Aller au contenu principal

Elections Chambre d’agriculture
Gilles Bunel : "dynamiser l’agriculture départementale"

"Dynamiser l’agriculture de notre département et tous ses acteurs". Tel est l’objectif que s’est fixée la liste "Construisons ensemble l’avenir de l’agriculture du Calvados" conduite par Gilles Bunel.

Gilles Bunel (au centre avec une partie de ses colistiers) : "après 12 ans de vice-présidence, je trouve dommage que le plus grand nombre ignore ou n’utilise pas les services de leur Chambre d’agriculture".
Gilles Bunel (au centre avec une partie de ses colistiers) : "après 12 ans de vice-présidence, je trouve dommage que le plus grand nombre ignore ou n’utilise pas les services de leur Chambre d’agriculture".
© TG
Après 12 ans de vice-présidence à la Chambre d’Agriculture du Calvados, Gilles Bunel a décidé de faire cavalier seul et de s’affranchir de la tutelle de l’URDAC/Coordination Rurale pour se lancer dans les élections à la Chambre consulaire. En désaccord avec l’URDAC "J’ai fait, en mai dernier, le constat que je ne partageais plus les idées de l’URDAC/Coordination Rurale". C’est ainsi que Gilles Bunel a quitté, il y a quelques mois, les bancs syndicaux qu’il occupait au côté notamment de Michel Legrand. Il pensait alors terminer son mandat d’élu et tourner la page après 12 ans de services. Mais à la demande de quelques un il a, en quinze jours, constitué une liste neutre et sans étiquette (voir notre édition du 4 janvier). "Une liste de professionnels qui ne reçoit aucun ordre du national", insiste-t-il. "La Chambre d’agriculture doit être fédératrice. A savoir assurer un lien directe et fort entre toutes les organisations professionnelles et non entretenir une concurrence entre OPA. ". Pas de réunions publiques "Construisons ensemble l’avenir de l’agriculture du Calvados" ne tiendra pas de réunions publiques pour présenter son projet. Elle mise sur le bouche à oreille pour ratisser large. "Nous espérons gagner, lance avec un sourire Gilles Bunel avant d’ajouter : si demain notre liste est élue, nous nous engageons à travailler avec les élus des autres listes qui le souhaiteront". En attendant, les neuf propositions tiennent plus de l’intention de politique générale que de mesures très concrètes. Elles évoquent l’harmonisation, l’équilibre des services, l’accompagnement des agriculteurs (...) reconnaissant au passage que "la Ferme Calvados doit progresser en créant de la valeur ajoutée à ses productions".
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

La SCA normande mise à l’arrêt forcé par les agriculteurs à Lisieux
Lundi 29 janvier 2024, sous l’impulsion de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs, la profession s’est mobilisée pour bloquer la SCA…
Lucie Lesieur, heureuse éleveuse de Salers
À Rônai, dans l'Orne en Normandie, Lucie Lesieur s'épanouit enfin à la ferme. Après une formation en commerce, elle décide, alors…
[NEWS DU SALON] Grande championne, Hamada renouvelle l'exploit
Et un, et deux victoires à Paris pour Hamada, une Normande, jugée exceptionnelle par le juge, Charles Delalande le jour du…
[EN VIDEO] La Normande devient la star du Salon international de l'agriculture 2024
Sur les billets d'entrée, ou encore sur les affiches, dans le métro, la Normande sera à l'honneur pour la 60e édition du Salon…
Dans le Calvados, Elisabeth Borne remet les pieds sur terre
Jeudi 8 février 2024, l'ex Première ministre a visité le Gaec Pupin à Maizet dans le Calvados. Elisabeth Borne, désormais simple…
Une première au Salon pour Corentin Angot
Diplômé ingénieur agronome, Corentin Angot se plaît à travailler sur la ferme paternelle à Gouffern-en-Auge, dans l'Orne en…
Publicité