Aller au contenu principal

FOUGERES - JUIN 2008

Jeudi 26 juin Amenés 319, dont 139 broutards. En élevage, les échanges sont calmes et sélectifs de la part des engraisseurs spécialisés. La demande est ciblée sur le cheptel de qualité ainsi que sur les animaux avec du potentiel. En revanche, les transactions sont tendues dans le bétail commun en conformation ou trop maigre. La vente est également très sélective dans les broutards et si les bons mâles charolais restent normalement valorisés, les échanges sont laborieux avec une forte pression tarifaire en sujets de moyenne conformation. Peu de changement pour les femelles. En amouillantes, le commerce est régulier pour les allaitantes convenables avec des cours stables. (L.C.). A la pièce : Génisses amouillantes Normandes légères 1000,00-1300,00; convenables 1300,00-1600,00; Frisonnes légères 850,00-1100,00; convenables 1100,00-1300,00; Croisées Charolaises ordinaires 1000,00-1400,00; Croisées autres races ordinaires 1000,00-1400,00. Génissons légers 6-12 mois 350,00-400,00; ordinaires 6-12 mois 400,00-480,00; convenables 6-12 mois 500,00-550,00; supérieurs 6-12 mois 550,00-600,00; ordinaires 15-18 mois 430,00-610,00; supérieurs 15-18 mois 610,00-700,00. Broutards mâles légers 485,00-585,00; convenables 600,00-675,00; Races à viande mâles supérieurs 675,00-735,00. Bœufs Croisés ordinaires sans dents inc.; meilleurs sans dents inc.; Normands sans dents inc.; Croisés ordinaires en dents inc.; meilleurs en dents inc.; Normands en dents inc. Vaches Frisonnes légères d’herbage et d’embouche 450,00-580,00; lourdes d’herbage et d’embouche 600,00-700,00; Normandes légères convenables d’herbage et d’embouche 600,00-750,00; lourdes convenables d’herbage et d’embouche 750,00-800,00; Races à viande ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 610,00-950,00; supérieures d’herbage et d’embouche jeunes 1000,00-1200,00. Jeudi 19 juin Amenés 295, dont 135 broutards. En élevage, la vente reste calme avec une demande ciblée de la part des engraisseurs spécialisés. Le cheptel de qualité et les animaux avec du potentiel restent demandés et normalement valorisés. En revanche, les transactions sont lentes et sélectives dans le bétail commun en conformation ou trop maigre. En broutards, l’offre est de qualité plus ordinaire. Le mauvais commerce dans le jeune bovin incite les engraisseurs à la plus grande prudence. La vente est sélective et si les bons mâles charolais restent normalement valorisés, les échanges sont laborieux avec une forte pression tarifaire et des invendus dans les sujets de moyenne conformation. Dans les femelles, les bonnes laitonnes charolaises indemnes d’IBR restent normalement valorisées mais le placement est difficile dans la petite marchandise avec très peu de besoins sur le marché espagnol. (L.C.). A la pièce : Génisses amouillantes Normandes légères 1000,00-1300,00; convenables 1300,00-1600,00; Frisonnes légères 850,00-1100,00; convenables 1100,00-1300,00; Croisées Charolaises ordinaires 1000,00-1400,00; Croisées autres races ordinaires 1000,00-1400,00. Génissons légers 6-12 mois 350,00-400,00; ordinaires 6-12 mois 400,00-480,00; convenables 6-12 mois 500,00-550,00; supérieurs 6-12 mois 550,00-600,00; ordinaires 15-18 mois 430,00-610,00; supérieurs 15-18 mois 610,00-700,00. Broutards mâles légers 485,00-585,00; convenables 600,00-675,00; Races à viande mâles supérieurs 675,00-735,00. Bœufs Croisés ordinaires sans dents inc.; meilleurs sans dents inc.; Normands sans dents inc.; Croisés ordinaires en dents inc.; meilleurs en dents inc.; Normands en dents inc. Vaches Frisonnes légères d’herbage et d’embouche 450,00-580,00; lourdes d’herbage et d’embouche 600,00-700,00; Normandes légères convenables d’herbage et d’embouche 600,00-750,00; lourdes convenables d’herbage et d’embouche 750,00-800,00; Races à viande ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 610,00-950,00; supérieures d’herbage et d’embouche jeunes 1000,00-1200,00. Jeudi 12 juin Amenés 226, dont 95 broutards. En élevage, la tendance commerciale est assez tendue face à la dégradation tarifaire de la viande. Les animaux achetés en ce moment sortiront en été et les acheteurs font très attention à ne pas prendre des bêtes qui nécessiteraient une complémentation alimentaire trop importante. La vente est sélective avec des cours en baisse dans le bétail commun ou trop maigre. En broutards, la demande est ciblée sur de la très bonne marchandise. Cette dernière maintient ses prix alors que la vente est plus difficile en broutards communs. En femelles, les échanges sont peu actifs face aux difficultés d’écoulement sur l’Espagne. Les tarifs sont stables avec une demande assez régulière pour les bonnes amouillantes. (L.C.). A la pièce : Génisses amouillantes Normandes légères 1000,00-1300,00; convenables 1300,00-1600,00; Frisonnes légères 850,00-1100,00; convenables 1100,00-1300,00; Croisées Charolaises ordinaires 1000,00-1400,00; Croisées autres races ordinaires 1000,00-1400,00. Génissons légers 6-12 mois 350,00-400,00; ordinaires 6-12 mois 400,00-480,00; convenables 6-12 mois 500,00-550,00; supérieurs 6-12 mois 550,00-600,00; ordinaires 15-18 mois 430,00-610,00; supérieurs 15-18 mois 610,00-700,00. Broutards mâles légers 485,00-585,00; convenables 600,00-675,00; Races à viande mâles supérieurs 675,00-735,00. Bœufs Croisés ordinaires sans dents inc.; meilleurs sans dents inc.; Normands sans dents inc.; Croisés ordinaires en dents inc.; meilleurs en dents inc.; Normands en dents inc. Vaches Frisonnes légères d’herbage et d’embouche 450,00-580,00; lourdes d’herbage et d’embouche 600,00-700,00; Normandes légères convenables d’herbage et d’embouche 600,00-750,00; lourdes convenables d’herbage et d’embouche 750,00-800,00; Races à viande ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 610,00-950,00; supérieures d’herbage et d’embouche jeunes 1000,00-1200,00. Jeudi 5 juin Amenés 294 dont 150 broutards. En élevage, les apports sont de qualité hétérogènes avec beaucoup d’animaux de moyenne qualité. Les mauvaises conditions climatiques de ces dernières semaines et l’avancement dans la saison d’herbage freinent les besoins, notamment dans les animaux à herbager. Le commerce est lent avec une sélection sévère de la part des acheteurs. Les cours sont néanmoins maintenus dans les meilleurs animaux mais les difficultés de commercialisation sont plus prononcées pour le bétail ordinaire à finir et dans tout le cheptel plus commun destiné à l’herbage. En broutards, le commerce est assez régulier avec des tarifs facilement maintenus dans les bons lots de charolais, rouge des prés ou Blonds d’Aquitaine. Le placement reste par contre lent et sélectif dans le reste des mâles ordinaires ou durcis. Pour les femelles, la commercialisation est assez difficile. Les quelques rares laitonnes lourdes de qualité et indemnes d’IBR demeurent sollicitées par les acheteurs régionaux. Le placement est laborieux avec des tarifs discutés dans la marchandise destinée à l’export sur l’Espagne. En amouillantes, les transactions sont normales avec une reconduction des cours (L.C.). A la pièce : Génisses amouillantes Normandes légères 1000,00-1300,00; convenables 1300,00-1600,00; Frisonnes légères 850,00-1100,00; convenables 1100,00-1300,00; Croisées Charolaises ordinaires 1000,00-1400,00 ; Croisées autres races ordinaires 1000,00-1400,00. Génissons légers 6-12 mois 350,00-400,00 ; ordinaires 6-12 mois 400,00-480,00; convenables 6-12 mois 500,00-550,00; supérieurs 6-12 mois 550,00-600,00; ordinaires 15-18 mois 430,00-610,00; supérieurs 15-18 mois 610,00-700,00. Broutards mâles légers 485,00-585,00; convenables 585,00-660,00; Races à viande mâles supérieurs 660,00-720,00. Bœufs Croisés ordinaires sans dents inc.; meilleurs sans dents inc.; Normands sans dents inc.; Croisés ordinaires en dents inc.; meilleurs en dents inc.; Normands en dents inc. Vaches Frisonnes légères d’herbage et d’embouche 450,00-580,00 ; lourdes d’herbage et d’embouche 600,00-700,00 ; Normandes légères convenables d’herbage et d’embouche 600,00-750,00; lourdes convenables d’herbage et d’embouche 750,00-800,00; Races à viande ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 610,00-950,00; supérieures d’herbage et d’embouche jeunes 1000,00-1200,00.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 6e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS confirme, vendredi 26 mars 2021, qu'un sixième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans la zone historique.
SAMA THIBERVILLE 27
Un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27)
Depuis le 1er mars, la Sama propose un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27). Au commerce : Olivier…
TUBERCULOSE BOVINE, REUNION THURY HARCOURT
Tuberculose bovine : la profession réclame efficacité et rapidité
Jeudi 18 mars, à Thury-Harcourt, les éleveurs de Suisse normande étaient invités à une réunion sur la tuberculose bovine, à l’…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
VIDEO. L’opération recyclage de pneus est sur les rails
Depuis mardi 16 et jusqu’à lundi 29 mars, la FDSEA organise une collecte de pneus usagés. Grâce à l’aide financière et matérielle…
Publicité