Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Les chiffres viennent de sortir
Impact positif de la crise économique en 2009 ?

Le porc devrait connaître, durablement, des jours meilleurs après la hausse du prix de l'aliment qui a plombé le revenu des producteurs.

Jean-Louis Ronnay, “Les prix du porc devrait se maintenir en 2009”.
Jean-Louis Ronnay, “Les prix du porc devrait se maintenir en 2009”.
© EC
Jean-Louis Ronnay, technicien “viandes blanches” à la Chambre d’Agriculture de la Manche l’avoue d’emblée, “après un bilan 2007 à oublier, la crise économique actuelle devrait favoriser les viandes blanches, dont le porc en 2009”. Pour revenir à 2007, les producteurs ont avant tout été pénalisés par la hausse du prix de l’aliment. “Du côté des performances techniques, pas de problèmes, les éleveurs ont été dans l’ensemble au top. Quant aux prix du cadran, ils ont été globalement bons mais le coût de l’aliment a fait revenir les trésoreries au niveau de 2002/2003”. Sur 2008, même si tous les éléments techniques ne sont pas encore réunis, J.L. Ronnay estime que les producteurs payent au moins sur les six premiers mois de l’année le surcoût alimentaire des ateliers. “Fin août 2007, nous étions à 202 euros la tonne, 224 euros en février 2008 et 250 euros en août”. Les prévisions pour 2009 ? “L’aliment va baisser, le prix du porc devrait se tenir. Seule incertitude, et ce pour toutes les viandes, l’impact de la crise économique mondiale. Pour le moment, nous avons des chiffres en provenance de Grande-Bretagne indiquant des baisses certaines en bovin (-5%), veau (-4%); le porc lui ne baisse que de 1,4%”. Et il vrai qu’à chaque soubresaut économique défavorable, le porc devient l’aliment “refuge” de par son prix. Dernier point, le coût de l’aliment sur 2009 ? “C’est clair, les prix s’effondrent avec une bonne moisson 2008 . A moins d’une mauvaise récolte en 2009, l’aliment sera plus abordable pour les producteurs”.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Ludovic Blin Président de la section laitière régionale de la FRSEA Normandie “ Et maintenant ? ”
A l’heure où le déconfinement s’organise progressivement sur le territoire français, le secteur laitier dresse un premier bilan…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité