Aller au contenu principal
Font Size

FOUGERES - JUILLET 2008

Jeudi 31 juillet Amenés 185, dont 91 broutards. En élevage, la bonne tenue des prix dans la viande permet un commerce assez régulier dans les bonnes femelles d’embouche. En revanche, le bétail plus commun est trié plus sévèrement avec des tarifs fortement discutés. En broutards, l’ambiance commerciale reste tendue face a la faiblesse des besoins exprimés. La vente est très sélective avec des tarifs en baisse dans l’ensemble des mâles et des femelles. En amouillantes, le commerce est très calme avec une demande limitée et prudente. (L.C.). A la pièce : Génisses amouillantes Normandes légères 1000,00-1300,00; convenables 1300,00-1600,00; Frisonnes légères 850,00-1050,00; convenables 1050,00-1250,00; Croisées Charolaises ordinaires 1000,00-1400,00; Croisées autres races ordinaires 1000,00-1400,00. Génissons légers 6-12 mois 350,00-400,00; ordinaires 6-12 mois 400,00-480,00; convenables 6-12 mois 500,00-540,00; supérieurs 6-12 mois 540,00-580,00; ordinaires 15-18 mois 430,00-600,00; supérieurs 15-18 mois 580,00-650,00. Broutards mâles légers 450,00-550,00; convenables 550,00-630,00; Races à viande mâles supérieurs 630,00-700,00. Bœufs Croisés ordinaires sans dents inc.; meilleurs sans dents inc.; Normands sans dents inc.; Croisés ordinaires en dents inc.; meilleurs en dents inc.; Normands en dents inc. Vaches Frisonnes légères d’herbage et d’embouche 450,00-580,00; lourdes d’herbage et d’embouche 580,00-680,00; Normandes légères convenables d’herbage et d’embouche 600,00-730,00; lourdes convenables d’herbage et d’embouche 730,00-760,00; Races à viande ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 610,00-950,00; supérieures d’herbage et d’embouche jeunes 1000,00-1200,00. Jeudi 24 juillet Amenés 202, dont 99 broutards. En élevage, les bonnes femelles lourdes et les animaux d’avenir (très bien conformés) maintiennent leurs prix. Le cheptel mi-viande se cale sensiblement sur la valeur viande des animaux. En revanche, le bétail plus commun est trié plus sévèrement et se négocie avec des tarifs revus à la baisse. En broutards, si les tarifs sont sensiblement maintenus pour les quelques très bons lôts de mâles, la vente est laborieuse en ce qui concerne le reste des animaux, avec des tarifs orientés à la baisse (mâles et femelles). En amouillantes, la vente est très calme avec une demande limitée et prudente. Seuls, les animaux avec du potentiel gardent une certaine valeur, mais les tarifs sont plus discutés dans les ordinaires. (L.C.). A la pièce : Génisses amouillantes Normandes légères 1000,00-1300,00; convenables 1300,00-1600,00; Frisonnes légères 850,00-1100,00; convenables 1100,00-1300,00; Croisées Charolaises ordinaires 1000,00-1400,00; Croisées autres races ordinaires 1000,00-1400,00. Génissons légers 6-12 mois 350,00-400,00; ordinaires 6-12 mois 400,00-480,00; convenables 6-12 mois 500,00-540,00; supérieurs 6-12 mois 540,00-590,00; ordinaires 15-18 mois 430,00-600,00; supérieurs 15-18 mois 600,00-680,00. Broutards mâles légers 470,00-570,00; convenables 580,00-650,00; Races à viande mâles supérieurs 650,00-720,00. Bœufs Croisés ordinaires sans dents inc.; meilleurs sans dents inc.; Normands sans dents inc.; Croisés ordinaires en dents inc.; meilleurs en dents inc.; Normands en dents inc. Vaches Frisonnes légères d’herbage et d’embouche 450,00-580,00; lourdes d’herbage et d’embouche 600,00-700,00; Normandes légères convenables d’herbage et d’embouche 600,00-750,00; lourdes convenables d’herbage et d’embouche 750,00-800,00; Races à viande ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 610,00-950,00; supérieures d’herbage et d’embouche jeunes 1000,00-1200,00. Jeudi 17 juillet Amenés 196, dont 97 broutards. En élevage, le commerce est très ralenti avec des acheteurs sans besoins précis. Les tarifs sont discutés y compris pour les bonnes femelles d’avenir (jeunes, lourdes et boien conformées). Les échanges sont lents et le tri est sévère dans le bétail commun, bas de gamme ou trop maigre. En broutards, les acheteurs sont extrêmement prudents, face au mauvais commerce dans le jeune bovin et des perspectives peu encourageantes dans la récolte de maïs (semis tardifs, froids). La vente est très calme avec un pénible maintien des cours. Des invendus. (L.C.). A la pièce : Génisses amouillantes Normandes légères 1000,00-1300,00; convenables 1300,00-1600,00; Frisonnes légères 850,00-1100,00; convenables 1100,00-1300,00; Croisées Charolaises ordinaires 1000,00-1400,00; Croisées autres races ordinaires 1000,00-1400,00. Génissons légers 6-12 mois 350,00-400,00; ordinaires 6-12 mois 400,00-480,00; convenables 6-12 mois 500,00-540,00; supérieurs 6-12 mois 540,00-590,00; ordinaires 15-18 mois 430,00-600,00; supérieurs 15-18 mois 600,00-680,00. Broutards mâles légers 470,00-570,00; convenables 580,00-650,00; Races à viande mâles supérieurs 650,00-720,00. Bœufs Croisés ordinaires sans dents inc.; meilleurs sans dents inc.; Normands sans dents inc.; Croisés ordinaires en dents inc.; meilleurs en dents inc.; Normands en dents inc. Vaches Frisonnes légères d’herbage et d’embouche 450,00-580,00; lourdes d’herbage et d’embouche 600,00-700,00; Normandes légères convenables d’herbage et d’embouche 600,00-750,00; lourdes convenables d’herbage et d’embouche 750,00-800,00; Races à viande ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 610,00-950,00; supérieures d’herbage et d’embouche jeunes 1000,00-1200,00.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Moisson 2020 : Et si les blés redonnaient un peu d’espoir ?
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture, curieux du contexte local
Julien Denormandie est venu visiter la ferme de François Rihouet à Périers (50) et écouter les demandes liées à plusieurs…
(VIDEO) Une Lexion à tapis semi-chenillée dans le Bocage
À Villy-Bocage dans le Calvados, Thierry Bossuyt tourne avec la nouvelle Lexion 7700 qu’il a achetée en commun avec son frère.…
Requiem pour l’abattoir de Saint-Hilaire
Vendredi 10 juillet, Manuel Pringault, président du groupe Teba et patron de la société d’abattage saint-hilairien, ASH (gérante…
Julie Bléron, gendarme référente agricole cultivée sur le milieu
Julie Bléron est référente agricole de gendarmerie depuis le mois de janvier. Sa mission est de recréer du lien entre les deux…
incendie
Toujours plus chaud, l’été normand s’enflamme
Face à l’augmentation du nombre d’incendies, la vigilance portée aux facteurs de risques liés aux travaux d’été doit être…
Publicité