Aller au contenu principal

Etude
Installation en Normandie : des chiffres optimistes

L’observatoire des Chambres d’agriculture de Normandie vient de publier les chiffres de l’installation aidées de 2011 en Normandie.

Diffusé aux porteurs de projet et disponible sur internet (www.normandie.chambagri.fr), il détaille les dispositifs proposés aux cédants et jeunes agriculteurs pour faciliter leur projet de transmission et installation et présente les chiffres clés de l’année 2011.Les Chambres d’agriculture ont comptabilisé 360 installations aidées en 2011 soit une augmentation de 6,5 %. Cette embellie vient en partie colmater l’hémorragie constatée ces 3 dernières années et amorce de nouvelles perspectives plus optimistes pour l’agriculture normande. Le rebond est surtout constaté dans la Manche, avec une hausse de 30 % du nombre d’installation aidées qui s’explique par la possibilité offerte en fin d’année 2011 aux jeunes, de s’installer sans foncier. Les évolutions sont plus timides dans l’Orne (+ 12 %) et la Seine-Maritime (+ 8 %) et restent négatives dans le Calvados (-11 %). Le nombre d’installations dans l’Eure élevé en 2010, revient à la normale en 2011 (- 31 %). La conjoncture favorable avec l’augmentation du prix du lait, des céréales et de la viande bovine sur le 2e semestre 2011 a conforté les candidats dans leur projet et a permis leur concrétisation.


Des candidats dont le profil évolue lentement

Les nouveaux installés sont majoritairement des hommes (68 %), âgés de 28 ans en moyenne et originaires du milieu agricole (60 %). Ils sont diplômés d’un Bac ou BTS dans la majorité des cas, s’installent en production laitière (61 % des installations aidées) et sous forme sociétaire (76 %). Ce constat n’est pas très différent de celui des années antérieures. Toutefois dans le détail, on note que des changements s’opèrent et le profil des candidats évoluent lentement :- les installations de féminisent : 20 % en 2005 contre 30 % en 2011 ;- le métier s’ouvre à des jeunes non issus du milieu agricole : 16 % en 2005 contre 33 % en 2011 ;- de nouvelles filières émergent : la production laitière reste la production phare de la région mais depuis 2010, de plus en plus de systèmes diversifiés voient le jour (transformation, activité de vente à la ferme, agritourisme…). Pour exemple, les installation en maraîchage ne représentaient que 2 % des installations en 2005 contre 5 % en 2010.

Des envies et des vocations à accompagner

Chaque année, 1 000 jeunes sont conseillés et orientés par les Points Info Installation de Normandie. Leurs origines professionnelles sont riches et leurs projets innovants. L’agriculture normande inspire les jeunes qui débordent d’enthousiasme mais qu’il faut canaliser et confronter aux réalités professionnelles agricoles. En effet, les projets se heurtent à un manque chronique d’exploitation ou de surface disponibles pour se concrétiser. Le Répertoire Départ Installation (RDI) constate que l’écart se creuse entre exploitations à transmettre et candidats en recherche d’exploitation. Le déficit atteint 872 en 2011 (contre 784 en 2010) avec 1 070 jeunes en recherche et 198 exploitations à transmettre référencés au RDI. Cette situation de pénurie est renforcée par l’accroissement constant du prix de vente des exploitations qui n’est pas compatible avec les capacités financières mobilisables par les jeunes candidats à l’installation. De nombreux dispositifs sont déployés pour aider les porteurs de projets à trouver des solutions adaptées à leur projet, ils sont présentés dans l’observatoire régional.

L’observatoire Installation Transmission

Un outil pour…

- les porteurs de projets pour connaître les clés de l'installation ;

- les cédants qui veulent transmettre leur exploitation ;

- la profession pour évaluer le renouvellement des générations.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 7e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS et la DDPP confirment, mardi 13 avril2021, qu'un septième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans le Bessin.
SAMA THIBERVILLE 27
Un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27)
Depuis le 1er mars, la Sama propose un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27). Au commerce : Olivier…
Christian Duchemin vend la Ferme du Val d'Odon
Christian Duchemin passe la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de la Ferme du Val d'Odon,…
TUBERCULOSE BOVINE, REUNION THURY HARCOURT
Tuberculose bovine : la profession réclame efficacité et rapidité
Jeudi 18 mars, à Thury-Harcourt, les éleveurs de Suisse normande étaient invités à une réunion sur la tuberculose bovine, à l’…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
Publicité