Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

FOUGERES - SEPTEMBRE 2007

Jeudi 27 septembre Amenés 111, dont 42 broutards, 54 herbagers et 15 amouillantes. En élevage, l’ambiance commerciale est calme face à la faiblesse des apports. Les tarifs sont juste maintenus dans l’ensemble du cheptel destiné à l’embouche. En broutards, l’écoulement est lent car le manque d’acheteurs ne facilite pas le commerce. Les cours se maintiennent difficilement dans l’ensemble des mâles et des femelles. En amouillantes, les transactions sont régulières avec toujours une bonne tenue des prix pour les femelles proche du terme ou avec de bonnes perspectives d’avenir. (L.C.). A la pièce : Génisses amouillantes Normandes légères 900,00-1200,00; convenables 1250,00-1500,00; Frisonnes légères 800,00-1100,00; convenables 1150,00-1400,00; Croisées Charolaises ordinaires 950,00-1450,00; Croisées autres races ordinaires 900,00-1400,00. Génissons légers 6-12 mois 345,00-430,00; ordinaires 6-12 mois 430,00-500,00; convenables 6-12 mois 500,00-580,00; supérieurs 6-12 mois 580,00-640,00; ordinaires 15-18 mois 420,00-630,00; supérieurs 15-18 mois 630,00-780,00. Broutards mâles légers 550,00-690,00; convenables 690,00-730,00; Races à viande mâles supérieurs 730,00-760,00. Bœufs Croisés ordinaires sans dents 840,00-990,00; meilleurs sans dents 990,00-1140,00; Normands sans dents 640,00-840,00; Croisés ordinaires en dents 890,00-1190,00; meilleurs en dents 1190,00-1360,00; Normands en dents 640,00-690,00. Vaches Frisonnes légères d’herbage et d’embouche 470,00-630,00; lourdes d’herbage et d’embouche 630,00-700,00; Normandes légères convenables d’herbage et d’embouche 590,00-780,00; lourdes convenables d’herbage et d’embouche 780,00-840,00; Races à viande ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 650,00-950,00; supérieures d’herbage et d’embouche jeunes 950,00-1170,00. Jeudi 20 septembre Amenés 123, dont 80 broutards, 36 herbagers et 7 amouillantes. En élevage, l’ambiance commerciale reste très calme malgré la faiblesse des apports. Les transactions restent sélectives avec des tarifs juste maintenus dans l’ensemble du cheptel destiné à l’embouche. En broutards, la commercialisation demeure difficile face au manque de besoins des acheteurs. La vente est lente avec un nouvel affaiblissement des cours dans l‘ensemble des mâles et des femelles. En amouillantes, la commercialisation reste fluide avec une bonne tenue des prix pour les femelles proches du terme ou ayant de bonnes perspectives de production. (L.C.). A la pièce : Génisses amouillantes Normandes légères 900,00-1200,00; convenables 1250,00-1500,00; Frisonnes légères 800,00-1100,00; convenables 1150,00-1400,00; Croisées Charolaises ordinaires 950,00-1450,00; Croisées autres races ordinaires 900,00-1400,00. Génissons légers 6-12 mois 345,00-430,00; ordinaires 6-12 mois 430,00-500,00; convenables 6-12 mois 500,00-580,00; supérieurs 6-12 mois 580,00-640,00; ordinaires 15-18 mois 420,00-630,00; supérieurs 15-18 mois 630,00-780,00. Broutards mâles légers 550,00-690,00; convenables 690,00-730,00; Races à viande mâles supérieurs 730,00-760,00. Bœufs Croisés ordinaires sans dents 840,00-990,00 ; meilleurs sans dents 990,00-1140,00 ; Normands sans dents 640,00-840,00 ; Croisés ordinaires en dents 890,00-1190,00; meilleurs en dents 1190,00-1360,00; Normands en dents 640,00-690,00. Vaches Frisonnes légères d’herbage et d’embouche 470,00-630,00; lourdes d’herbage et d’embouche 630,00-700,00; Normandes légères convenables d’herbage et d’embouche 590,00-780,00; lourdes convenables d’herbage et d’embouche 780,00-840,00; Races à viande ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 650,00-950,00; supérieures d’herbage et d’embouche jeunes 950,00-1170,00. Jeudi 13 septembre Amenés 240, dont 85 broutards, 139 herbagers et 16 amouillantes. En élevage, les transactions sont très sélectives avec des tarifs en baissent y compris dans les bonnes femelles d’embouche. La tendance baissière se confirme pour les réformes allaitantes