Aller au contenu principal

FOUGERES - AVRIL 2008

Jeudi 2 mai Amenés 182, dont 80 broutards, 90 herbagers et 12 amouillantes. En élevage, les effectifs sont assez étoffés pour un marché déplacé et de bonne qualité pour le cheptel destiné à l’embouche ou pour les bonnes laitières à herbager. Les prix remontent légèrement pour l’ensemble des sujets. Seule, la marchandise ordinaire et les vaches âgées restent moins faciles à placer. Peu de transactions. En broutards, la commercialisation est quasi inexistante sauf pour les bons mâles légers à repousser. En amouillantes, la demande est en recul face à cette marchandise peu représentée. (L.C.). A la pièce : Génisses amouillantes Normandes légères 1000,00-1300,00; convenables 1300,00-1600,00; Frisonnes légères 850,00-1100,00; convenables 1100,00-1300,00; Croisées Charolaises ordinaires 1000,00-1400,00 ; Croisées autres races ordinaires 1000,00-1400,00. Génissons légers 6-12 mois 315,00-400,00 ; ordinaires 6-12 mois 400,00-480,00; convenables 6-12 mois 500,00-550,00; supérieurs 6-12 mois 550,00-590,00; ordinaires 15-18 mois 420,00-610,00; supérieurs 15-18 mois 610,00-700,00. Broutards mâles légers 485,00-565,00; convenables 565,00-635,00; Races à viande mâles supérieurs 635,00-685,00. Bœufs Croisés ordinaires sans dents inc.; meilleurs sans dents inc.; Normands sans dents inc.; Croisés ordinaires en dents inc.; meilleurs en dents inc.; Normands en dents inc. Vaches Frisonnes légères d’herbage et d’embouche 450,00-580,00 ; lourdes d’herbage et d’embouche 600,00-700,00 ; Normandes légères convenables d’herbage et d’embouche 600,00-750,00; lourdes convenables d’herbage et d’embouche 750,00-800,00; Races à viande ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 610,00-900,00; supérieures d’herbage et d’embouche jeunes 950,00-1150,00. Jeudi 24 avril Amenés 241, dont 105 broutards, 119 herbagers et 17 amouillantes. En élevage, les échanges sont un peu moins tendus mais les acheteurs demeurant prudents dans leurs achats. Les transactions sont normales avec des cours stables dans le cheptel de qualité destiné à l’embouche ou pour les bonnes laitières à herbager. La vente est très calme dans la marchandise ordinaire et les vaches âgées. En broutards, la commercialisation demeure tendue et très sélective avec des tarifs difficilement maintenus que ce soit en mâles ou en femelles. (L.C.). A la pièce : Génisses amouillantes Normandes légères 1000,00-1300,00; convenables 1300,00-1600,00; Frisonnes légères 850,00-1100,00; convenables 1100,00-1300,00; Croisées Charolaises ordinaires 1000,00-1400,00 ; Croisées autres races ordinaires 1000,00-1400,00. Génissons légers 6-12 mois 315,00-400,00; ordinaires 6-12 mois 400,00-480,00; convenables 6-12 mois 500,00-550,00; supérieurs 6-12 mois 550,00-590,00; ordinaires 15-18 mois 420,00-610,00; supérieurs 15-18 mois 610,00-700,00. Broutards mâles légers 485,00-565,00; convenables 565,00-635,00; Races à viande mâles supérieurs 635,00-685,00. Bœufs Croisés ordinaires sans dents inc.; meilleurs sans dents inc.; Normands sans dents inc.; Croisés ordinaires en dents inc.; meilleurs en dents inc.; Normands en dents inc. Vaches Frisonnes légères d’herbage et d’embouche 450,00-580,00 ; lourdes d’herbage et d’embouche 600,00-700,00 ; Normandes légères convenables d’herbage et d’embouche 600,00-750,00; lourdes convenables d’herbage et d’embouche 750,00-800,00; Races à viande ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 610,00-900,00; supérieures d’herbage et d’embouche jeunes 950,00-1150,00. Jeudi 17 avril Amenés 358, dont 150 broutards, 180 herbagers et 28 amouillantes. En élevage, le temps froid ne favorise pas le commerce, et les acheteurs demeurant frileux dans leurs achats. Les transactions sont calmes et sélectives que ce soit dans le cheptel de qualité destiné à l’embouche ou pour les bonnes laitières à herbager. La vente est très calme dans la marchandise ordinaire et les vaches âgées sont même délaissées. En broutards, la demande est ciblée sur les bons mâles charolais peu offerts et normalement valorisés. Les échanges restent difficiles avec des tarifs malmenés dans la moyenne marchandise (mâles et femelles). En amouillantes, l’offre est moins importante, mais la demande est également peu soutenue. Les éleveurs ne sont plus pressés par la production pour activer leurs achats. (L.C.). A la pièce : Génisses amouillantes Normandes légères 1000,00-1500,00; convenables 1600,00-1900,00; Frisonnes légères 850,00-1100,00; convenables 1300,00-1600,00; Croisées Charolaises ordinaires 1000,00-1400,00; Croisées autres races ordinaires 1000,00-1400,00. Génissons légers 6-12 mois 315,00-400,00; ordinaires 6-12 mois 400,00-480,00; convenables 6-12 mois 500,00-550,00; supérieurs 6-12 mois 550,00-590,00; ordinaires 15-18 mois 420,00-610,00; supérieurs 15-18 mois 610,00-700,00. Broutards mâles légers 485,00-565,00; convenables 565,00-635,00; Races à viande mâles supérieurs 635,00-685,00. Bœufs Croisés ordinaires sans dents inc.; meilleurs sans dents inc.; Normands sans dents inc.; Croisés ordinaires en dents inc.; meilleurs en dents inc.; Normands en dents inc. Vaches Frisonnes légères d’herbage et d’embouche 450,00-580,00; lourdes d’herbage et d’embouche 600,00-700,00; Normandes légères convenables d’herbage et d’embouche 600,00-750,00; lourdes convenables d’herbage et d’embouche 750,00-800,00; Races à viande ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 610,00-900,00; supérieures d’herbage et d’embouche jeunes 900,00-1150,00. Jeudi 10 avril Amenés 264, dont 111 broutards, 1392 herbagers et 14 amouillantes. En élevage, l’activité commerciale s’avère très calme avec des acheteurs prudents dans leurs approvisionnements. Les transactions sont calmes avec un plafonnement des prix que ce soit dans le cheptel de qualité destiné à l’embouche ou pour les bonnes laitières à herbager. La vente est plus difficile dans la marchandise ordinaire, les vaches âgées sont même délaissées. En broutards, les échanges sont encore assez calmes. Les transactions sont plus difficiles malgré des apports peu étoffés. La vente est calme et sélective et si on note une stabilité des prix dans les bons mâles, le placement est tardif et les cours en baisse dans la moyenne marchandise. En amouillantes, les tarifs restent malmenés depuis la fermeture du marché portugais. (L.C.). A la pièce : Génisses amouillantes Normandes légères 1000,00-1500,00; convenables 1600,00-1900,00; Frisonnes légères 850,00-1100,00; convenables 1300,00-1600,00; Croisées Charolaises ordinaires 1000,00-1400,00; Croisées autres races ordinaires 1000,00-1400,00. Génissons légers 6-12 mois 315,00-400,00; ordinaires 6-12 mois 400,00-480,00; convenables 6-12 mois 500,00-550,00; supérieurs 6-12 mois 550,00-590,00; ordinaires 15-18 mois 420,00-610,00; supérieurs 15-18 mois 610,00-700,00. Broutards mâles légers 485,00-565,00; convenables 565,00-635,00; Races à viande mâles supérieurs 635,00-685,00. Bœufs Croisés ordinaires sans dents inc.; meilleurs sans dents inc.; Normands sans dents inc.; Croisés ordinaires en dents inc.; meilleurs en dents inc.; Normands en dents inc. Vaches Frisonnes légères d’herbage et d’embouche 450,00-580,00; lourdes d’herbage et d’embouche 600,00-700,00; Normandes légères convenables d’herbage et d’embouche 600,00-750,00; lourdes convenables d’herbage et d’embouche 750,00-800,00; Races à viande ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 610,00-900,00; supérieures d’herbage et d’embouche jeunes 900,00-1150,00.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

AUTORISATION CHASSE 61
Feu vert à la chasse dans l’Orne
Jeudi 5 novembre, la commission départementale de la chasse et de la faune sauvage était en réunion extraordinaire. Malgré le…
SOJA NORMAND MOISSON
Le potentiel du soja prend racine
Au printemps, des éleveurs adhérents à l’OP des 3 Vallées (Danone) et des cultivateurs ont semé 29 ha de soja, en partenariat…
SCoT Caen métropole
Le futur visage de la métropole de Caen
Le nouveau SCoT de Caen métropole réduit la possibilité d’urbaniser les terres agricoles et naturelles. Une enveloppe foncière…
Pascal Desvages et Stéphane Carel Président et directeur de la coopérative de Creully (14).
Coopérative de Creully (14) : " Nos choix stratégiques sont confortés "
Malgré la crise sanitaire et autre perturbateur conjoncturel et structurel, la coopérative de Creully (14), qui tient son…
LIN ET COVID
Le lin : une filière d’excellence à l’épreuve de la Covid
80% de la production mondiale de fibre de lin teillé est d’origine européenne et la France en est le leader mondial. Outre leur…
pressoir lycée agricole Sées
Au lycée de Sées, on presse beaucoup pour le plaisir
Le pressoir de Patrick Yvard s’installe chaque année durant deux mois et demie dans la cour de la cidrerie du lycée de Sées. Les…
Publicité