Aller au contenu principal
Font Size

Hip inside : l'hippodrome autrement

Lundi 4 juin 2018, la société de communication Two dreams invite le grand public à l'hippodrome de Caen. Objectif : remplir les tribunes et donner envie aux visiteurs de revenir. Pour toute personne en possession du flyer de l'événement : c'est gratuit. GO !

Le grand public

L'hippodrome est un monde codifié. Ceux qui ne connaissent pas sont vite perdus : pourquoi un cheval est-il disqualifié ? Pourquoi des personnes sont appelées au bureau des commissaires ? Et d'ailleurs, c'est quoi le bureau des commissaires ? Comment décoder un programme ? « Nous voulons que le public comprenne le milieu des courses », expliquent Aurélie Chanteau et Olivier Jacquet. Tous les deux ont fondé la société Two dream's et organisent l'événement Hip inside lundi 4 juin 2018 à l'hippodrome de Caen. Objectif : que le public remplisse les tribunes.

Quatre classes de l'agglomération caennaise sont accueillies par Equi-ressources, « le Pôle emploi de la filière en Normandie », traduit Aurélie Chanteau. Two dream's espère donner l'envie de fréquenter les champs de courses aux parents, grâce aux enfants.

Les entreprises

Deuxième cible : les entreprises. « Nous voulons leur faire comprendre que ce lieu est un objet de communication, comme un stade de foot », souffle Aurélie Chanteau. Une voiture suiveuse est spécialement affrétée pour les partenaires et sponsors.

Les éleveurs et propriétaires

Troisième public visé : les éleveurs et les propriétaires de chevaux. « J'ai connu les courses avec mon grand-père, raconte Olivier Jacquet. Les éleveurs vieillissent, ils ne se rendent plus sur les terrains de courses. » Pour les faire revenir, Hip inside récompense individuellement les éleveurs, propriétaires et jockeys des chevaux gagnants.

Le patrimoine

Le Conseil des chevaux prête une exposition de 18 panneaux sur les métiers de la filière. « Quatre guides font visiter l'hippodrome. »

Un concert

Le groupe Laurent Piquot et les Alter ego joue dès 11 h dans le hall de l'hippodrome. « Le groupe régional est sensibilisé au trot. Le style se rapproche de celui de Lavillier ou de Bashung. »

Un écran de 80 m2

L'écran géant transmet en direct les huit courses de la journée. La piste de l'hippodrome allant loin des tribunes, le zoom n'est pas du luxe pour suivre les chevaux. Two dreams y diffuse les spots publicitaires de ses sponsors, des vidéos sur le monde des courses et les métiers. « Nous voulons promouvoir les filières hippiques en Normandie », abonde Aurélie Chanteau.

180 maires

L'Union amicale des maires du Calvados (UAMC) organise sa réunion à l'hippodrome, sur invitation d'Hip inside. « La procureure de la République de Caen, Carole Etienne, sera présente. Ainsi que Ambroise Dupont, président d'honneur de l'UAMC et ancien sénateur », annonce Olivier Jacquet.

Un jeu et une tournée

Hip inside correspond au nom de la tombola organisée. Les tickets sont en vente à 2 EUR. A gagner : une journée chez un entraîneur avec baptême de sulky et un voyage pour deux personnes. « Hip inside est aussi le nom de notre tournée. Nous organisons deux autres dates : le 21 septembre à Caen et le 11 décembre à Cabourg. L'année prochaine, nous espérons toucher d'autres hippodromes de la région. »

50 000 flyers ont été imprimés et distribués dans la rue, les boîtes aux lettre, déposés chez les commerçants. « Nous seront déçus si moins de 2 000 personnes viennent à l'hippodrome. Nous en espérons 5 000. »

Pratique : des navettes gratuites sont mises en place depuis le parking du parc des expositions.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Moisson 2020 : Et si les blés redonnaient un peu d’espoir ?
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
(VIDEO) Une Lexion à tapis semi-chenillée dans le Bocage
À Villy-Bocage dans le Calvados, Thierry Bossuyt tourne avec la nouvelle Lexion 7700 qu’il a achetée en commun avec son frère.…
Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture, curieux du contexte local
Julien Denormandie est venu visiter la ferme de François Rihouet à Périers (50) et écouter les demandes liées à plusieurs…
Requiem pour l’abattoir de Saint-Hilaire
Vendredi 10 juillet, Manuel Pringault, président du groupe Teba et patron de la société d’abattage saint-hilairien, ASH (gérante…
MC DO CONTRAT
Contrat McDo : « Je connais le prix, quelle que soit la date de sortie »
Romaric, Bernard et Françoise Anquetil élèvent des Prim’Holstein à Saint-Jean-des-Champs (50). Depuis 2007, les jeunes bovins…
Julie Bléron, gendarme référente agricole cultivée sur le milieu
Julie Bléron est référente agricole de gendarmerie depuis le mois de janvier. Sa mission est de recréer du lien entre les deux…
Publicité