Aller au contenu principal

Dégâts de sangliers dans le sud-Manche
A Gathemo, les "cochons" font la loi

“J’ai été obligé de mettre des gyrophares et de la musique dans une de mes parcelles”. Jean-Pierre Boulay est excédé par les visites nocturnes des sangliers. Il est vrai, qu’ici, à Gathemo, aux frontières de la Manche et du Calvados, entre Sourdeval et Vire, les bois, bosquets, fourrés et autres refuges pour laies et marcassins abondent, sans compter avec la forêt de Saint-Sever à moins de 10 kilomètres à vol d’oiseau.

Jean-Pierre Boulé, "une solution, vite pour éviter d'autres ravages".
Jean-Pierre Boulé, "une solution, vite pour éviter d'autres ravages".
© Eric Charon
“Les dégâts ? Au semis bien sûr mais aussi actuellement, alors que les maïs sont prometteurs. Ils n’hésitent pas à prendre des bandes de 100 mètres. J’ai trois parcelles de dévastées, elles sont situées en bordure de chasses privées”. Bref Jean-Pierre Boulay voudrait que ces battues soient organisées régulièrement. Problème, ses parcelles, mais aussi celles d’autres agriculteurs, sont limitrophes de la frontière du Calvados. “Il faut donc que les fédérations des chasseurs du Calvados et de la Manche se synchronisent pour éloigner les “cochons”. Pour bien comprendre les dégâts qu’un ou plusieurs sangliers peut faire, il faut se rendre sur le terrain. Dix minutes plus tard, je suis sur l’une des parcelles de Jean-Pierre Boulay. Extérieurement, rien ne laisse prévoir que les maÏs ont été dévastés. Mais une fois franchi, sept ou huit rangs, les épis sont par terre, écrasés, enterrés, broyés pour certains; le tout sur une centaine de mètres de longueur et une dizaine de large. “Depuis, la fédération des chasseurs a verrouillé le champ avec une clôture électrique...”
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Implantation de la sucrerie AKS à Rouen : un château en Espagne ?
Où en est le projet d’implantation d’une méga sucrerie par une société dubaïote, sélectionnée par Haropa Port sur appel à…
Le Gaec Lorin-Barbot prévoit de toujours produire du lait en 2032
Le Gaec Lorin-Barbot de Les Cresnays (sud Manche) prévoit de toujours produire du lait d’ici dix ans. Pour autant, les…
Zéro glyphosate ou le défi impossible en Normandie ?
Peut-on se passer du glyphosate ? Depuis 2019, cette vaste question a été travaillée via le plan « transition glyphosate…
PAC 2023-2027 : le nouveau système de suivi du parcellaire est « vraiment intrusif »
Dans le cadre de la future programmation de la Politique agricole commune (PAC) qui entrera en vigueur en janvier 2023, la…
Tuberculose bovine dans l'Orne : le point sur la prophylaxie 2022-2023
La campagne de prophylaxie tuberculose bovine a repris le 1er novembre 2022 dans l’Orne. Elle se terminera le 31 mai 2023. Cette…
Philippe Leprince, directeur de l’OP Bovins d’Agrial : « Transformer la décapitalisation en atout »
En octobre 2022, l’OP Bovins d’Agrial a organisé sa « Journée puissance viande » dans le pays du granit, à Saint-Michel-de-…
Publicité