Aller au contenu principal

FOUGERES - JANVIER 2007

25 janvier Amenés 249, dont 132 broutards et 8 amouillantes. En élevage, la demande est régulière et les tarifs sont stables dans les herbagères. La vente reste calme avec des tarifs juste maintenus pour le bétail maigre, notamment dans la marchandise de qualité ordinaire (largement représentée). En broutards, les transactions sont calmes dans les mâles ordinaires. Les bons sujets sont normalement valorisés. Le placement est assez régulier dans les femelles. En amouillantes, les échanges sont réguliers avec des tarifs reconduits. (L.C.). A la pièce : Génisses amouillantes Normandes légères 650,00-830,00; convenables 850,00-1200,00 ; Frisonnes légères 600,00-750,00; convenables 750,00-1150,00; Croisées Charolaises ordinaires 900,00-1400,00 ; Croisées autres races ordinaires 850,00-1350,00. Génissons légers 6-12 mois 380,00-450,00 ; ordinaires 6-12 mois 450,00-550,00 ; convenables 6-12 mois 550,00-650,00 ; supérieurs 6-12 mois 650,00-750,00 ; ordinaires 15-18 mois 510,00-750,00; supérieurs 15-18 mois 750,00-870,00. Broutards mâles légers 600,00-730,00 ; convenables 730,00-780,00 ; Races à viande mâles supérieurs 780,00-830,00. Bœufs Croisés ordinaires sans dents 750,00-1030,00; meilleurs sans dents 1030,00-1250,00; Normands sans dents 730,00-930,00; Croisés ordinaires en dents 950,00-1200,00; meilleurs en dents 1200,00-1350,00; Normands en dents 750,00-880,00. Vaches Frisonnes légères d’herbage et d’embouche 410,00-580,00; lourdes d’herbage et d’embouche 580,00-670,00 ; Normandes légères convenables d’herbage et d’embouche 520,00-720,00 ; lourdes convenables d’herbage et d’embouche 720,00-800,00 ; Races à viande ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 630,00-900,00; supérieures d’herbage et d’embouche jeunes 900,00-1180,00. 18 janvier Amenés 384, dont 166 broutards et 23 amouillantes. En élevage, la commercialisation est assez calme avec des tarifs plus discutés dans le bétail maigre, notamment pour la marchandise de qualité ordinaire (largement représentée). La demande est régulière et les tarifs sont stables pour les herbagères. En broutards, les bons sujets sont normalement valorisés mais les transactions sont assez calmes en bêtes ordinaires. Le placement est assez régulier dans les femelles. En amouillantes, les échanges sont assez réguliers avec des tarifs reconduits. (L.C.). A la pièce : Génisses amouillantes Normandes légères 650,00-830,00; convenables 850,00-1200,00; Frisonnes légères 600,00-750,00; convenables 750,00-1150,00; Croisées Charolaises ordinaires 900,00-1400,00 ; Croisées autres races ordinaires 850,00-1350,00. Génissons légers 6-12 mois 360,00-430,00 ; ordinaires 6-12 mois 430,00-520,00 ; convenables 6-12 mois 520,00-610,00 ; supérieurs 6-12 mois 610,00-700,00 ; ordinaires 15-18 mois 510,00-750,00; supérieurs 15-18 mois 750,00-870,00. Broutards mâles légers 600,00-730,00 ; convenables 730,00-780,00 ; Races à viande mâles supérieurs 780,00-830,00. Bœufs Croisés ordinaires sans dents 750,00-1030,00; meilleurs sans dents 1030,00-1250,00; Normands sans dents 730,00-930,00; Croisés ordinaires en dents 950,00-1200,00; meilleurs en dents 1200,00-1350,00; Normands en dents 750,00-880,00. Vaches Frisonnes légères d’herbage et d’embouche 410,00-580,00; lourdes d’herbage et d’embouche 580,00-670,00 ; Normandes légères convenables d’herbage et d’embouche 520,00-720,00 ; lourdes convenables d’herbage et d’embouche 720,00-800,00 ; Races à viande ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 630,00-900,00; supérieures d’herbage et d’embouche jeunes 900,00-1180,00. 11 janvier Amenés 238, dont 112 broutards et 12 amouillantes. En élevage, la demande est prudente et les tarifs sont stables dans le bon bétail maigre ainsi que pour les laitières convenables à finir. Le placement reste sélectif pour le cheptel commun et sans avenir. En broutards, les transactions sont normales dans les bons sujets (peu offerts), mais le placement reste sélectif dans la moyenne marchandise. (L.C.). A la pièce : Génisses amouillantes Normandes légères 650,00-830,00; convenables 850,00-1200,00; Frisonnes légères 600,00-750,00; convenables 750,00-1150,00; Croisées Charolaises ordinaires 900,00-1400,00 ; Croisées autres races ordinaires 850,00-1350,00. Génissons légers 6-12 mois 360,00-430,00 ; ordinaires 6-12 mois 430,00-520,00 ; convenables 6-12 mois 520,00-610,00 ; supérieurs 6-12 mois 610,00-700,00 ; ordinaires 15-18 mois 510,00-750,00; supérieurs 15-18 mois 750,00-870,00. Broutards mâles légers 600,00-730,00 ; convenables 730,00-780,00 ; Races à viande mâles supérieurs 780,00-830,00. Bœufs Croisés ordinaires sans dents 750,00-1030,00; meilleurs sans dents 1030,00-1250,00; Normands sans dents 730,00-930,00; Croisés ordinaires en dents 950,00-1200,00; meilleurs en dents 1200,00-1350,00; Normands en dents 750,00-880,00. Vaches Frisonnes légères d’herbage et d’embouche 410,00-580,00; lourdes d’herbage et d’embouche 580,00-670,00 ; Normandes légères convenables d’herbage et d’embouche 520,00-720,00 ; lourdes convenables d’herbage et d’embouche 720,00-800,00 ; Races à viande ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 630,00-900,00; supérieures d’herbage et d’embouche jeunes 900,00-1180,00. 4 janvier Amenés 241, dont 102 broutards et 5 amouillantes. En élevage, les échanges sont encore très calmes avec peu d’opérateur sur le marché. La vente est normale et les tarifs stables dnas le bon bétail maigre et les laitières à finir. Le placement reste sélectif dans le cheptel commun et sans avenir. En broutards, la commercialisation est un peu plus régulière dans les bons sujets (peu offerts) mais le placement reste difficile dans la moyenne marchandise. En amouillantes, on note encore très peu d’activité sur ce secteur. (L.C.). A la pièce : Génisses amouillantes Normandes légères 650,00-830,00; convenables 850,00-1200,00; Frisonnes légères 600,00-750,00; convenables 750,00-1150,00; Croisées Charolaises ordinaires 900,00-1400,00 ; Croisées autres races ordinaires 850,00-1350,00. Génissons légers 6-12 mois 360,00-430,00 ; ordinaires 6-12 mois 430,00-520,00 ; convenables 6-12 mois 520,00-610,00 ; supérieurs 6-12 mois 610,00-700,00 ; ordinaires 15-18 mois 510,00-750,00; supérieurs 15-18 mois 750,00-870,00. Broutards mâles légers 600,00-730,00 ; convenables 730,00-780,00 ; Races à viande mâles supérieurs 780,00-830,00. Bœufs Croisés ordinaires sans dents 750,00-1030,00; meilleurs sans dents 1030,00-1250,00; Normands sans dents 730,00-930,00; Croisés ordinaires en dents 950,00-1200,00; meilleurs en dents 1200,00-1350,00; Normands en dents 750,00-880,00. Vaches Frisonnes légères d’herbage et d’embouche 410,00-580,00; lourdes d’herbage et d’embouche 580,00-670,00 ; Normandes légères convenables d’herbage et d’embouche 520,00-720,00 ; lourdes convenables d’herbage et d’embouche 720,00-800,00 ; Races à viande ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 630,00-900,00; supérieures d’herbage et d’embouche jeunes 900,00-1180,00.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Patrice Gauquelin, président d’EDT Normandie
“ L’enfumage du plan de relance ”
Patrice Gauquelin, président d’EDT Normandie qui fédère 170 ETA (Entreprise de Travaux Agricoles) au plan régional, est très…
MANIFESTATION FDSEA 50 JA 50 JANVIER 2021
Une mobilisation active devant les grilles de la préfecture
Le 19 janvier, les adhérents de la FDSEA et des JA de la Manche étaient appelés à se mobiliser devant la préfecture pour dénoncer…
Sébastien Macé, agriculteur dans la vallée de la Sienne
Parole d’installé, 25 ans après : " Le moral n’y est plus "
Installé en 1995, Sébastien Macé, agriculteur à Heugueville-sur-Sienne (50) avait fait l’objet d’une rubrique Parole d’installé…
Stabulation - Brûler le béton
VIDEO. Ils brûlent le béton pour éviter les glissades
A Hermival-les-Vaux (14), Florian Fernagut fait appel pour la troisième fois à l’entreprise morbihannaise Tounet pour le décapage…
De la gendarmerie à la bergerie
De la gendarmerie à la bergerie
Depuis deux ans, Christophe Salmon travaille à la bergerie de la ferme de Grégoire de Mathan, à Longvillers dans le Calvados.…
Boucherie Mesnil de Villers-Bocage (14)
La boucherie Mesnil en plein rush
La découpe bat son plein à la boucherie Mesnil de Villers-Bocage (14), où la période des fêtes a été synonyme de nombreuses…
Publicité