Aller au contenu principal

FOUGERES - DECEMBRE 2007

Jeudi 13 décembre Amenés 206, dont 105 broutards, 90 herbagers et 11 amouillantes. En élevage, le commerce est un peu moins déprimé pour les femelles herbagères bien finies avec des cours qui se maintiennent facilement. Par contre, la marchandise légère est délaissée car le coût de l’aliment augmente fortement la valeur finale. En broutards, les échanges sont un peu plus facile dans les bons lots de mâles lourds où les prix se tiennent plus facilement. Les broutards ordinaires sont délaissés et les cours sont malmenés. En amouillantes, l’écoulement est normal étant donné le petit nombre avec des tarifs facilement maintenus dans les laitières. (L.C.). A la pièce : Génisses amouillantes Normandes légères 1000-1600 ; convenables 1700-2100 ; Frisonnes légères 1000-1400 ; convenables 1400-1700 ; Croisées Charolaises ordinaires 1000-1500 ; Croisées autres races ordinaires 1000-1500. Génissons légers 6-12 mois 315-400 ; ordinaires 6-12 mois 400-480 ; convenables 6-12 mois 500-540 ; supérieurs 6-12 mois 540-570 ; ordinaires 15-18 mois 420-610 ; supérieurs 15-18 mois 610-700. Broutards mâles légers 500-580 ; convenables 580-650 ; Races à viande mâles supérieurs 650-700. Bœufs Croisés ordinaires sans dents inc ; meilleurs sans dents inc ; Normands sans dents inc ; Croisés ordinaires en dents inc ; meilleurs en dents inc ; Normands en dents inc. Vaches Frisonnes légères d’herbage et d’embouche 450-520 ; lourdes d’herbage et d’embouche 520-600 ; Normandes légères convenables d’herbage et d’embouche 550-700 ; lourdes convenables d’herbage et d’embouche 700-750 ; Races à viande ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 610-900 ; supérieures d’herbage et d’embouche jeunes 900-1100. Jeudi 6 décembre Amenés 167, dont 93 broutards, 67 herbagers et 7 amouillantes. En élevage, la demande est un peu moins difficile dans les bonnes femelles herbagèeres pour lesquelles les tarifs sont maintenus. En revanche, la marchandise ordinaire reste malmenée à des cours toujours tirés vers le bas. En broutards, la commercialisation est très irrégulière avec d’une part un commerce mieux suivi et d’autre part des tarifs reconduits dans les lots convenables. En revanche, la conformation ordinaire reste peu sollicitée et est vendue à bas prix. En amouillantes, les échanges sont normaux avec des tarifs stables dans les laitières mais l’écoulement est lent pour les allaitantes. (L.C.). A la pièce : Génisses amouillantes Normandes légères 1000-1600 ; convenables 1700-2100 ; Frisonnes légères 1000-1400 ; convenables 1400-1700 ; Croisées Charolaises ordinaires 1000-1500 ; Croisées autres races ordinaires 1000-1500. Génissons légers 6-12 mois 315-400 ; ordinaires 6-12 mois 400-480 ; convenables 6-12 mois 500-540 ; supérieurs 6-12 mois 540-570 ; ordinaires 15-18 mois 420-610 ; supérieurs 15-18 mois 610-700. Broutards mâles légers 500-580 ; convenables 580-650 ; Races à viande mâles supérieurs 650-700. Bœufs Croisés ordinaires sans dents inc ; meilleurs sans dents inc ; Normands sans dents inc ; Croisés ordinaires en dents inc ; meilleurs en dents inc ; Normands en dents inc. Vaches Frisonnes légères d’herbage et d’embouche 450-520 ; lourdes d’herbage et d’embouche 520-600 ; Normandes légères convenables d’herbage et d’embouche 550-700 ; lourdes convenables d’herbage et d’embouche 700-750 ; Races à viande ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 610-900 ; supérieures d’herbage et d’embouche jeunes 900-1100.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Sébastien Macé, agriculteur dans la vallée de la Sienne
Parole d’installé, 25 ans après : " Le moral n’y est plus "
Installé en 1995, Sébastien Macé, agriculteur à Heugueville-sur-Sienne (50) avait fait l’objet d’une rubrique Parole d’installé…
Gaec de la Fosse Louvière 61
Il suffirait de quelques dizaines de centimes par kg de carcasse
La filière viande bovine est en plein marasme. Témoignage sous la stabulation de Fabienne et Bertrand, à St-Gervais-du-Perron…
Stabulation - Brûler le béton
VIDEO. Ils brûlent le béton pour éviter les glissades
A Hermival-les-Vaux (14), Florian Fernagut fait appel pour la troisième fois à l’entreprise morbihannaise Tounet pour le décapage…
Denise et Georges Angot - Sées (61)
Chez les Angot : « Noël, c’est mon rayon de soleil »
Denise et Georges Angot habitent à Sées (61). À 79 et 84 ans, ils vont fêter Noël avec leurs deux filles et leurs maris. Si les…
De la gendarmerie à la bergerie
De la gendarmerie à la bergerie
Depuis deux ans, Christophe Salmon travaille à la bergerie de la ferme de Grégoire de Mathan, à Longvillers dans le Calvados.…
Boucherie Mesnil de Villers-Bocage (14)
La boucherie Mesnil en plein rush
La découpe bat son plein à la boucherie Mesnil de Villers-Bocage (14), où la période des fêtes a été synonyme de nombreuses…
Publicité