Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

FRSEA Basse-Normandie : une tonne de légumes donnée pour les plus démunis

La FRSEA Basse-Normandie a participé à la journée nationale du don agricole le 17 septembre dernier en offrant une tonne de légumes à la Banque alimentaire et aux Restos du Cœur. Un don symbolique qui montre la solidarité des producteurs.

© SB

La veille de la journée nationale du don agricole, les acteurs bas-normands étaient réunis dans les locaux de la Banque alimentaire de Saint-Lô. Au travers de Solaal (Solidarité des producteurs agricoles et des filières alimentaires), la FRSEA Basse-Normandie a répondu rapidement à l’appel à la solidarité. “Même si les agriculteurs sont en difficultés, ils savent se montrer solidaires envers les plus démunis” note Jean-Michel Hamel, représentant la FRSEA à Solaal.

Un geste symbolique
Cette première journée nationale a donc permis aux producteurs de légumes de la Manche de
donner une tonne de légumes (carottes, choux, navets, poireaux). “C’est un geste qui se veut avant tout symbolique”, confie Jean-Michel Hamel. Mais “nous donnons très régulièrement” expliquent Philipe Jean et Patrick Groualle, responsable et directeur de Jardin de Normandie. “L’année dernière, nous avions fourni 7 tonnes de légumes pour le convoi qui reliait Saint-Lô à Paris” rappellent-ils.

Des produits de qualité
Ce geste, même s’il se veut symbolique, est apprécié par les associations caritatives. “C’est important pour nous parce que nous allons pouvoir distribuer des produits de qualité, issus de notre région. Ce sont les légumiers de chez nous qui nous fournissent” souligne François Hery, responsable départemental des Restos du Cœur. “Les 500 kg
vont être acheminés vers 8 ou 9 centres très rapidement pour que les bénéficiaires puissent les avoir rapidement”.
Même satisfaction du côté de la Banque alimentaire. “La démarche est importante. Cela démontre nos relations avec les producteurs et les consolide” souligne Roland Coutard, président de la Banque alimentaire de la Manche. Dès le lendemain du don, les produits allaient être distribués. “Les bénéficiaires sont sensibles à l’action des agriculteurs. Ils apprécient d’avoir des produits de chez nos producteurs” admettent les responsables des associations caritatives.
Solaal s’étend sur l’hexagone. Si l’antenne bas-normande n’est pas encore créée officiellement, elle est sur de bonnes bases. Jean-Michel Hamel s’y investit au nom de la FRSEA Basse-Normandie tout en ayant en mémoire la philosophie de son créateur, Jean-Michel Lemétayer, ancien président de la FNSEA. “Je ne supporte pas de voir des gens qui ne mangent pas à leur faim dans mon pays”. Une phrase-choc, mais qui traduit la volonté de Solaal de faciliter les liens entre donateurs des filières agricole et alimentaire, et les associations d’aide alimentaire.
Pour cette première journée nationale du don agricole,
les Maîtres laitiers du Cotentin ont fait don également de 150 yaourts.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fermer les abattoirs, c’est tuer les éleveurs
Dimanche 7 juin 2020, le préfet de la Manche a pris la décision de fermer le dernier abattoir de la Manche, à Saint-Hilaire-du-…
MOISSON ORGE
Les orges ouvrent le bal des batteuses
Dès le milieu de la semaine dernière, les batteuses ont ouvert le bal de la moisson. Les orges, comme à leur habitude, sont les…
JA NORMANDIE
JA Normandie renouvelle son bureau
Après les élections départementales, JA Normandie a élu son nouveau bureau mardi 23 juin. Questions à Alexis Graindorge qui…
Le soja normand prend de l’ampleur
En 2019, la Région lance un appel à projets pour son plan protéines végétales. Le Soja made in Normandie (SMN), alliant, entre…
SAFER - JA NORMANDIE
Safer et JA de Normandie luttent contre l’accaparement des terres
En attendant une loi foncière, Safer et JA de Normandie s’organisent pour lutter contre le transfert opaque des terres. En 2019,…
Maltot exauce le vœu de la ruralité
Maltot, pour ceux qui ne connaissent pas, c’est son château, sa MFR et son Bœuf en fête. La commune compte 1 095 habitants, se…
Publicité