Aller au contenu principal

Travail du sol, agriculture de précision
Horsch mise sur le désherbage mécanique et chimique

Historiquement, Horsch, c’est le travail du sol et le semis. Aujourd’hui, c’est aussi le désherbage mécanique et chimique. Questions à Ludovic Denize, responsable commercial Horsch Normandie Bretagne.  

Ludovic Denize, responsable commercial Horsch Normandie Bretagne
Ludovic Denize, responsable commercial Horsch Normandie Bretagne
© TG

>> Quel est le réseau de distribution Horsch dans notre région ?


Concernant la Normandie, nous nous appuyons sur plusieurs concessionnaires de renoms comme la Sama dans le Calvados et une partie de l’Orne et de la Manche, Douillet et Duret dans le sud de l’Orne et Josse dans l’Eure.

>> C’est quoi l’origine de Horsch ?


Notre ADN, c’est le travail du sol et le semis mais, depuis quelques années, nous proposons une gamme complète de pulvérisateurs portés, trainés et automoteurs, segment sur lequel nous sommes leaders. Parallèlement, nous sommes très présents sur le marché de la herse étrille et de la bineuse qui s’imposent de plus en plus dans les campagnes.

>> Quels sont aujourd’hui les grands fondamentaux en termes d’exigences de la clientèle ?


Fiabilité, simplicité et adaptabilité. Les agriculteurs travaillent parfois de nuit parce que les conditions météo sont optimums. Pas question dans ces moments-là de sortir le mode d’emploi pour comprendre comment ça marche ou de tomber en panne. Adaptabilité avec des changements de buse selon les conditions d’utilisation.

>> Cela suppose de bien connaître  les besoins ?


En amont des ventes, nous partageons notre approche pulvérisation en faisant beaucoup de préformation et de formation comme dernièrement à la Sama. Cela évite de mal utiliser le matériel par méconnaissance.
>> Entre le désherbage mécanique et le désherbage chimique, vous faites le grand écart ?
Nous sommes convaincus, chez Horsch, que l’avenir est entre les deux. Notre stratégie est de combiner le meilleur de l’AB et de l’agriculture conventionnelles pour concevoir le meilleur dans un contexte d’agriculture de précision qui s’impose de jour en jour. GPS, cartographie, caméra de guidage (...) sont incontournables.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

VIDEO. Le bois d’élagage valorisé en plaquettes
Installé à Condé-en-Normandie (14), Tony Soisnard dédie une grande part de son activité à l’entretien des routes et des haies.…
Tuberculose bovine : un cas de la souche anglaise détecté en Suisse normande
La semaine dernière, un cas de tuberculose bovine a été détecté dans un élevage de Suisse normande. Le siège de l’exploitation…
Gènes diffusion, Littoral Normand
Littoral normand et Gènes diffusion s’associent lors de portes ouvertes
Les deux organismes ont fait de l’innovation cause commune, mardi 23 novembre 2021, à Carentan-les-Marais (50). Les structures…
MANIF JA 50 PREFECTURE
JA : manifestation devant les grilles de la préfecture
Après une rencontre avec les parlementaires aux côtés de la FDSEA de la Manche le 15 novembre 2021, les Jeunes agriculteurs de la…
normabat - Région
Abattage, découpe, transport : le bilan de la concertation Normabat en Normandie
Interbev, Arip et Cran (Chambre régionale d’agriculture de Normandie) ont rendu le 9 novembre 2021 à Pont-Audemer (27), en…
Camembert Le Bienheureux
Camembert : le Bienheureux s’invite sur les tables
Depuis 1924, veaux, vaches, moutons sont présents à la Ferme du Bienheureux, basée à La Rochelle-Normande, commune associée à…
Publicité