Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

FOUGERES - NOVEMBRE 2006

30 novembre Amenés 364, dont 166 broutards et 28 amouillantes. En élevage, face à la dégradation importante du prix de la viande, les engraisseurs sont attentistes et freinent leurs achats (surtout que la période et les conditions climatiques sont peu favorables). Le commerce est tendu et les tarifs sont orientés à la baisse, notamment dans le bétail de moyenne conformation ou âgé. La demande est prudente dans les laitières dont l’offre est plus étoffée, compte tenu de la dégradation des cours de la viande. En broutards, on observe un mauvais commerce avec des besoins extrèmement limités. Les tarifs sont orientés à la baisse dans l’ensemble des mâles notamment dans la moyenne marchandise. La vente est tardive et les tarifs pratiqués sont de nouveau orientés à la baisse dans les mâles toutes catégories confondues. Les échanges sont asez calmes dans les femelles mais sans modification tarifaire. En amouillantes, le commerce est plus calme, dans une gamme de prix sans changement dans les laitières proches du terme (L.C.). A la pièce : Génisses amouillantes Normandes légères 650,00-830,00; convenables 850,00-1200,00; Frisonnes légères 600,00-750,00; convenables 750,00-1150,00; Croisées Charolaises ordinaires 900,00-1400,00 ; Croisées autres races ordinaires 850,00-1350,00. Génissons légers 6-12 mois 360,00-430,00 ; ordinaires 6-12 mois 430,00-520,00 ; convenables 6-12 mois 520,00-610,00 ; supérieurs 6-12 mois 610,00-700,00 ; ordinaires 15-18 mois 510,00-750,00; supérieurs 15-18 mois 750,00-870,00. Broutards mâles légers 600,00-730,00 ; convenables 730,00-780,00 ; Races à viande mâles supérieurs 780,00-830,00. Bœufs Croisés ordinaires sans dents 750,00-1030,00; meilleurs sans dents 1030,00-1250,00; Normands sans dents 730,00-930,00; Croisés ordinaires en dents 950,00-1200,00; meilleurs en dents 1200,00-1350,00; Normands en dents 750,00-880,00. Vaches Frisonnes légères d’herbage et d’embouche 380,00-550,00; lourdes d’herbage et d’embouche 550,00-630,00 ; Normandes légères convenables d’herbage et d’embouche 500,00-680,00 ; lourdes convenables d’herbage et d’embouche 680,00-780,00 ; Races à viande ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 630,00-900,00; supérieures d’herbage et d’embouche jeunes 900,00-1180,00. 23 novembre Amenés 391, dont 175 broutards et 25 amouillantes. En élevage, l’ambiance commerciale est plus lourde face à l’effondrement du marché de la viande. Les transactions sont sélectives et les tarifs sont en légère baisse, notamment dans le bétail de moyenne conformation. L’offre en laitières est plus étoffée mais la demande est prudente. En broutards, les transactions sont tendues avec une offre suffisante pour la demande. Les tarifs sont orientés à la baisse dans l’ensemble des mâles notamment dans la moyenne marchandise. La vente est très calme également dans les femelles. En amouillantes, le commerce reste régulier, dans une gamme de prix san schangement dans les laitières proches du terme (L.C.). A la pièce : Génisses amouillantes Normandes légères 650,00-830,00; convenables 850,00-1200,00; Frisonnes légères 600,00-750,00; convenables 750,00-1150,00; Croisées Charolaises ordinaires 900,00-1400,00 ; Croisées autres races ordinaires 850,00-1350,00. Génissons légers 6-12 mois 360,00-430,00 ; ordinaires 6-12 mois 430,00-520,00 ; convenables 6-12 mois 520,00-610,00 ; supérieurs 6-12 mois 610,00-700,00 ; ordinaires 15-18 mois 510,00-750,00; supérieurs 15-18 mois 750,00-870,00. Broutards mâles légers 610,00-730,00 ; convenables 730,00-790,00 ; Races à viande mâles supérieurs 790,00-830,00. Bœufs Croisés ordinaires sans dents 750,00-1030,00; meilleurs sans dents 1030,00-1280,00; Normands sans dents 730,00-930,00; Croisés ordinaires en dents 950,00-1200,00; meilleurs en dents 1200,00-1360,00; Normands en dents 750,00-880,00. Vaches Frisonnes légères d’herbage et d’embouche 380,00-550,00; lourdes d’herbage et d’embouche 550,00-630,00 ; Normandes légères convenables d’herbage et d’embouche 500,00-680,00 ; lourdes convenables d’herbage et d’embouche 680,00-780,00 ; Races à viande ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 630,00-930,00; supérieures d’herbage et d’embouche jeunes 930,00-1180,00. SYNTHESE DES MARCHES DE LA SICAMON ST-PIERRE-SUR-DIVES (14) LIEUREY (27) SOLIGNY-LA-TRAPPE (61) SEMAINE DU 13 au 17 NOVEMBRE 2006 ANIMAUX MIS EN VENTE SUR LES 3 MARCHES AU CADRAN : 469 Bovins de viande : Ambiance commerciale plus calme en début de semaine sur toutes les catégories présentées. Sur le marché de milieu de semaine à LIEUREY vente plus facile surtout en réforme laitière. Bovins maigres : Peu d’offre en bovin d’herbage traditionnel. Cours reconduits en sujet d’avenir. En broutards la tendance demeure calme en sujets manquant de finition de poids. Cours juste reconduits dans les meilleures. En broutardes demande suivie cours reconduits. Marchés des veaux : Cours reconduits vente plus fluide. Marché des ovins : Bonne demande en toutes marchandises bien finies. La vente a été complète. EFFECTIFS BOVINS VIANDE : 89 BOEUFS VIANDE : AU KG VIF Bœufs normands kg vif " O " 1.29/1.45, Bœufs normands kg vif " R " 1.45/1.48, Bœufs charolais kg vif " U " 1.93/2.01, Bœufs charolais kg vif " R " 1.64/1.81, Bœufs croisés kg vif " R " 1.50/1.57, Bœufs croisés kg vif " O " 1.30/1.45, Bœufs FFPN kg vif " O " 1.20/1.25, GENISSES VIANDE : AU KG VIF Génisses normandes kg vif " R " 1.38/1.40, Génisses normandes kg vif " O " 1.23/1.35, Génisses charolaises kg vif " U " 1.80/1.85, Génisses charolaises kg vif " R " 1.46/1.65, Génisses croisées kg vif " R " 1.45/1.68, Génisses croisées kg vif " O " 1.15/1.28, Génisses FFPN kg vif " O " 1.21/1.24, TAUREAUX DE VIANDE : AU KG VIF Taureaux normands kg vif " O " 1.20/1.30, Taureaux croisés kg vif " U " 1.53, VACHES VIANDE : AU KG VIF Vaches normandes kg vif " O " 1.20/1.38, Vaches charolaises kg vif " R " 1.55/1.72, Vaches croisées kg vif " R " 1.31/1.51, Vaches croisées kg vif " O " 1.22/1.35, Vaches FFPN kg vif " O " 1.15/1.27, Vaches FFPN kg vif " P " 1.06/1.10. EFFECTIFS BOVINS MAIGRE : 154 BROUTARDS : Broutards normands légers 460/500, Broutards charolais lourds 850/930, Broutards charolais légers 710/770, Broutards limousins légers 710/750, Broutards croisés lourds 820/980, Broutards croisés légers 680/720, Broutards bl. Aquitaine légers 810/850, BROUTARDES : Broutardes charolaises lourdes 640/660, Broutarde charolaise légère 560/600, Broutardes croisées lourdes 630/660, Broutardes croisées légères 480/590, VACHES D’HERBAGE : Vaches FFPN 550/770, GENISSES D’HERBAGE : Génisses bl. Aquitaine 1180/1370. EFFECTIFS OVINS : 204 AGNEAUX Agneaux lourds 100/120, Agneaux légers 85/93, Agnelles lourdes 75/85, Agneaux et Agnelles maigres 65/75, BREBIS : Brebis lourdes 59/71, Brebis légères 25/55, BELIERS : Béliers lourds 95/100, Béliers légers et jeunes 75/85. EFFECTIFS VEAUX : 12 ELEVAGE : Mâles normands 242/268, Mâles charolais Femelles croisées 320, ENGRAISSEMENT Mâles normands 190/230, Mâles FFPN 190/200, Mâles croisés 200/262. 9 novembre Amenés 342, dont 140 broutards et 31 amouillantes. En élevage, les échanges sont assez réguliers mais dans une gamme de prix sans changement pour le bon bétail d’embouche. Les transactions sont en revanche très calmes avec des acheteurs prudents en ce qui concerne les animaux de moyenne conformation ou âgés. En broutards, l’offre est plus étofffée et facilite quelque peu le travail des acheteurs. Les transactions sont plus sélectives et les tarifs pratiqués sont difficilement maintenus dans les mâles, notamment dans la moyenne marchandise. Les tarifs sont reconduits dans l’ensemble des mâles et femelles. En amouillantes, les laitières proches du terme ou en lait restent recherchées et bien valorisées (L.C.). A la pièce : Génisses amouillantes Normandes légères 650,00-830,00; convenables 850,00-1200,00; Frisonnes légères 600,00-750,00; convenables 750,00-1150,00; Croisées Charolaises ordinaires 900,00-1400,00 ; Croisées autres races ordinaires 850,00-1350,00. Génissons légers 6-12 mois 380,00-440,00 ; ordinaires 6-12 mois 440,00-540,00 ; convenables 6-12 mois 540,00-630,00 ; supérieurs 6-12 mois 630,00-730,00 ; ordinaires 15-18 mois 540,00-780,00; supérieurs 15-18 mois 780,00-880,00. Broutards mâles légers 640,00-750,00 ; convenables 750,00-820,00 ; Races à viande mâles supérieurs 820,00-860,00. Bœufs Croisés ordinaires sans dents 760,00-1030,00; meilleurs sans dents 1030,00-1280,00; Normands sans dents 730,00-930,00; Croisés ordinaires en dents 980,00-1210,00; meilleurs en dents 1210,00-1360,00; Normands en dents 760,00-880,00. Vaches Frisonnes légères d’herbage et d’embouche 380,00-550,00; lourdes d’herbage et d’embouche 550,00-630,00 ; Normandes légères convenables d’herbage et d’embouche 500,00-680,00 ; lourdes convenables d’herbage et d’embouche 680,00-780,00 ; Races à viande ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 630,00-930,00; supérieures d’herbage et d’embouche jeunes 930,00-1180,00. 2 novembre Amenés 192, dont 114 broutards et 18 amouillantes. En élevage, la modestie de l’offre permet une commercialisation assez régulière et une reconduction des prix dans l’ensemble du bétail d’embouche. En broutards, la commercialisation demeure très calme malgré la réduction de l’offre. Les tarifs sont reconduits dans l’ensemble des mâles et femelles. En amouillantes, les laitières proches du terme ou en lait restent recherchées et bien valorisées (L.C.). A la pièce : Génisses amouillantes Normandes légères 650,00-830,00; convenables 850,00-1200,00; Frisonnes légères 600,00-750,00; convenables 750,00-1150,00; Croisées Charolaises ordinaires 900,00-1400,00 ; Croisées autres races ordinaires 850,00-1350,00. Génissons légers 6-12 mois 380,00-440,00 ; ordinaires 6-12 mois 440,00-540,00 ; convenables 6-12 mois 540,00-630,00 ; supérieurs 6-12 mois 630,00-730,00 ; ordinaires 15-18 mois 540,00-780,00; supérieurs 15-18 mois 780,00-880,00. Broutards mâles légers 640,00-750,00 ; convenables 750,00-820,00 ; Races à viande mâles supérieurs 820,00-860,00. Bœufs Croisés ordinaires sans dents 760,00-1030,00; meilleurs sans dents 1030,00-1280,00; Normands sans dents 730,00-930,00; Croisés ordinaires en dents 980,00-1210,00; meilleurs en dents 1210,00-1360,00; Normands en dents 760,00-880,00. Vaches Frisonnes légères d’herbage et d’embouche 380,00-550,00; lourdes d’herbage et d’embouche 550,00-630,00 ; Normandes légères convenables d’herbage et d’embouche 500,00-680,00 ; lourdes convenables d’herbage et d’embouche 680,00-780,00 ; Races à viande ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 630,00-930,00; supérieures d’herbage et d’embouche jeunes 930,00-1180,00.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Ludovic Blin Président de la section laitière régionale de la FRSEA Normandie “ Et maintenant ? ”
A l’heure où le déconfinement s’organise progressivement sur le territoire français, le secteur laitier dresse un premier bilan…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité