Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

GAVRAY - MAI 2008

Mercredi 28 mai 180 animaux dont 162 veaux et 18 porcelets. Veaux : apport régulier en veaux de qualité dans l’ensemble. Meilleure dynamique commerciale à des prix bien maintenus sauf pour les sujets ordinaires ou maigreux. Porcelets : quelques transactions, meilleure demande. Veaux d’élevage : peu de frisons mâles moyens 115, 120, bons 130, 140. Races normandes Femelles 206 à 229, Mâles bien conformés 210, 229 et 240, Choisis de 1ère qualité 244, 260, 270, sujets racés ou d’ avenir exception 290 et 305. Croisés charolais mâles moyens 350 à 380, bien conformés 412 à 427, sup. bons croisés charolais normands 457, femelles bonnes 335 à 373. Souris mâles 274. Croisés Limousins mâles petits 244, conv 335, 365, sup 412, femelles bonnes 230, 250, 260. Taupes mâles 244, 320, femelles 200. Bleus Belges Mâles bons 412, 427, plusieurs extra 457, femelles petites 270, bonnes 351. Veaux d’engraissement : tout venant 60, 90 et 107, petits frisons 105 à 110, bons 115 à 120, supérieurs 130 à 140, mâles normands moyens 185 à 200, convenables 205 à 215, supérieurs 220 à 230 e. Croisés charolais 245, 265 à 280, croisés limousins et taupes 200, 220 et 245. Porcelets : 40 kg 85, 50 kg 90. Mercredi 21 mai 191 animaux dont 173 veaux et 18 porcelets. Tendance : Veaux : offre régulière en effectif et en qualité en toutes catégories. Bonne fréquentation d’acheteurs et de vendeurs, cependant baisse des cours en toutes races. Les transactions sont lentes pour les bons sujets et très difficiles en veaux ordinaires. De la relève. Porcelets : meilleure demande, bonnes ventes. Veaux d’élevage : frisons mâles ordinaires 115, 120, bons 130, 140, sup 145 à 150. Races normandes Femelles 180 à 190, Mâles ordinaires 180 à 200, 213, Choisis de 1ère qualité 229, 244, sujets racés ou d’ avenir 252, 259 et 267. Croisés charolais mâles moyens 330 à 350, bien conformés 380 à 396, sup. 419 à 427, 2 INRA 95 femelles 320, femelles 335 à 350. Croisés Limousins mâles bons 335, 350, sup 380 à 396, femelles bonnes 230, 244. Bleus Belges Mâles convenables 366, 396, extra 450 et 488, femelles petites 230, sup 350. Veaux d’engraissement : petits frisons 90 à 105, bons 120 à 135, supérieurs 140 à 150, mâles normands moyens 125 à 140, convenables 150 à 170, supérieurs 180 à 200 e. Petites normandes 110 à 120. Croisés charolais 265-290, croisés limousins et taupes 213, 230 et 250. Porcelets : 32 kg 76, 45/50 kg 85 à 90. Mercredi 14 mai 178 animaux dont 168 veaux et 10 porcelets. Tendance: Veaux : bon effectif, offre de sujets de qualité en toutes catégories de nombreux croisés. Par contre, demande très mesurée, transactions difficiles moins value en frisons en petits normands et en croisés. Relève pour les veaux ordinaires ou maigreux. Porcelets : quelques ventes, cours stables. Veaux d’élevage : frisons mâles bons 135, 140, sup 150 à 160. Races normandes Femelles petites 110, moyenne 150, Mâles ordinaires 110 à 180, Choisis de 1ère qualité 229, 244, sujets racés ou d’ avenir 259, 267 et 275, exception 305. Croisés charolais mâles moyens 335 à 350, bien conformés 366 à 380, sup. 412 à 427, 1 INRA 95 Mâle 381, femelles 275, 320 et 335. Croisés Limousins mâles 305, 335, 1 extra 427, femelles moyennes 210, bonnes 244, 305 à 335. Bleus Belges Mâles bons 380, 404 et 412, sup extra 442 et 457, femelles moyennes 305, convenables 350 à 366. Veaux d’engraissement : petits frisons 110 à 120, bons 125 à 135, supérieurs 145 à 160, mâles normands moyens 150 à 160, convenables 170 à 190, supérieurs 200 à 210 e. Croisés charolais 244-275-300, croisés limousins et noirs 229, 250 et 275. Souris femelle 200, mâle 305. Porcelets : 35 kg 82, 45/50 kg 85 à 90. Mercredi 7 mai 123 animaux dont 113 veaux et 10 porcelets. Tendance: Veaux : apport plus faible en raison des travaux agricoles du moment. Présentation de sujets de qualité en veaux croisés et en normands à des cours plus soutenus. Les meilleurs se négocient très vite tandis que l’ordinaire est très discuté. Un peu de relève . Porcelets : des transactions aux cours habituels. Veaux d’élevage : frisons mâles bons 160, 170, 175, exception à 210. Races normandes Femelles 190 à 220, Mâles bien conformés 210, 250, Choisis de 1ère qualité 260, 274, 290, sujets racés ou d’ avenir d’exceptions 305 à 313. Croisés charolais mâles moyens 335 à 350, bien conformés 366 à 385, sup. 396 à 425, extra d’exception 440 et 457. Femelles conv. 350, extra 442. Croisés Limousins mâles moy. 328, 350, sup 381 à 396 et 427, femelles petites 305 à 335, taupe mâle très bon 366. Bleus Belges Mâles conv 366, 380, sup. 412 et 442, femelles convenables 335 à 350. Veaux d’engraissement : tout venant 95, 100 et 107, petits frisons 115 à 135, bons 140 à 155, supérieurs 165 à 175, mâles normands moyens 180 à 190, convenables 195 à 205, supérieurs 215 à 230 e. Croisés charolais 244-275-300 et croisés limousins 230, 250 et 275. Porcelets : 50 kg 85.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Ludovic Blin Président de la section laitière régionale de la FRSEA Normandie “ Et maintenant ? ”
A l’heure où le déconfinement s’organise progressivement sur le territoire français, le secteur laitier dresse un premier bilan…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité