Aller au contenu principal

Virginie et Amélie ont bâti leur projet (ACOLADE) avec le CDFA
“Il nous a aidées à prendre la bonne voie”

Pour clarifier son projet professionnel, rien de tel que le coup d’œil extérieur. Amélie Lefèbvre et Virginie Roger ont apprécié celui du CDFA.

Le CDFA(1) a tenu, vendredi dernier à Caen, son assemblée générale. Temps fort de ce rendez-vous, les témoignages d’anciens stagiaires venus dresser un bilan sans concession de leur passage au comité. Conclusion : ça marche, et plutôt bien.

Du psychologique et de la technique
Clarifier votre projet d’activité”. Une formation qui figure à la carte des services proposés par le CDFA. Amélie Lefèbvre et Virgine Roger, unies dans ce qui aurait pu s’apparenter à une  galère après leur licenciement d’un même cabinet vétérinaire, ont retroussé leurs manches et scellé leur devenir autour d’un même projet : la création d’une boutique dépôt/vente en puériculture. C’est désormais chose faite depuis le 4 novembre. Vous pouvez pousser la porte de leur magasin ACOLADE, sis 7 rue de la Miséricorde, à Caen. C’est ouvert! Sauf justement le jour de l’assemblée générale du CDFA car Virginie et Amélie ont baissé le rideau, deux heures durant, pour apporter leur témoignage à l’occasion des travaux du comité de formation. Le signe d’une certaine reconnaissance et d’un grand merci. “Clarifier son projet d’activité s’est déroulé en deux parties. Une première un peu plus psychologique qui nous a permis de répondre à cette question : sommes-nous en adéquation pour mener à bien, ensemble, un tel projet ?, insistent nos deux jeunes chefs d’entreprise. La seconde partie a été un peu plus technique. Nous nous sommes préparées aux entretiens, notamment face aux banques. Nous avons appris à faire une étude de marché...” Et si l’on évoque souvent la suradministration en agriculture, décrocher le droit d’afficher son “pignon sur rue” peut parfois aussi s’apparenter au parcours du combattant. Trouver le bon chemin dans les méandres administratifs, financiers, commerciaux (...) tient aussi de la gageure.  “Le CDFA nous a aidées à prendre la bonne voie”, résument Amélie et Virginie.

Très peu de déchet
La formation “Clarifier votre projet d’activité” existe depuis 2001. Peu de déchets au vu des statistiques 2008. “53 % des stagiaires ont réalisé ou sont en phase de réalisation de leur projet. 22% sont en veille. 4% continuent à se former, analyse Amélie Gallard, responsable formation au CDFA. Seulement 10% ont abandonné leur projet.” Une réussite donc que certains aimeraient voir se prolonger. Après “clarifier”, pourquoi pas “accompagner un projet”? L’idée est lancée.

(1) : Comité de Formation Agricole
et Rurale Normandie
2 bis avenue du Pays de Caen
14460 Colombelles
Tél. 02 31 70 88 15
Fax. 02 31 34 97 91
Email : cdfa@cdfa.asso.fr
www.cdfa.asso.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Commémorations : des restrictions de circulation à prévoir le 6 juin 2024
À l'occasion des commémorations du 80e anniversaire du Débarquement, une zone de circulation régulée (ZCR) va être mise en place…
La grande championne du concours régional Prim'Holstein, cette année, est PLK Plusbelle du Gaec Christal de l'Eure.
[EN IMAGES] Festival de l'élevage de Vire : le Graal pour PLK Plusbelle
Elles étaient nombreuses sur le ring de l'hippodrome de Vire, samedi 1er juin 2024 : les Prim'Holsteins venues du Calvados, de l'…
Valentin Flajolet est polyvalent, entre bovins, ovins et équins. Avec Tatiana, génisse de 20 mois, il participe à son 1er concours en tant qu'associé.
Valentin Flajolet, jeune éleveur bien dans ses bottes dans le Calvados
Installé depuis le 15 avril 2024, Valentin Flajolet conjugue entre existant et nouveauté. À Rumesnil, dans le Calvados, il…
Yvonne Mancel, entourée de son fils, Jacques, sa belle-fille, Christine et sa petite-fille, Barbara.
À 103 ans, Yvonne Paris se souvient de la drôle de guerre
À 103 ans, Yvonne Paris fait partie des témoins précieux de cette Seconde Guerre mondiale. Dans les moindres détails, elle se…
Hervé Morin veut régionaliser l'accès à l'agrivoltaïsme
Après avoir tapé du poing sur la table sur la "méthanisation", Hervé Morin remet le couvert sur "l'agrivoltaïsme". La Région…
La semaine dernière, l'association L214 s'est introduite dans un élevage de volailles du département.
L'association L214 s'infiltre dans une ferme ornaise
La semaine dernière, l'association L214 s'est introduite dans un élevage de volailles du département. Une action dénoncée par la…
Publicité