Aller au contenu principal
Font Size

Guillaume Larchevêque (président des Jeunes Agriculteurs de l’Orne) : “il faut se mobiliser”

© AD

“Nous ne nous reconnaissons plus dans le type d’agriculture vers lequel on veut nous embarquer. Cela suscite de vives inquiétudes notamment chez les candidats à l’installation. Il y a une surenchère administrative, avec des règles hors d’âge qui s’agglutinent et qui finissent par ne plus rien dire. On nous dit qu’on va nous aider à être compétitifs, mais on ne voit jamais rien venir.

Quel rapport de forces
Il y a un mal-être de la profession  et c’est choquant de voir l’administration qui remplit encore la bassine. Autre point de tension pour Jeunes Agriculteurs, le dossier du financement de l’installation. Nos points d’inquiétude vont également vers la contractualisation à la veille de l’arrêt des quotas laitiers. Quelles garanties pour l’installation des jeunes ? Quelle équité ? Quelles relations entre GMS et transformateurs ? Quel rapport de force ? Il nous semble que le plan de développement économique devrait être un document de référence dans les discussions pour l’installation des jeunes avec leur laiterie. Concernant l’embargo russe, je note que le prétexte est bien mal venu de la part des industriels pour mettre une pression à la baisse sur les prix des produits laitiers transformés. Les exports français vers la Russie sont infimes, 0,47 % selon la FNPL. Ce n’est pas de nature à déséquilibrer le marché. Aujourd’hui il faut se mobiliser. Nous devons savoir être dans la revendication lorsqu’il le faut”.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Moisson 2020 : Et si les blés redonnaient un peu d’espoir ?
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture, curieux du contexte local
Julien Denormandie est venu visiter la ferme de François Rihouet à Périers (50) et écouter les demandes liées à plusieurs…
Un pick-up lin conçu par la SAMA voit le jour
L’agriculture devra se passer du glyphosate d’ici quelques années. Les producteurs de lin anticipent l’arrêt de l’herbicide,…
Requiem pour l’abattoir de Saint-Hilaire
Vendredi 10 juillet, Manuel Pringault, président du groupe Teba et patron de la société d’abattage saint-hilairien, ASH (gérante…
Julie Bléron, gendarme référente agricole cultivée sur le milieu
Julie Bléron est référente agricole de gendarmerie depuis le mois de janvier. Sa mission est de recréer du lien entre les deux…
L’hétérogénéité des orges se confirme
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Publicité