de qualité ordinaire ou plus âgées. En broutards, les transactions demeurent laborieuses avec un effondrement des prix dans l’ensemble des mâles. Les échanges sont également assez calmes dans les femelles. En amouillantes, le commerce est régulier et les tarifs se maintiennent sans difficultés pour les femelles laitières (L.C.). A la pièce : Génisses amouillantes Normandes légères 900,00-1200,00; convenables 1250,00-1500,00; Frisonnes légères 800,00-1100,00; convenables 1150,00-1400,00; Croisées Charolaises ordinaires 950,00-1450,00; Croisées autres races ordinaires 900,00-1400,00. Génissons légers 6-12 mois 345,00-430,00; ordinaires 6-12 mois 430,00-500,00; convenables 6-12 mois 500,00-580,00; supérieurs 6-12 mois 580,00-640,00; ordinaires 15-18 mois 420,00-630,00; supérieurs 15-18 mois 630,00-780,00. Broutards mâles légers 550,00-690,00; convenables 690,00-730,00; Races à viande mâles supérieurs 730,00-760,00. Bœufs Croisés ordinaires sans dents 840,00-990,00 ; meilleurs sans dents 990,00-1140,00 ; Normands sans dents 640,00-840,00 ; Croisés ordinaires en dents 890,00-1190,00; meilleurs en dents 1190,00-1360,00; Normands en dents 640,00-690,00. Vaches Frisonnes légères d’herbage et d’embouche 470,00-630,00; lourdes d’herbage et d’embouche 630,00-700,00; Normandes légères convenables d’herbage et d’embouche 590,00-780,00; lourdes convenables d’herbage et d’embouche 780,00-840,00; Races à viande ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 650,00-950,00; supérieures d’herbage et d’embouche jeunes 950,00-1170,00. Jeudi 6 septembre Amenés 240, dont 85 broutards, 139 herbagers et 16 amouillantes. En élevage, les transactions sont plus prudentes et sélectives. Les tarifs plafonnent dans les bonnes femelles d’embouche (jeunes) mais le tri est très sévère dans les réformes allaitantes de qualité ordinaires ou plus âgées. En broutards, les transactions sont une nouvelle fois laborieuse face au manque de commande des acheteurs. Les transactions sont tardives avec de nombreux invendus et des tarifs en baisse dans l’ensemble des mâles. Les transactions sont également assez calmes dans les femelles. En amouillantes, la demande reste suivie dans les frisonnes et normandes proches du terme (L.C.). A la pièce : Génisses amouillantes Normandes légères 900,00-1000,00; convenables 1200,00-1400,00; Frisonnes légères 800,00-1050,00; convenables 1100,00-1350,00; Croisées Charolaises ordinaires 900,00-1400,00; Croisées autres races ordinaires 900,00-1400,00. Génissons légers 6-12 mois 345,00-430,00; ordinaires 6-12 mois 430,00-510,00; convenables 6-12 mois 530,00-600,00; supérieurs 6-12 mois 600,00-640,00; ordinaires 15-18 mois 420,00-630,00; supérieurs 15-18 mois 650,00-790,00. Broutards mâles légers 600,00-710,00; convenables 710,00-750,00; Races à viande mâles supérieurs 750,00-790,00. Bœufs Croisés ordinaires sans dents 840,00-990,00 ; meilleurs sans dents 990,00-1140,00 ; Normands sans dents 640,00-840,00 ; Croisés ordinaires en dents 890,00-1190,00; meilleurs en dents 1190,00-1360,00; Normands en dents 640,00-690,00. Vaches Frisonnes légères d’herbage et d’embouche 470,00-630,00; lourdes d’herbage et d’embouche 630,00-710,00; Normandes légères convenables d’herbage et d’embouche 590,00-780,00; lourdes convenables d’herbage et d’embouche 780,00-840,00; Races à viande ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 650,00-950,00; supérieures d’herbage et d’embouche jeunes 1000,00-1200,00.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
MARC BUON ET SA FILLE JULIE
Marc revit et fait sa rééducation en allant voir ses vaches
Agriculteur à Loucelles, ancien président de la FDSEA du Calvados et ancien vice-président de la Safer Normandie, Marc Buon est…
John Deere : le premier 8R sur les routes du pays d’Auge
Les établissement Ruaux ont vendu et livré le premier tracteur John Deere 8R/370 en Normandie. Visite complète au champ.
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)
Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils…
Publicité