Aller au contenu principal
Font Size

Intrusion : « surtout, rester calme et appeler les gendarmes »

lll Dimanche 14 avril, les associés du Gaec du Marchis, à Beaulieu (61), éleveurs de porcs dans l'Orne, repèrent quatre voitures qui se garent à proximité des bâtiments d'élevage.

© DJ

« Trois à quatre personnes descendent de chaque véhicule », témoigne Dominique Jouandet, l'un des associés. Les militants entrent dans un des bâtiments d'engraissement et essaient de « libérer » les porcs : l'association antispéciste Abolition Boucherie veut l'abolition de l'élevage. « Il faut garder son calme et appeler les gendarmes. Surtout rester calme et prendre du recul ! réagit Dominique Jouandet. Il faut les prendre en photo, relever leurs plaques d'immatriculation. » Et attendre les forces de l'ordre. La gendarmerie de Tourouvre est arrivée trente minutes après l'appel des éleveurs, juste après le départ des activistes.

« Mon frère Benoît a réussi à prendre l'un de leurs portables. » Le téléphone servait à filmer la scène. Les éleveurs ont donc posté cette vidéo, intégrale, sur les réseaux sociaux. « L'association a mis, sur sa page à elle, des photos où on voit les porcs dans le couloir. Alors, ils sont forcément serrés. Les gens sont manipulés. » La vidéo récupérée par les éleveurs s'appelle Surprise ! Elle est en libre accès sur la page Facebook No vegan - L'omnivore libre. Elle dure près de douze minutes. « Ces gens-là sont dans l'impunité. Nous éleveurs, mais aussi les abattoirs et l'ensemble de la filière, nous devons exiger que la loi soit respectée et les activistes condamnés. » Le matin, ils s'étaient introduits dans un élevage de volailles dans l'Eure.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MOISSON ORGE
Les orges ouvrent le bal des batteuses
Dès le milieu de la semaine dernière, les batteuses ont ouvert le bal de la moisson. Les orges, comme à leur habitude, sont les…
JA NORMANDIE
JA Normandie renouvelle son bureau
Après les élections départementales, JA Normandie a élu son nouveau bureau mardi 23 juin. Questions à Alexis Graindorge qui…
SAFER - JA NORMANDIE
Safer et JA de Normandie luttent contre l’accaparement des terres
En attendant une loi foncière, Safer et JA de Normandie s’organisent pour lutter contre le transfert opaque des terres. En 2019,…
Un pick-up lin conçu par la SAMA voit le jour
L’agriculture devra se passer du glyphosate d’ici quelques années. Les producteurs de lin anticipent l’arrêt de l’herbicide,…
Bureau JA 50
" Il y a encore des lignes à faire bouger "
Les JA de la Manche ont élu leur nouveau bureau vendredi 12 juin. A la tête de la structure, Luc Chardine, éleveur laitier en…
L’hétérogénéité des orges se confirme
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Publicité