Aller au contenu principal

FOUGERES - FEVRIER 2009

Jeudi 26 février Amenés 241, dont 130 broutards, 99 herbagères et 12 amouillantes. En bovins d’embouche, la meilleure tenue des cours dans le secteur viande bas de gamme et l’approche de la saison d’herbage, provoquent une meilleure tenue des échanges. La demande est suivie en laitières à herbager avec des tarifs plus fermes. Pour les allaitantes si les animaux de petits prix sont plus prisés, les bonnes charolaises restent peu demandées. En broutards, la présentation est mesurée et de moyenne qualité. La vente est normale pour les bons mâles charolais mais demeure sélective pour les broutards de moyenne conformation. En femelles, les écarts tarifaires entre celles vaccinées et les autres sont très significatifs. En amouillantes, les échanges s’avèrent encore assez calmes pour les laitères. Les femelles de race à viande sont peu présentes et de moyenne qualité (pas facile à vendre). (L.C.). A la pièce : Génisses amouillantes Normandes légères 850,00-1100,00; convenables 1100,00-1330,00; Frisonnes légères 700,00-900,00; convenables 900,00-1200,00; Croisées Charolaises ordinaires 900,00-1350,00; Croisées autres races ordinaires 900,00-1350,00. Génissons légers 6-12 mois 300,00-380,00; ordinaires 6-12 mois 400,00-480,00; convenables 6-12 mois 480,00-520,00; supérieurs 6-12 mois 520,00-550,00; ordinaires 15-18 mois 430,00-570,00; supérieurs 15-18 mois 570,00-630,00. Broutards mâles légers 450,00-600,00; convenables 600,00-670,00; Races à viande mâles supérieurs 670,00-740,00. Bœufs Croisés ordinaires sans dents inc.; meilleurs sans dents inc.; Normands sans dents inc.; Croisés ordinaires en dents inc.; meilleurs en dents inc.; Normands en dents inc. Vaches Frisonnes légères d’herbage et d’embouche 450,00-550,00 ; lourdes d’herbage et d’embouche 550,00-630,00; Normandes légères convenables d’herbage et d’embouche 580,00-680,00; lourdes convenables d’herbage et d’embouche 680,00-750,00 ; Races à viande ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 610,00-950,00; supérieures d’herbage et d’embouche jeunes 950,00-1150,00. Jeudi 19 février Amenés 235, dont 104 broutards, 107 herbagères et 24 amouillantes. En bovins d’embouche, l’activité commerciale reste calme avec des acheteurs toujours prudents. La pousse de l’herbe est encore trop faible pour pouvoir intéresser les herbagers. Le bon bétail d’embouche se négocie régulièrement à condition que les prix soient en concordance avec ceux de la viande. La vente est lente et les tarifs sont juste reconduits. En broutards, l’ambiance s’avère encore très calme et si les bons mâles Charolais restent normalement valorisés, le commerce est plus sélectif avec des tarifs discutés pour les broutards de moyenne conformation. En femelles, le commerce est calme, avec de gros écarts tarifaires entre celles qui sont vaccinées et exportables sur l’Espagne et les autres. En amouillantes, la vente est calme pour les laitières (L.C.). A la pièce : Génisses amouillantes Normandes légères 850,00-1100,00; convenables 1100,00-1330,00; Frisonnes légères 700,00-900,00; convenables 900,00-1200,00; Croisées Charolaises ordinaires 900,00-1350,00; Croisées autres races ordinaires 900,00-1350,00. Génissons légers 6-12 mois 300,00-380,00; ordinaires 6-12 mois 400,00-480,00; convenables 6-12 mois 480,00-520,00; supérieurs 6-12 mois 520,00-550,00; ordinaires 15-18 mois 430,00-570,00; supérieurs 15-18 mois 570,00-630,00. Broutards mâles légers 450,00-600,00; convenables 600,00-670,00; Races à viande mâles supérieurs 670,00-740,00. Bœufs Croisés ordinaires sans dents inc.; meilleurs sans dents inc.; Normands sans dents inc.; Croisés ordinaires en dents inc.; meilleurs en dents inc.; Normands en dents inc. Vaches Frisonnes légères d’herbage et d’embouche 430,00-500,00 ; lourdes d’herbage et d’embouche 500,00-580,00; Normandes légères convenables d’herbage et d’embouche 550,00-650,00; lourdes convenables d’herbage et d’embouche 650,00-700,00 ; Races à viande ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 580,00-900,00; supérieures d’herbage et d’embouche jeunes 900,00-1150,00. Jeudi 12 février Amenés 177, dont 108 broutards, 69 herbagères et 18 amouillantes. En bovins d’embouche, la tendance est lourde avec des acheteurs très soucieux sur l’avenir de leur activité. Le prix actuel de la viande ne peut pas convenir à l’engraisement des animaux face aux charges alimentaires et au prix du bétail maigre. La vente est lente et les tarifs sont juste reconduits. En broutards, mis à part les bons mâles charolais qui restent normalement valorisés, les tarifs sont plus discutés et revus à la baisse pour les broutards de moyenne conformation. En femelles, le commerce est calme, avec des cours stables. En amouillantes, la vente est calme pour les laitières mais les tarifs sont stables en race à viande (L.C.). A la pièce : Génisses amouillantes Normandes légères 850,00-1100,00; convenables 1100,00-1330,00; Frisonnes légères 700,00-900,00; convenables 900,00-1200,00; Croisées Charolaises ordinaires 900,00-1350,00; Croisées autres races ordinaires 900,00-1350,00. Génissons légers 6-12 mois 300,00-380,00; ordinaires 6-12 mois 400,00-480,00; convenables 6-12 mois 480,00-520,00; supérieurs 6-12 mois 520,00-550,00; ordinaires 15-18 mois 430,00-570,00; supérieurs 15-18 mois 570,00-630,00. Broutards mâles légers 450,00-600,00; convenables 600,00-670,00; Races à viande mâles supérieurs 670,00-740,00. Bœufs Croisés ordinaires sans dents inc.; meilleurs sans dents inc.; Normands sans dents inc.; Croisés ordinaires en dents inc.; meilleurs en dents inc.; Normands en dents inc. Vaches Frisonnes légères d’herbage et d’embouche 430,00-500,00 ; lourdes d’herbage et d’embouche 500,00-580,00; Normandes légères convenables d’herbage et d’embouche 550,00-650,00; lourdes convenables d’herbage et d’embouche 650,00-700,00 ; Races à viande ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 580,00-900,00; supérieures d’herbage et d’embouche jeunes 900,00-1150,00. Jeudi 5 février Amenés 195, dont 118 broutards, 60 herbagères et 17 amouillantes. En bovins d’embouche, la faiblesse des cours pratiquée dans le secteur viande, pèse fortement sur la tendance du secteur maigre. Les acheteurs sont très prudents et les conditions climatiques de cette semaine ne les incitent pas à acheter. La vente est lente et les tarifs sont juste reconduits. En broutards, si la demande reste régulière pour les bons mâles charolais, les tarifs se stabilisent. La vente reste délicate pour les broutards de moyenne conformation. En femelles, le commerce est un peu plus régulier, notamment pour les laitonnes vaccinées 8 ou 1-8 pouvant être exportées sur l’Espagne. En amouillantes, les transactions sont plus calmes en vaches communes. (L.C.). A la pièce : Génisses amouillantes Normandes légères 850,00-1100,00; convenables 1100,00-1330,00; Frisonnes légères 700,00-900,00; convenables 900,00-1200,00; Croisées Charolaises ordinaires 900,00-1350,00; Croisées autres races ordinaires 900,00-1350,00. Génissons légers 6-12 mois 300,00-380,00; ordinaires 6-12 mois 400,00-480,00; convenables 6-12 mois 480,00-520,00; supérieurs 6-12 mois 520,00-550,00; ordinaires 15-18 mois 430,00-570,00; supérieurs 15-18 mois 570,00-630,00. Broutards mâles légers 450,00-600,00; convenables 600,00-670,00; Races à viande mâles supérieurs 670,00-740,00. Bœufs Croisés ordinaires sans dents inc.; meilleurs sans dents inc.; Normands sans dents inc.; Croisés ordinaires en dents inc.; meilleurs en dents inc.; Normands en dents inc. Vaches Frisonnes légères d’herbage et d’embouche 430,00-500,00 ; lourdes d’herbage et d’embouche 500,00-580,00; Normandes légères convenables d’herbage et d’embouche 550,00-650,00; lourdes convenables d’herbage et d’embouche 650,00-700,00 ; Races à viande ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 580,00-900,00; supérieures d’herbage et d’embouche jeunes 900,00-1150,00.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 7e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS et la DDPP confirment, mardi 13 avril2021, qu'un septième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans le Bessin.
Christian et Catherine Duchemin vendent La Ferme du Val d’Odon à Alain Datin
Christian et Catherine Duchemin passent la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de La Ferme du Val d'…
SAMA THIBERVILLE 27
Un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27)
Depuis le 1er mars, la Sama propose un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27). Au commerce : Olivier…
TUBERCULOSE BOVINE, REUNION THURY HARCOURT
Tuberculose bovine : la profession réclame efficacité et rapidité
Jeudi 18 mars, à Thury-Harcourt, les éleveurs de Suisse normande étaient invités à une réunion sur la tuberculose bovine, à l’…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
Publicité