Aller au contenu principal

Elections Chambre d’agriculture
Gilles Bunel : "dynamiser l’agriculture départementale"

"Dynamiser l’agriculture de notre département et tous ses acteurs". Tel est l’objectif que s’est fixée la liste "Construisons ensemble l’avenir de l’agriculture du Calvados" conduite par Gilles Bunel.

Gilles Bunel (au centre avec une partie de ses colistiers) : "après 12 ans de vice-présidence, je trouve dommage que le plus grand nombre ignore ou n’utilise pas les services de leur Chambre d’agriculture".
Gilles Bunel (au centre avec une partie de ses colistiers) : "après 12 ans de vice-présidence, je trouve dommage que le plus grand nombre ignore ou n’utilise pas les services de leur Chambre d’agriculture".
© TG
Après 12 ans de vice-présidence à la Chambre d’Agriculture du Calvados, Gilles Bunel a décidé de faire cavalier seul et de s’affranchir de la tutelle de l’URDAC/Coordination Rurale pour se lancer dans les élections à la Chambre consulaire. En désaccord avec l’URDAC "J’ai fait, en mai dernier, le constat que je ne partageais plus les idées de l’URDAC/Coordination Rurale". C’est ainsi que Gilles Bunel a quitté, il y a quelques mois, les bancs syndicaux qu’il occupait au côté notamment de Michel Legrand. Il pensait alors terminer son mandat d’élu et tourner la page après 12 ans de services. Mais à la demande de quelques un il a, en quinze jours, constitué une liste neutre et sans étiquette (voir notre édition du 4 janvier). "Une liste de professionnels qui ne reçoit aucun ordre du national", insiste-t-il. "La Chambre d’agriculture doit être fédératrice. A savoir assurer un lien directe et fort entre toutes les organisations professionnelles et non entretenir une concurrence entre OPA. ". Pas de réunions publiques "Construisons ensemble l’avenir de l’agriculture du Calvados" ne tiendra pas de réunions publiques pour présenter son projet. Elle mise sur le bouche à oreille pour ratisser large. "Nous espérons gagner, lance avec un sourire Gilles Bunel avant d’ajouter : si demain notre liste est élue, nous nous engageons à travailler avec les élus des autres listes qui le souhaiteront". En attendant, les neuf propositions tiennent plus de l’intention de politique générale que de mesures très concrètes. Elles évoquent l’harmonisation, l’équilibre des services, l’accompagnement des agriculteurs (...) reconnaissant au passage que "la Ferme Calvados doit progresser en créant de la valeur ajoutée à ses productions".
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité