génisse de 20 mois, il participe à son 1er concours en tant qu'associé.
Valentin Flajolet, jeune éleveur bien dans ses bottes dans le Calvados
Installé depuis le 15 avril 2024, Valentin Flajolet conjugue entre existant et nouveauté. À Rumesnil, dans le Calvados, il…
Yvonne Mancel, entourée de son fils, Jacques, sa belle-fille, Christine et sa petite-fille, Barbara.
À 103 ans, Yvonne Paris se souvient de la drôle de guerre
À 103 ans, Yvonne Paris fait partie des témoins précieux de cette Seconde Guerre mondiale. Dans les moindres détails, elle se…
Hervé Morin veut régionaliser l'accès à l'agrivoltaïsme
Après avoir tapé du poing sur la table sur la "méthanisation", Hervé Morin remet le couvert sur "l'agrivoltaïsme". La Région…
La semaine dernière, l'association L214 s'est introduite dans un élevage de volailles du département.
L'association L214 s'infiltre dans une ferme ornaise
La semaine dernière, l'association L214 s'est introduite dans un élevage de volailles du département. Une action dénoncée par la…
Publicité