Aller au contenu principal

FOUGERES - SEPTEMBRE 2008

Jeudi 25 septembre Amenés 164, dont 92 broutards et 92 herbagères. En bovins d’élevage, le mauvais commerce dans la viande n’incite pas les acheteurs à la dépense. Les transactions demeurant sélectives avec des tarifs plus discutés pour les bonnes vaches d’embouche. Le bétail de qualité ordinaire se vend difficilement avec des cours en baisse. En broutards, les transactions sont une nouvelle fois assez tendues, avec des beoisns peu nombreux et précis. Les tarifs sont difficilement maintenus pour les bons lots de mâles charolais. La demande est quasi inexistante dans la moyenne marchandise pour laquelle les tarifs sont malmenés lorsqu’ils trouvent preneur. En amouillantes, le commerce est très calme en vaches de moyenne conforamtion ou sans potentiel. Les bonnes vaches maintiennent leurs prix. (L.C.). A la pièce : Génisses amouillantes Normandes légères 1000,00-1250,00; convenables 1250,00-1500,00; Frisonnes légères 850,00-1000,00; convenables 1000,00-1250,00; Croisées Charolaises ordinaires 1000,00-1400,00 ; Croisées autres races ordinaires 1000,00-1400,00. Génissons légers 6-12 mois 350,00-400,00 ; ordinaires 6-12 mois 400,00-480,00 ; convenables 6-12 mois 480,00-520,00 ; supérieurs 6-12 mois 520,00-550,00 ; ordinaires 15-18 mois 430,00-570,00 ; supérieurs 15-18 mois 570,00-630,00. Broutards mâles légers 430,00-580,00; convenables 580,00-650,00; Races à viande mâles supérieurs 670,00-740,00. Bœufs Croisés ordinaires sans dents inc.; meilleurs sans dents inc.; Normands sans dents inc.; Croisés ordinaires en dents inc.; meilleurs en dents inc.; Normands en dents inc. Vaches Frisonnes légères d’herbage et d’embouche 450,00-580,00; lourdes d’herbage et d’embouche 580,00-660,00 ; Normandes légères convenables d’herbage et d’embouche 600,00-700,00 ; lourdes convenables d’herbage et d’embouche 700,00-760,00 ; Races à viande ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 580,00-950,00 ; supérieures d’herbage et d’embouche jeunes 1000,00-1200,00. Jeudi 18 septembre Amenés 299, dont 165 broutards et 103 herbagères. En bovins d’élevage, les transactions sont encore très sélectives avec des acheteurs très prudents face à la dégradation des prix dans le secteur viande. Les bonnes vaches d’embouche sont demandées mais pour un prix revue à la baisse. Dans le bétail ordinaire, la vente est lente et partielle. Enbroutards, la commercialisation est plus calme y compris dans les bons lots de mâles charolais pour lesquels les tarifs plafonnent sérieusement. La demande est inexistante dans la moyenne marchandise. (L.C.). A la pièce : Génisses amouillantes Normandes légères 1000,00-1250,00; convenables 1250,00-1500,00; Frisonnes légères 850,00-1000,00; convenables 1000,00-1250,00; Croisées Charolaises ordinaires 1000,00-1400,00; Croisées autres races ordinaires 1000,00-1400,00. Génissons légers 6-12 mois 350,00-400,00 ; ordinaires 6-12 mois 400,00-480,00 ; convenables 6-12 mois 480,00-520,00 ; supérieurs 6-12 mois 520,00-550,00 ; ordinaires 15-18 mois 430,00-570,00 ; supérieurs 15-18 mois 570,00-630,00. Broutards mâles légers 430,00-580,00; convenables 580,00-650,00; Races à viande mâles supérieurs 670,00-740,00. Bœufs Croisés ordinaires sans dents inc.; meilleurs sans dents inc.; Normands sans dents inc.; Croisés ordinaires en dents inc.; meilleurs en dents inc.; Normands en dents inc. Vaches Frisonnes légères d’herbage et d’embouche 450,00-580,00; lourdes d’herbage et d’embouche 580,00-660,00 ; Normandes légères convenables d’herbage et d’embouche 600,00-700,00 ; lourdes convenables d’herbage et d’embouche 700,00-760,00 ; Races à viande ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 580,00-950,00 ; supérieures d’herbage et d’embouche jeunes 1000,00-1200,00. Jeudi 11 septembre Amenés 175, dont 95 broutards et 61 herbagères. En bovins d’élevage, la présentation est faible et de qualité ordinaire, ce qui ne pousse pas les acheteurs à se lancer vers l’achat. Les trarifs sont maintenus difficilement. En broutards, les bons lots de mâles sont facilement négociables, car très peu représentés. La mauvaise marchandise est à l’inverse fortement représentée ce qui affaiblit les transactions. Les laitonnes sont quasi introuvables sur la place. (L.C.). A la pièce : Génisses amouillantes Normandes légères 1000,00-1250,00; convenables 1250,00-1500,00; Frisonnes légères 850,00-1000,00; convenables 1000,00-1250,00; Croisées Charolaises ordinaires 1000,00-1400,00; Croisées autres races ordinaires 1000,00-1400,00. Génissons légers 6-12 mois 350,00-400,00 ; ordinaires 6-12 mois 400,00-480,00 ; convenables 6-12 mois 480,00-520,00 ; supérieurs 6-12 mois 520,00-550,00 ; ordinaires 15-18 mois 430,00-570,00 ; supérieurs 15-18 mois 570,00-630,00. Broutards mâles légers 430,00-580,00; convenables 580,00-650,00; Races à viande mâles supérieurs 670,00-740,00. Bœufs Croisés ordinaires sans dents inc.; meilleurs sans dents inc.; Normands sans dents inc.; Croisés ordinaires en dents inc.; meilleurs en dents inc.; Normands en dents inc. Vaches Frisonnes légères d’herbage et d’embouche 450,00-580,00; lourdes d’herbage et d’embouche 580,00-660,00 ; Normandes légères convenables d’herbage et d’embouche 600,00-700,00; lourdes convenables d’herbage et d’embouche 700,00-760,00 ; Races à viande ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 580,00-950,00 ; supérieures d’herbage et d’embouche jeunes 1000,00-1200,00. Jeudi 4 septembre Amenés 237, dont 132 broutards et 87 herbagères. En bovins d’élevage, la tension qui pèse sur le marché de la viande s’étend au commerce du maigre avec des acheteurs prudents. La vente est sélective avec un tassement des prix dans le bétail maigre de moyenne conformation. En broutards, la demande est assez régulière. Tarifs mieux défendus pour les bons mâles charolais lourds. Les cours sont toujours très discutés dans la moyenne marchandise ou pour les femelles. En amouillantes, cours stables dans l’ensemble. (L.C.). A la pièce : Génisses amouillantes Normandes légères 1000,00-1250,00; convenables 1250,00-1500,00; Frisonnes légères 850,00-1000,00; convenables 1000,00-1250,00; Croisées Charolaises ordinaires 1000,00-1400,00; Croisées autres races ordinaires 1000,00-1400,00. Génissons légers 6-12 mois 350,00-400,00; ordinaires 6-12 mois 400,00-480,00; convenables 6-12 mois 480,00-520,00; supérieurs 6-12 mois 520,00-550,00; ordinaires 15-18 mois 430,00-570,00; supérieurs 15-18 mois 570,00-630,00. Broutards mâles légers 430,00-580,00; convenables 580,00-650,00; Races à viande mâles supérieurs 670,00-740,00. Bœufs Croisés ordinaires sans dents inc.; meilleurs sans dents inc.; Normands sans dents inc.; Croisés ordinaires en dents inc.; meilleurs en dents inc.; Normands en dents inc. Vaches Frisonnes légères d’herbage et d’embouche 450,00-580,00; lourdes d’herbage et d’embouche 580,00-660,00 ; Normandes légères convenables d’herbage et d’embouche 600,00-700,00; lourdes convenables d’herbage et d’embouche 700,00-760,00 ; Races à viande ordinaires d’herbage et d’embouche âgées 580,00-950,00 ; supérieures d’herbage et d’embouche jeunes 1000,00-1200,00.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

KATRINE LECORNU - MARQUE GRAND FERMAGE - AGRIAL
Marque Grand Fermage : « on veut donner une image crédible et vraie de notre profession »
Katrine Lecornu est éleveuse à Nonant, dans le Bessin (14). Depuis deux ans, elle travaille avec l’équipe marketing d’Agrial sur…
Blandine Julienne, JA 61
Blandine Julienne : " J’aime gérer le relationnel et le terrain "
Blandine Julienne est installée en lait et cultures avec son conjoint Vivien à Bizou, dans le secteur de Longy-au-Perche. D’une…
ANNE MARIE DENIS PRESIDENTE FRSEA
" Forger un syndicat régional moteur d’une agriculture multiple "
Rencontre avec l’Ornaise Anne-Marie Denis, présidente de la Fdsea 61 et désormais de la Frsea Normandie. Une femme de caractère,…
JULIEN DENORMANDIE
Julien Denormandie : « Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens »
« Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens », souligne le ministre de l’Agriculture avant d’ajouter…
Jennifer Morin, agricultrice
Jennifer Morin, « mieux vaut avoir le caractère bien trempé »
À Larchamp, commune nouvelle de Tinchebray-Bocage (61), Jennifer Morin est installée avec son mari en lait. Non issue du milieu…
COOPERATIVE CREULLY ESSAI CULTURE POMMES DE TERRE
La Coop de Creully plante le cadre des pommes de terre industrielles
La Coopérative de Creully teste avec une vingtaine d’agriculteurs la production de pommes de terre industrielles. Près de 150 ha…
Publicité