Aller au contenu principal

Concours
Innover pour réinventer le marché

Du sachet de salade zippée, en passant par le “manger main” ou le cidre triple fermentation, le comité d’expansion agroalimentaire a rendu son verdict jeudi dernier. Neuf innovations ont été distinguées et pourraient trouver une place dans les linéaires.

Le concours de l’innovation agroalimentaire fête ses cinq ans. Cinq ans où les nouvelles idées des entreprises normandes se sont succédé. Jeudi 16 septembre, PME et distributeurs se sont retrouvés au Conseil régional à Caen. Le secteur agroalimentaire, et donc indirectement l’agriculture, sont au coeur de l’économie régionale. “Les entreprises normandes exportent moins de 20 % de leur production à l’international. Nos entreprises ont des tailles limitées pour pouvoir s’y positionner. L’innovation reste un enjeu important”, souligne Philippe Bonneau, vice-président du Conseil régional de Basse-Normandie. Des propos complétés par Daniel Génissel, président de la Chambre régionale d’agriculture et du comité d’expansion agroalimentaire : “La concurrence est omniprésente. Les innovations sont nécessaires pour répondre aux attentes du marché. Le concours a désormais 5 ans. Il a acquis une certaine notoriété. Car il ne suffit pas d’innover, les produits primés peuvent trouver une place de choix dans les linéaires grâce au partenariat avec les enseignes”.

Des distributeurs partenaires du concours
Auchan, Carrefour, Intermarché et Métro ont participé à la remise des prix. L’occasion d’évoquer un futur référencement. Mais le concours n’est pas terminé. Les neuf produits primés demeurent en lice, avec l’espoir de remporter une campagne d’affichage. Soit 100 panneaux sur 3 villes de Basse-Normandie. Les entreprises désigneront l’innovation marquante de 2010. Résultat sur le stand Normandie au SIAL, le 20 octobre prochain.


Les lauréats
- Florette (50) : salade en sachet zippé
Florette obtient le prix de l’innovation « praticité ». Le sachet préserve la fraîcheur de la mâche et des jeunes pousses. Le sachet peut être ouvert et fermé plusieurs fois. Les responsables de Florette innovent et inventent un mot : “la refermabilité”. “Les études ont montré que le consommateur européen mangeait nos salades en plusieurs fois. Cette avancée technologique a nécessité trois ans de travail”.

- Tartefrais (14) : Mille feuille traditionnel longue conservation
Originalité du produit, la date limite de consommation atteint dix jours. Le tout en préservant le goût. “10 jours, c’est unique dans le domaine de la pâtisserie”, explique Eric Lesage, directeur de Tartefrais. Reste à connaître le secret ? “Il sera dévoilé lorsque le brevet sera tombé dans le domaine public”. Le produit devrait être référencé au plan national par le grossiste Metro.

- Domaine Dupont : cidre triple fermentation
Le cidre triple fermentation s’inspire des méthodes de fabrication des bières de luxe. Ce produit n’existe pas sur le marché.Le taux d’alcool atteint 10 % du volume.

- Gel Manche Nutrition (50) : le manger main

La gamme « Manger main » a été développée pour favoriser l’autonomie des personnes âgées. Le principe : manger avec les doigts. À chaque recette, une couleur vive attire le regard du sujet âgé. “Dans l’optique de faire appel à leur mémoire gustative, les recettes sont marquées par un goût dominant. Un malade d’Alzheimer peut parcourir jusqu’à 25 km par jour. Il faut de l’énergie”, explique Jean-Philippe Lewandowski, directeur général de Gel Manche Nutrition. Reste à s’implanter sur le marché du papyfood. “Nous répondons aux appels d’offre et nous avons donc un gros travail de lobbying”.

- ID traiteur (50) : tartes fines croustillantes à réchauffer
Originalité du concept : les tartes se réchauffent en 3 minutes au micro-ondes et demeurent croustillantes. “Normalement, il faut 20 minutes au four. Nous nous adaptons au mode de consommation snacking”, Denis Auvillain, commercial de l’entreprise. Intermarché envisage déjà le référencement de ce produit.L’enseigne a rencontré l'entreprise 15 jours avant le concours de l’innovation.

- Ariaké (61) : gamme de bouillon à infuser
Une gamme de 5 bouillons est élaborée à partir des recettes de Joël Robuchon. L’usage est double : à boire nature comme un consommé ou en aide culinaire. (Lire page suivante).

- Ateliers d’Estran (76) : caramel de pommes dieppois
Les Bretons ont leur caramel au beurre salé, les normands ont désormais leur caramel de pomme dieppois, dont la texture est à la frontière entre le caramel et la compote. Service d’aide par le travail, les ateliers d’Etran proposent depuis une vingtaine d’années des activités professionnelles à des personnes en situation de handicap.

- Biscuiterie jeannette :madeleines au beurre de Normandie, saveur caramel
Dans le milieu ultra-concurrentiel de la madeleine, la biscuiterie jeannette cherche à se différencier. Le produit capitalise sur deux produits à forte identité : le caramel d’Isigny et le beurre de Normandie.

- Isigny Sainte-Mère : petit camembert aux truffes
La coopérative étoffe sa gamme premium en fourrant son camembert avec des truffes. “Il nous fallait un produit original et prestigieux. On allie tradition et innovation pour fournir les crémeries”, expliquent les responsables de la coopérative.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 7e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS et la DDPP confirment, mardi 13 avril2021, qu'un septième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans le Bessin.
SAMA THIBERVILLE 27
Un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27)
Depuis le 1er mars, la Sama propose un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27). Au commerce : Olivier…
Christian et Catherine Duchemin vendent La Ferme du Val d’Odon à Alain Datin
Christian et Catherine Duchemin passent la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de La Ferme du Val d'…
TUBERCULOSE BOVINE, REUNION THURY HARCOURT
Tuberculose bovine : la profession réclame efficacité et rapidité
Jeudi 18 mars, à Thury-Harcourt, les éleveurs de Suisse normande étaient invités à une réunion sur la tuberculose bovine, à l’…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
Publicité