Aller au contenu principal

Commerce internatioanl
France/Chine : des relations plombées?

Exporter des produits agricoles normands en Chine va-t-il devenir un sport olympique après le parcours de la flamme? Points de vue.

Une délégation d’importateurs et d’industriels chinois est passée la semaine dernière en Normandie. Elle a notamment fait une halte à la Cidrerie Viard de Guéron (14). A la question : “le tintamarre autour du passage de la flamme olympique à Paris et son ressenti en Chine sont-ils de nature à freiner les relations commerciales avec la France ?”, la réponse est laconique. “Nous sommes partis depuis plusieurs jours et ne savons pas ce qui s’est dit dans notre pays. De toute façon, nous ne sommes pas là pour faire de la politique!” Jérôme Delile, directeur de la cidrerie et qui commerce déjà avec la Chine n’est pas véritablement inquiet : “s’ils sont venus, c’est à des fins commerciales”. 
Henri Pomikal, président de la coopérative linière de Villons-les-Buissons (14) et dont le principal débouché est justement la Chine, est plus sceptique. “Les Chinois n’ont pas les mêmes codes que les occidentaux. Avec ce qui s’est passé autour de la flamme olympique, nous les avons blessés. Il faut faire très attention”. La Chine, partenaire incontournable, pourrait si elle le souhaitait et au vu de la qualité de la récolte 2007 se tourner vers d’autres bassins de production. Ajouté à cela une parité e/$ défavorable et une récession aux USA (principal consommateur de fil de lin), on se serait bien passé, du côté de Villons-les-Buissons, de cet épisode pré-olympique.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité