Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

IKEA
Ikéa se décline à la mode Normande

A quelques jours de l’ouverture, premiers regards indiscrets...

J-8 avant l’ouverture au public du magasin de mobilier et de décoration Ikéa de Fleury-sur-Orne. Entre les travaux à terminer et les 15 000 visiteurs attendus pour l’ouverture, la pression monte.

240 collaborateurs, 210 embauches locales


On compte 90% de Normands dans les rangs. Un bon ratio pour une entreprise à la culture suédo-suédoise. Les salariés sont déjà au travail, et certains parlent du magasin comme d’une “aubaine”. “Nous étions toutes les quatre au chômage. Trouver un poste dans la région où nous sommes formées c’est vraiment une opportunité”. La directrice, Christine Frick, assure que les postes proposés concernaient “autant l’encadrement que l’exécutif. Nous misons d’abord sur des savoir-faire et testons les candidats en situation. De plus, les postulants sélectionnés sont allés se former dans d’autres magasins Ikéa afin de comprendre notre fonctionnement.”.

Des travaux à 90% terminés


Si beaucoup de finitions restent à faire, l’équipe dirigeante semble confiante sur l’avancée des travaux. Ikéa Fleury-sur-Orne reprend les mêmes codes que ses homologues. Seule différence, certains murs sont recouverts de photos bas-normandes pour “coller avec l’habitat de la région. Nous adaptons nos solutions internationales à notre clientèle locale”.


H.B.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
John Deere : le premier 8R sur les routes du pays d’Auge
Les établissement Ruaux ont vendu et livré le premier tracteur John Deere 8R/370 en Normandie. Visite complète au champ.
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)
Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils…
Publicité