Aller au contenu principal

FOUGERES - OCTOBRE 2006

26 octobre Amenés 310, dont 133 broutards et 23 amouillantes. En élevage, les échanges sont réguliers avec des tarifs reconduits pour le cheptel convenable à finir rapidement ou plus jeune à conserver. Le commerce reste difficile pour la marchandise ordinaire et les vaches âgées. En broutards, si les bons lots de mâles restent recherchés, car peu offerts, la vente est sélective avec des tarifs juste maintenus pour les sujets ordinaires. La vente est régulière pour les bonnes laitonnes, recherchés par les acheteurs régionaux. le placement est plus difficile pour les petites femelles communes. En amouillantes, la demande est soutenue dans les vaches laitières( frisonnes et normandes), proches du terme (L.C.). Le placement est plus aléatoire pour les femelles longues à faire. A la pièce : Génisses amouillantes Normandes légères 650,00-830,00; convenables 850,00-1200,00; Frisonnes légères 600,00-750,00; convenables 750,00-1150,00; Croisées Charolaises ordinaires 900,00-1400,00 ; Croisées autres races ordinaires 850,00-1350,00. Génissons légers 6-12 mois 380,00-440,00 ; ordinaires 6-12 mois 440,00-540,00 ; convenables 6-12 mois 540,00-630,00 ; supérieurs 6-12 mois 630,00-730,00 ; ordinaires 15-18 mois 540,00-780,00; supérieurs 15-18 mois 780,00-880,00. Broutards mâles légers 640,00-750,00 ; convenables 750,00-820,00 ; Races à viande mâles supérieurs 820,00-860,00. Bœufs Croisés ordinaires sans dents 760,00-1030,00; meilleurs sans dents 1030,00-1280,00; Normands sans dents 730,00-930,00; Croisés ordinaires en dents 980,00-1210,00; meilleurs en dents 1210,00-1360,00; Normands en dents 760,00-880,00. Vaches Frisonnes légères d’herbage et d’embouche 380,00-550,00; lourdes d’herbage et d’embouche 550,00-630,00 ; Normandes légères convenables d’herbage et d’embouche 500,00-680,00 ; lourdes convenables d’herbage et d’embouche 680,00-780,00 ; Races à viande ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 630,00-930,00; supérieures d’herbage et d’embouche jeunes 930,00-1180,00. 19 octobre Amenés 319, dont 129 broutards et 29 amouillantes. En élevage, la commercialisation reste calme face aux besoins mesurés et précis des acheteurs présents. Si la vente est normale avec des tarifs stables pour le cheptel de qualité, destiné à l’embouche ; l’écoulement est plus aléatoire pour les vaches ordinaires, maigres ou trop âgées. En broutards, la présentation est moins importante. Les transactions sont suivies avec des tarifs stables pour les bons lots de mâles ainsi que pour les meilleures femelles. Les échanges restent sélectifs dans la marchandise ordinaire et les petites femelles destinées à l’Espagne. En amouillantes, la demande est assez active dans les femelles laitières, proches du terme ainsi que pour les vaches en production (L.C.). A la pièce : Génisses amouillantes Normandes légères 650,00-830,00; convenables 850,00-1200,00; Frisonnes légères 600,00-750,00; convenables 750,00-1150,00; Croisées Charolaises ordinaires 900,00-1400,00 ; Croisées autres races ordinaires 850,00-1350,00. Génissons légers 6-12 mois 380,00-440,00 ; ordinaires 6-12 mois 440,00-540,00 ; convenables 6-12 mois 540,00-630,00 ; supérieurs 6-12 mois 630,00-730,00 ; ordinaires 15-18 mois 540,00-780,00; supérieurs 15-18 mois 780,00-880,00. Broutards mâles légers 640,00-750,00 ; convenables 750,00-820,00 ; Races à viande mâles supérieurs 820,00-860,00. Bœufs Croisés ordinaires sans dents 760,00-1030,00; meilleurs sans dents 1030,00-1280,00; Normands sans dents 730,00-930,00; Croisés ordinaires en dents 980,00-1210,00; meilleurs en dents 1210,00-1360,00; Normands en dents 760,00-880,00. Vaches Frisonnes légères d’herbage et d’embouche 380,00-550,00; lourdes d’herbage et d’embouche 550,00-630,00 ; Normandes légères convenables d’herbage et d’embouche 500,00-680,00 ; lourdes convenables d’herbage et d’embouche 680,00-780,00 ; Races à viande ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 630,00-930,00; supérieures d’herbage et d’embouche jeunes 930,00-1180,00. Amenés 349, dont 163 broutards et 42 amouillantes. En élevage, l’activité commerciale est encore assez calme et si les acheteurs ont toujours quelques besoins, ils restent très prudents dans leur choix. L’écoulement reste assez régulier avec un plafonnement des prix pour le cheptel de qualité destiné à l’embouche. Le placement est très sélectif pour les vaches ordinaires, maigres ou trop agées. En broutards, la commercialisation est assez régulière avec une stabilité des prix pour les bons mâles ainsi qu’en bonnes laitonnes, indemnes d’IBR. La sélection est par contre sensible avec des tarifs plus discutés pour les mâles de qualité ordinaire ainsi que pour les petites femelles destinées à l’Espagne. En amouillantes, la demande est régulière pour la marchandise de qualité, toutes catégories confondues, normalement valorisée. Le placement est plus aléatoire dans les animaux plus communs (L.C.). A la pièce : Génisses amouillantes Normandes légères 650,00-830,00; convenables 850,00-1200,00; Frisonnes légères 600,00-750,00; convenables 750,00-1150,00; Croisées Charolaises ordinaires 900,00-1400,00; Croisées autres races ordinaires 850,00-1350,00. Génissons légers 6-12 mois 380,00-440,00; ordinaires 6-12 mois 440,00-540,00; convenables 6-12 mois 540,00-630,00; supérieurs 6-12 mois 630,00-730,00; ordinaires 15-18 mois 540,00-780,00; supérieurs 15-18 mois 780,00-880,00. Broutards mâles légers 640,00-750,00; convenables 750,00-820,00; Races à viande mâles supérieurs 820,00-860,00. Bœufs Croisés ordinaires sans dents 760,00-1030,00; meilleurs sans dents 1030,00-1280,00; Normands sans dents 730,00-930,00; Croisés ordinaires en dents 980,00-1210,00; meilleurs en dents 1210,00-1360,00; Normands en dents 760,00-880,00. Vaches Frisonnes légères d’herbage et d’embouche 380,00-550,00; lourdes d’herbage et d’embouche 550,00-630,00; Normandes légères convenables d’herbage et d’embouche 500,00-680,00; lourdes convenables d’herbage et d’embouche 680,00-780,00; Races à viande ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 630,00-930,00; supérieures d’herbage et d’embouche jeunes 930,00-1180,00.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 7e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS et la DDPP confirment, mardi 13 avril2021, qu'un septième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans le Bessin.
Christian et Catherine Duchemin vendent La Ferme du Val d’Odon à Alain Datin
Christian et Catherine Duchemin passent la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de La Ferme du Val d'…
SAMA THIBERVILLE 27
Un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27)
Depuis le 1er mars, la Sama propose un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27). Au commerce : Olivier…
TUBERCULOSE BOVINE, REUNION THURY HARCOURT
Tuberculose bovine : la profession réclame efficacité et rapidité
Jeudi 18 mars, à Thury-Harcourt, les éleveurs de Suisse normande étaient invités à une réunion sur la tuberculose bovine, à l’…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
Publicité