Aller au contenu principal

Commerce internatioanl
France/Chine : des relations plombées?

Exporter des produits agricoles normands en Chine va-t-il devenir un sport olympique après le parcours de la flamme? Points de vue.

Une délégation d’importateurs et d’industriels chinois est passée la semaine dernière en Normandie. Elle a notamment fait une halte à la Cidrerie Viard de Guéron (14). A la question : “le tintamarre autour du passage de la flamme olympique à Paris et son ressenti en Chine sont-ils de nature à freiner les relations commerciales avec la France ?”, la réponse est laconique. “Nous sommes partis depuis plusieurs jours et ne savons pas ce qui s’est dit dans notre pays. De toute façon, nous ne sommes pas là pour faire de la politique!” Jérôme Delile, directeur de la cidrerie et qui commerce déjà avec la Chine n’est pas véritablement inquiet : “s’ils sont venus, c’est à des fins commerciales”. 
Henri Pomikal, président de la coopérative linière de Villons-les-Buissons (14) et dont le principal débouché est justement la Chine, est plus sceptique. “Les Chinois n’ont pas les mêmes codes que les occidentaux. Avec ce qui s’est passé autour de la flamme olympique, nous les avons blessés. Il faut faire très attention”. La Chine, partenaire incontournable, pourrait si elle le souhaitait et au vu de la qualité de la récolte 2007 se tourner vers d’autres bassins de production. Ajouté à cela une parité e/$ défavorable et une récession aux USA (principal consommateur de fil de lin), on se serait bien passé, du côté de Villons-les-Buissons, de cet épisode pré-olympique.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

ABATTOIR SAINT HILAIRE
Les élus mettent fin à la régie de l’abattoir de Saint-Hilaire
La communauté d’agglomération Mont-Saint-Michel Normandie a décidé le 15 décembre de mettre un terme à la régie de l’abattoir de…
Sébastien Macé, agriculteur dans la vallée de la Sienne
Parole d’installé, 25 ans après : " Le moral n’y est plus "
Installé en 1995, Sébastien Macé, agriculteur à Heugueville-sur-Sienne (50) avait fait l’objet d’une rubrique Parole d’installé…
Gaec de la Fosse Louvière 61
Il suffirait de quelques dizaines de centimes par kg de carcasse
La filière viande bovine est en plein marasme. Témoignage sous la stabulation de Fabienne et Bertrand, à St-Gervais-du-Perron…
Denise et Georges Angot - Sées (61)
Chez les Angot : « Noël, c’est mon rayon de soleil »
Denise et Georges Angot habitent à Sées (61). À 79 et 84 ans, ils vont fêter Noël avec leurs deux filles et leurs maris. Si les…
Stabulation - Brûler le béton
VIDEO. Ils brûlent le béton pour éviter les glissades
A Hermival-les-Vaux (14), Florian Fernagut fait appel pour la troisième fois à l’entreprise morbihannaise Tounet pour le décapage…
De la gendarmerie à la bergerie
De la gendarmerie à la bergerie
Depuis deux ans, Christophe Salmon travaille à la bergerie de la ferme de Grégoire de Mathan, à Longvillers dans le Calvados.…
Publicité